but, there is only one thing that has power

Exposition
Arts plastiques
Galerie Allen Paris 09

 La Galerie Allen est heureuse de présenter l’expositionbut, there is only one thing that has power, consacrée à l’œuvre de Sœur Corita Kent, artiste pré-pop américaine incontournable.

Cette première exposition personnelle de Corita Kent à Paris réunit plus de 25 sérigraphies et vidéos historiques, embléma- tiques d’une œuvre socialement engagée.
Elle révèle un regain d’intérêt pour l’œuvre et la vie de Sœur Corita Kent, dans la lignée d’une rétrospective itinérante aux États-Unis et de la publication d’un catalogue qui rassemble ses œuvres des années 50 aux années 80. Corita Kent, contem- poraine estimée des leaders politiques progressistes et des militants de la révolution culturelle tels que Daniel Berrigan, John Cage, Charles and Ray Eames, Henry Miller and Buckminster Fuller, lègue une œuvre très actuelle, des années après sa dis- parition.

L’exposition à la Galerie Allen se concentre sur les œuvres réalisées au cours des années 60, décennie particulièrement fé- conde pour Corita Kent, alors directrice de la section art d’un collège religieux, le couvent du Cœur immaculé à Los Angeles. On y découvre l’évolution de son travail, depuis son approche la plus picturale de la sérigraphie du début des années 60, en passant par son usage de slogans publicitaires vers le milieu de la décennie, ses travaux souvent psychédéliques et visuelle- ment discordants de 1967, jusqu’à ses œuvres militantes de la fin des années 60. Sa compréhension du pouvoir de communi- cation et des possibilités stylistiques des mots imprimés a souvent été décrite comme égalant, voire surpassant celle d’artistes de renom tels que Barbara Kruger, Ed Ruscha et Bruce Nauman. Plusieurs vidéos mises en avant dans l’exposition montrent Corita Kent expliquant sa pratique et ses processions performatives empruntes d’une esthétique résolument pop.

L’emploi de la sérigraphie, technique publicitaire de reproduction, permit à Corita Kent de diffuser, en accord avec ses convictions démocratiques, son travail imprégné de passion et de foi pour la paix, le changement positif, la parole divine, l’égalité et le pouvoir de l’amour. Ces convictions, en phase avec leur époque, s’incarnent dans les films de cette période où ses recherches sur la réinvention contemporaine des rites religieux traditionnels et croyances sont explorés par le biais des processions de fêtes religieuses et des manifestations pacifiques. Corita Kent concevait l’esthétique pop et ses « publicités pour le bien commun » comme les moyens de susciter l’empathie et l’espoir nécessaires pour surmonter les réalités politiques les plus sombres de son époque : le mouvement des droits civiques et la guerre du Vietnam.

Frances Elizabeth Kent, née en 1918 à Fort Dodge, Iowa, était une religieuse catholique, connue sous le nom de Sœur Marie Corita Kent. Elle fut membre de la Communauté Cœur Immaculé de Los Angeles de 1938 à 1968. Ses croyances progres- sistes et les actions qu’elle entreprit tout au long de sa vie la décidèrent à quitter l’église pour vivre et travailler en tant qu’artiste indépendante. Corita Kent mourut à Boston en 1987.

Adresse

Galerie Allen 59 rue de Dunkerque 75009 Paris 09 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020