Susanna Fritscher

Exposition
Arts plastiques
Musée Zadkine Paris 06

Susanna Fritscher Dans l'ancien atelier de sculpture de Zadkine, l'artiste invitée, Susanna Fritscher, déploie un dispositif pictural dont la matérialité blanche sert de révélateur à un espace entièrement soumis aux infimes variations de la lumière, aux ombres et reflets suscités par les déplacements toujours imprévisibles des visiteurs.

Complément d'information

Susanna Fritscher

Art contemporain : invitation à l’atelier

Susanna Fritscher

15 mai - 5 octobre 2003

Le musée Zadkine présente du 15 mai au 21 septembre 2003 une installation inédite de Susanna Fritscher spécialement conçue pour l’atelier.
Née à Vienne, Susanna Fritscher a d’abord réalisé des installations dans le paysage de 1983 à 1990. Puis, elle a entrepris un travail de peinture n’utilisant qu’une seule couleur, le blanc et ses multiples déclinaisons.
Cette année, elle se confronte à deux ateliers de sculpteurs : celui de Stahly au Centre d’Art du Crestet du 5 avril au 1er juin et celui de Zadkine à Paris.
Prenant en compte la spécificité de l’atelier du musée Zadkine, à la fois comme lieu d’expérimentation et comme architecture à l’intérieur de laquelle la lumière joue un rôle essentiel, Susanna Fritscher en explore l’espace.
Elle détache du mur sa peinture, le blanc, conçu comme une matière, pour investir le lieu, jouer avec la lumière et la transparence, conduisant ainsi le spectateur évoluant dans l’atelier à remettre en question la réalité de sa perception.
Susanna Fritscher nous convie ainsi, loin de la production incessante d’images et de signes, à nous plonger dans l’expérience purement sensible de l’espace et du temps.

« L’atelier dégage un espace central de grande hauteur éclairé par le haut et les deux côtés pour saisir les oeuvres en devenir. La lumière est contrastée, vivante.
Un ou plusieurs films peints, tendus entre sol et plafond, se saisissent de la lumière et de l’envergure du lieu. Transparents, presque inexistants, ils s’opacifient, blanchissent, comme si en les longeant, notre regard perdait la netteté, sa capacité à distinguer et à voir. Effet de lumière, de perception ou de peinture, la surface verticale s’adresse à nous, se glisse entre notre propre regard et ce que nous voyons autour de nous.
Inversion de luminosité peinte et de lumière/ombre projetée, de frontalité et de profondeur, d'opacité et de transparence : ce qui est peint suspend ce qui est là, crée des points de rupture avec la réalité et nous engage dans un paradoxe, dans lequel nous construisons sans cesse ce que nous voyons. »

Susanna Fritscher, Projet pour l’atelier du musée Zadkine, Montreuil, 31.08.2002

Plaquette publiée par Paris Musées, texte d’Antonia Birnbaum, conception graphique Rudi Bauer.

Horaires

mardi-dimanche 10h00-18h00

Adresse

Musée Zadkine 100 bis, rue d'Assas 75006 Paris 06 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020