Straight ahead crossing, straigt ahead crossing // Benoît Géhanne

Exposition
Arts plastiques
École et espace d 'art contemporain Camille Lambert Juvisy-sur-Orge

retenue #02, #09, 100x 80 cm, huile sur aluminium, 2017
flèche, à plat #02, 250 x 250 x 40 cm, CP et acrylique, 2019

Le jeu de la ligne et du hasard

Il y a un jeu très simple qui m’a toujours impressionnée : le jeu des doigts magiques. Un doigt passe de l’une à l’autre main lorsqu’on les entrechoque. C’est un truc de coordination, évidemment, mais ça marche : visuellement l’index passe d’une main à l’autre. Pour le dire autrement : visuellement une masse passe d’un bloc à un autre parce que ces deux blocs se touchent. On pourrait croire qu’en une fraction de seconde un bloc avale cette masse et le transmet à l’autre. On pourrait croire à une transformation de matière ou encore à la fusion de lignes, à la bifurcation d’un tracé. De ce jeu simple arrive ainsi doucement la complexité de la ligne, de sa fiction. Comment se construit une ligne et que voyons nous dans une ligne tracée ? La question paraît aussi simple que le jeu, mais il faut se délester de beaucoup de gravité pour commencer à aborder tout le vide qu’elle soulève. Comment se déplace-t-on dans une ligne ?

Le travail de Benoît Géhanne propose un cheminement possible dans la pesanteur d’une ligne. Il tient en quelque sorte de cette magie visuelle. En jouant des masses, des matières et des installations, il laisse percevoir la grossièreté de l’illusion qui nous tient. Le trucage est découvert, mis à nu et devient la matière même que manipule Benoît Géhanne. Une planche posée sur une vitre se poursuit dans son reflet. À côté d’elle, imprégnant une plaque d’aluminium, un chemin de peinture épaisse révèle le détail d’une structure métallique dans la continuité de la forme tracée. Et puis plus loin encore, un dessin décalqué laisse entrevoir, par spasmes, un paysage sous le carbone. À travers ces œuvres disposées, nous voyageons dans tout ce que la ligne offre de fiction, telles des billes de flipper qui selon leurs trajectoires illuminent des zones ternes, activent des musiques, captivent le regard et tiennent serré sous nos deux doigts l’espoir du hasard.

Émilie Houssa

Commissaires d'exposition

Partenaires

Association nationale des écoles d'art territoriales de pratiques amateurs TRAM Réseau Art Contemporain Paris / Île-de-France Le département de l’Essonne

Horaires

du mardi au samedi de 14h à 18h et sur rendez-vous

Adresse

École et espace d 'art contemporain Camille Lambert 35 avenue de la Terrasse 91260 Juvisy-sur-Orge France

Comment s'y rendre

RER C et D - arrêt Juvisy-sur-Orge - Sortie mairie (15mn de Paris) bus 385
Dernière mise à jour le 2 mars 2020