Tome 5 — Education and Work —

Thomas Cristiani et Antoine Roux
Projet soutenu par le Cnap
Exposition
Arts plastiques
Préface Paris 03

La galerie PRÉFACE a le plaisir de vous inviter au vernissage de l'exposition Tome 5 — Education and Work — Thomas Cristiani et Antoine Roux — Du 18 avril au 15 juin 2013

— Vernissage le jeudi 18 avril à partir de 19h00 —


Education and Work 

Le titre de l’exposition pose d’emblée deux notions, Education en premier, Work en second. Deux cases à remplir sur le carton d’invitation. Deux noms d’artistes dont le travail, ici exposé à la galerie PRÉFACE, résulte d’une constante collaboration en binôme. Fruit du hasard ou mathématique volontaire, beaucoup des œuvres ici montrées fonctionnent également par paire, agissant toutes selon la rhétorique de la synecdoque.

Le prélèvement consiste à extraire un objet de son environnement d’origine pour le transporter dans un nouveau territoire. Prélever, c’est soustraire une partie d’un tout pour n’en retenir qu’un échantillon, faisant office de preuve irréfutable. Pour réaliser cette opération, plusieurs méthodes sont possibles : extraire, masquer, arracher, découper, recadrer, zoomer, décomposer, détourer. Autant d’interventions qui relient le travail plastique à un certaine pratique de l’image (1). Thomas Cristiani et Antoine Roux étendent les logiques propres à la manipulation des images pour les appliquer au volume et à l’espace.

L’installation Split convoque plusieurs sources. La sculpture s’apparente simultanément aux structures élémentaires de l’art minimal et aux constructions expressément brisées par les athlètes de karaté. Un vestige simulé par la présence de la photographie figurant l’auteur présumé de la casse. Tiré à quatre épingles, l’homme (2) semble extrait de la série Men In the Cities de Robert Longo ou de certains « documents » des performances de Marina Abramović. De la même façon que les photographies d’Hans Namuth ont participé à la mythification des procédés de Jackson Pollock, confiné au spontané et sauvage, les images et les vidéos de “casse-brique” ont savamment éludé l’existence des tricks et trucages. 
Par la mise en scène, l’image et la matière entretiennent un rapport de causalité délibérément invraisemblable. Cette « dialectique du contact et de l’absence » (3) se prolonge dans l’exposition. La proximité des échantillons peints (formes) et de l’espace entièrement rythmé par les vides (contreformes) présuppose une mise en contact avec une source fictive. 

La série Numéros - fragment d’une collection prolifique - devient par le recours de la numérisation et de l’agrandissement, un document peu fiable. Anciennes matières et nouvelles images, ce sont des représentations de prélèvements où la graphie, les nuances de grains et de teintes l’ont emporté sur l’initial caractère informatif des affiches à languettes détachables. 
What should I do ? consacre ce que le forum internet, à la lisière du document (invérifiable) et de la fiction totale, peut avoir de plus ambigu. La rapidité d’un geste, la furtivité d’une image ou d’un néo-récit consommés sur le net sont saisis et figés à l’image des trois trainées de poudre mise en boîte (Une heure restante, Une minute restante, Une seconde restante).
En amplifiant et en simulant les événement réels, les œuvres jouent pleinement leur statut d’empreintes. Elles définissent, en creux, les contours de l’omniprésent recours au trucage, au trompe-l’œil et au faux-semblant où les formes choisies s’appliquent à célébrer le geste, et fût-il mimé le contact.

Gabrielle Besk



1. En 2009, Thomas Cristiani et Antoine Roux ont co-fondé 
le studio de design graphique VLF.

2. Cette séance de mime, se solde pour l'artiste et performer Simon Fravega, par un coup du lapin bénin. Il écrit aux artistes : "Je me suis dit que ça pouvait vous intéresser de récupérer l'ordonnance comme trace d'une action qui n'a jamais eu lieu mais qui pourtant laisse toutes les traces de son passage derrière elle."

3. Georges Didi-Huberman, La Ressemblance par contact, Paris: Editions de Minuit, 2008

Partenaires

Avec le soutien du CNAP ( centre national des arts plastiques ) aide à la première exposition - Ministère de la Culture et de la Communication -

Horaires

du mercredi au samedi de 14h00 à 19h00

Adresse

Préface 68 rue des gravilliers 75003 Paris 03 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020