Temps libre

Dans le cadre de Jeune Création 2012, la Fondation d’entreprise Ricard propose une journée de performances conçue par Christian Alandete
Performance
Arts plastiques
Le 104 CENTQUATRE Paris 19

Depuis 60 ans, l’association Jeune Création est au service de la promotion des artistes émergents, de la transmission entre générations et de la solidarité dans la construction de projets artistiques, en particulier à travers l’organisation annuelle d’une exposition internationale d’art contemporain.

Jeune Création dévoilera sa nouvelle sélection du 4 au 11 novembre prochains au CENTQUATRE, grand partenaire. Les projets inédits d’une soixantaine de jeunes artistes français et étrangers seront articulés autour d’une programmation artistique pointue, expérimentale et audacieuse.

La Fondation d’entreprise Ricard renforce cette année son soutien à Jeune Création avec la programmation d’une journée de performances.
A travers Temps libre, Christian Alandete invite Béatrice Balcou, Ninar Esber et Adelaïde Fériot à réaliser une performance le 9 novembre en continu, de l’ouverture à la fermeture, proposant aux visiteurs de s’arrêter quelques minutes ou quelques heures, pour assister à l’œuvre en train de se produire.

« Henri Bergson  distingue deux régimes temporels, le temps objectif mesurable, divisible, linéaire, régulier, du temps subjectif : la durée, variable et indéterminée. Cette expérience de la durée entre tableau vivant et épreuve d’endurance sera au centre des performances proposées avec la Fondation d’entreprise Ricard pour l’édition 2012 de Jeune Création.
Renouant avec les formes originelles de la performance historique des années 60-70, basées sur l’endurance du corps « performant » de l’artiste exposé au public, une nouvelle génération d’artistes réinvente d’autres rapports au temps libéré des contingences productivistes.
Dans son essai Accélération, une critique sociale du temps (La découverte, 2010) Hartmut Rosa pointe le paradoxe entre une accélération permanente des changements techniques, sociaux et individuels et la pétrification des systèmes. Dans une époque où tout semble s’accélérer, où les technologies de l’instantané réduisent toujours plus l’écart entre la production du signal et sa réception, “prendre le temps”, devient un acte de résistance, une pause dans la course du temps. »
Christian Alandete

En savoir plus sur le programme Partitions (Performances) : www.fondation-entreprise-ricard.com/conferences/

BIOGRAPHIES

Béatrice Balcou
Née en 1976, vit et travaille en Belgique.
Le travail de performances de Béatrice Balcou est lié à l’étude du geste ; des gestes souvent ordinaires auxquels on ne prête pas attention tant ils ont été intégrés, comme emballer / déballer des colis, qui par la répétition prennent une dimension quasi chorégraphique. Agrégée en Arts plastiques de l’Université Paris 1 / La Sorbonne, elle a suivi une seconde formation en Danse dans le cadre du post-diplôme EX.E.R.CE dirigé par les chorégraphes Mathilde Monnier et Xavier Le Roy au Centre Chorégraphique de Montpellier. Elle a montré son travail dans différents lieux, dans le cadre d’expositions et festivals, comme à la Cinémathèque de Tanger, à la galerie Elaine Levy project à Bruxelles, au Casino Luxembourg, au Centre national de la danse de Bucarest. Elle a notamment été en résidence au Japon et au Luxembourg. Elle prépare actuellement une exposition autour de la performance qui se tiendra au Frac Franche-Comté en 2013.

Ninar Esber
Née en 1971 à Beirut (Liban), vit et travaille à Paris.
Diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure d’Art de Cergy.
Le travail de Ninar Esber met en scène son propre corps dans des performances publiques ou réalisées pour la vidéo qui abordent de manière poétique des sujets éminemment politiques. Dans La bonne graine, la performance créée pour la galerie Imane Farès en 2012, l’artiste s’inspire des politiques ségrégationnistes au Moyen Orient mais aussi dans le reste du monde en reproduisant le « nettoyage ethnique » des populations à travers la séparation de grains de maïs (première graine cultivée dans le monde) en fonction de leurs couleurs ou variétés. Ses performances ont été présentées entre autre à Darat Al Furun en Jordanie, à la Tate Modern et au British Museum à Londres, au Centre Pompidou à Paris, à Nowa Soda à Cracovie, à Darb art Center à Beyrouth au Liban.
Avec l’aimbable participation de la galerie Imane Farès
http://www.imanefares.com

Adelaïde Fériot
Née en 1985, vit et travaille à Paris.
Diplômée de L’École nationale supérieure d’art de Lyon.
Le travail de « poses » d’Adelaïde Fériot s’inscrit dans la tradition des « tableaux vivants » une forme de divertissement de la fin du 19ème Siècle dans laquelle la notion de performance artistique rejoint celle de performance physique. L’artiste, immobile, est figée dans le suspens d’une action qui oscille entre l’observation et la contemplation, invitant le spectateur à prendre le temps à son tour d’examiner l’image en train d’apparaître. Son travail a été présenté notamment au Centre Pompidou dans le cadre du nouveau festival, à la Biennale de Belleville et à la Fiac à Paris, à la Galerie der Korridor à Berlin, à la Shoshana Wayne Gallery de Los Angeles, à la BF15 de Lyon.

 

 

Tarifs :

Entrée libre

Horaires

11h-20h

Adresse

Le 104 CENTQUATRE 5 rue Curial 75019 Paris 19 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020