Chance is a word void of sense nothing can exist without a cause

Timothée Talard
Exposition
Arts plastiques
Galerie Gourvennec Ogor Marseille

À l’occasion de son troisième anniversaire, la galerie Gourvennec Ogor s’agrandit !

En effet, pour cette quatrième rentrée, la galerie occupera un deuxième espace identique au premier au 9 rue Duverger à Marseille.

C’est donc dans plus de 400 m2 que la galerie sera heureuse d’inaugurer la deuxième exposition personnelle de l’artiste Timothée Talard, intitulée :

« Chance is a word void of sense nothing can exist without a cause ».

Dans cette deuxième exposition, Timothée Talard renoue avec l’attrait qu’il a pour l’entreprise, l’industrie, le consumérisme, l’objet designé. S’inspirant des modes de production de la société de consommation, une série de dix caissons lumineux sera ainsi présentée dans l’espace d’exposition.

À la différence de leur usage habituellement publicitaire, ceux-ci sont demeurés «vierges» d’affiches ou de stickers. Ils diffusent seulement leur lumière blanche, et l’artiste, dans un geste minimal, a tagué dessus à la bombe noire une série de messages. L’un d’entre eux, «Here Comes The Dark», fait référence au titre de la chanson des Beatles : Here comes the sun ; excepté qu’ici, il n’est plus question de joie ni de moment libérateur. Le texte sur ce support éclairé et séduisant, qui incite habituellement à la consommation, tient lieu alors de prophétie funeste, vers un avenir sombre annoncé comme une prémonition par le graffeur. Un triptyque de peintures y sera également présenté : Hors Cadre 50F consiste en trois dessins similaires. Un trait de peinture noire, imprécis, parcourt la bordure de chaque toile. Il fonctionne comme la délimitation d’un espace : la plus grande surface centrale de la peinture reste blanche, comme en attente. L’espace vide de la toile devient dès lors le propos de la peinture. Le tableau se crée sur le contraste entre l’objet immaculé de production industrielle qu’est le châssis standardisé, et l’acte de peindre, de manière monochrome la tranche, zone désuète et habituellement invisible sous cadre. L’artiste nous entraine alors dans «l’infra-mince», aux limites de la peinture, celle qui n’est parfois même pas peinte. L’artiste a choisi de ne pas «produire», juste d’insinuer, de symboliser.

Parmi d’autres œuvres encore, poursuivant la série des arc-en-ciels dans la nuit qu’il a initié en 2012, cette fois-ci, l’arc-en-ciel n’est plus dans la nuit. Timothée Talard évolue et applique son alchimie sur des toiles blanches avant que d’en prendre prétexte pour un travail moins politique et davantage lié à l’optique. Cette nouvelle série jouera là encore sur le déplacement du spectateur, lorsque celui-ci avance devant la toile, celle-ci change peu à peu de couleur pour passer d’un monochrome bleu à un rouge, et ainsi d’un vert à un jaune ou d’un jaune à un bleu.

Ce que Timothée Talard nous renvoie, n’est-ce pas cette propension chez chacun d’entre nous à être partagés entre des attirances liées aux dérives du consumérisme : le culte voué aux marques, les carcans sociaux, les enseignes clignotantes, le shopping libérateur, les codes vestimentaires, le besoin d’accumulation…, et une critique indispensable d’un système élaboré qui nous asservit en tant que citoyen, en tant qu’humain ?

C’est la remise en cause nécessaire des obligations conditionnées. Par tous les moyens.

Tarifs :

entrée libre

Complément d'information

PROJECT ROOM :

Diane Guyot de Saint Michel
We Support You

L’œuvre de Diane Guyot de Saint Michel est marquée par les formes du pouvoir et l’exploration de nos expériences quotidiennes : la nourriture, les lois, les plans sociaux, les émeutes, la paranoïa sécuritaire, la maitrise des foules, l’économie… Autant de sources d’inspiration pour une œuvre polymorphe où se combine le dessin, la vidéo, la performance et le textile, mobilisant le langage et les disciplines artistiques, élaborant une réflexion sur le potentiel discursif de l’art à des fins politiques et contestataires.
Son caractère irrévérencieux se joue des géants comme de notre propension à les suivre, à s'en faire des idoles. Les œuvres de Guyot sont des pièces à conviction et ses expériences sont aussi les nôtres par leur caractère fondamental.

+

MountainCutters
Lauréats du Prix ESADMM 2014
Concrétion

Une mesure de quadrupède, marcheur blessé.
Les quatre mains mesurent, bâtissent et laissent apparaitre des fractures. Des fissures d'un corps, pour une compresse.
Enregistrer, figer dans le dur, le négatif d’un vide. Des pans temporels parcouraient les angles, les plafonds, et les sols. Les pierres se déplacent.
Je me réfugiais derrière la lentille.

Commissaires d'exposition

Artistes

Autres artistes présentés

Diane Guyot de Saint Michel

MountainCutters

Horaires

du mardi au samedi de 10h à 13h et de 15h à 19h

Adresse

Galerie Gourvennec Ogor 7 rue Duverger 13002 Marseille France

Comment s'y rendre

Tramway ligne 2 - Station Dame République Métro Ligne 2 : Station jules Guesde Métro Ligne 1 : Station Colbert Bus ligne 82S : Station Dame République Bus ligne 55 : Station Dame République
Accès mobilité réduite
Dernière mise à jour le 2 mars 2020