Susan Collis

I don't love you anymore
Exposition
Arts plastiques
Galerie Frank Elbaz Paris 03
À quelques rues de la galerie Frank Elbaz, Susan Collis repère un vieux café en pleine rénovation. À travers la fenêtre, de vieux morceaux de bois arrachés, des éclats de verre et des carcasses d'étagères. Fascinée par les débris de chantier, l'artiste a reconstitué les fragments de ce souvenir dans l'espace de la galerie à l'occasion de son exposition personnelle I don't love you anymore. Ce titre qu'on imaginerait tout droit sorti d'une chanson pop ou d'une réplique de cinéma se réfère en réalité à la nécessité constante de jeter, racheter, refaire et rénover ce qui nous entoure. « Je m’intéresse à cette obsession de sans cesse vouloir renouveler les choses, la façon dont l'ancien doit toujours céder la place au nouveau. Je suis très attirée par l'obsolescence planifiée de nos espaces, intérieurs et extérieurs ». Susan Collis a réalisé des copies identiques de vieux détritus de chantier, bouts de bois déchiquetés, peinture écaillée, clous et vis rouillés, à un détail près (et pas des moindres) : elle a utilisé des matériaux précieux pour imiter les aspérités, les taches, les éclaboussures et marques d'usure. Pour imiter les différentes teintes de couleurs sur les matériaux, elle déploie une riche palette de bois rares (placages en bois de rose, de houx, d'ébène, de cerisier, d'acajou, d'iroko). Ces différentes sortes de placage sont assemblées comme un puzzle pour recréer l'illusion parfaite de la moindre aspérité, une technique artisanale complexe semblable aux anciens décors de marqueterie et outils de lutherie. La visserie et les tiges de métal sont recouvertes de feuilles d'argent, d'or, de bronze et de platine. Quant aux éclats de peintures et trous de perceuse, ils ont été remplacés par des diamants noirs, perles et lapis-lazuli. Collis présente également un tissu sur lequel elle a minutieusement brodé de faux éclats de peinture. Spécialiste du camouflage, Collis refait de façon laborieuse tout ce qui peut se réaliser de façon spontanée, rapide et arbitraire. L'artiste attache une importance toute particulière à la signification culturelle des matériaux et se plaît à transformer leur valeur d'usage. Son travail associe des techniques complexes avec des références plus conceptuelles. La hiérarchie entre les arts se retrouve bouleversée. L'œuvre de Susan Collis incarne l'étrange rencontre d'une esthétique minimale et épurée avec l'artisanat le plus traditionnel. En somme, un coup de pied dans tous les sujets tabous de l'art contemporain : la beauté, la prouesse technique et le labeur. Florence Ostende

Autres artistes présentés

Susan Collis

Horaires

du mardi au vendredi, 11h - 19h

Adresse

Galerie Frank Elbaz 66 rue de Turenne 75003 Paris 03 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020