Résultats 2021

Soutien à l'édition

Session 1

Édition imprimée

After 8 Books en coédition avec le centre d'art les Bains-Douche
Piero Heliczer – Poèmes & Documents, monographie de l’artiste Piero Heliczer               
Conception graphique : Julie Héneault, Émilie Ferrat, Sophie Rentien Lando (Espace Ness)

Un recueil de poèmes et de documents de Piero Heliczer (1937–1993), poète, éditeur et cinéaste expérimental, figure-clé de l’underground des années 1960–70, dont le travail d’écriture est encore mal connu. Cette anthologie rassemblera des poèmes dont la plupart n’ont jamais été réédités depuis leur publication originale, et, surtout, elle proposera pour la première fois en traduction française la poésie de Piero Heliczer. Les poèmes de l’artiste seront réédités en fac-similé, et accompagnés de reproductions de flyers, affiches et ephemera soulignant l’activité de Heliczer comme organisateur de happenings et éditeur, et montrant plus largement son œuvre graphique.

Atlas Projectos en coédition avec le centre d'art Le Lait
Langages Tissés, monographie de l’artiste Isabel Carvalho avec des textes d’Antoine Marchand, Estelle Nabeyrat, Ricardo Nicolau et Liliana Coutinho
Conception graphique : ATLAS Projectos (Gonçalo Sena et Nuno da Luz)

Cet ouvrage dédié à l'artiste portugaise Isabel Carvalho marque une étape importante dans sa carrière. Pensé dans le cadre de sa première exposition personnelle en France, l'ouvrage manifeste un tournant dans la dimension internationale du parcours de l’artiste. Cette publication est le fruit d'une collaboration entre l'artiste et les graphistes lisboètes d'Atlas Projectos. Pensée comme une extension de l’exposition au centre d’art Le Lait, Langages tissés, la publication proposera, en plus des textes, de nombreuses images des œuvres présentées. Objet hybride, cet ouvrage sera à la fois une feuille de salle détaillant l'ensemble des œuvres présentes dans l'exposition, en même temps quun objet théorique et didactique apportant un éclairage sur le travail d'Isabel Carvalho.

Daisy
Pati Hill. Women & Vacuum Cleaners, ouvrage anthologique de l’artiste Pati Hill (1921-2014) avec un avant-propos de Baptiste Pinteaux
Conception graphique : Formula (Jonathan Martin & Charlotte Colin)

En 1962, après avoir abandonné une carrière de mannequin pour se consacrer à l’écriture et publier quatre romans et une dizaine de nouvelles, Pati Hill affirme abandonner l’écriture pour « la vie domestique ». Durant les treize années qui suivent cette déclaration, elle ne publie plus rien, mais aiguise son regard critique sur la condition féminine et prépare à de nombreux égards l'œuvre artistique qu'elle entamera au début des années 1970 en réalisant  jusqu'à sa mort des milliers de xérocopies. C'est aussi durant cette période qu'elle entame une collection ayant pour sujet les aspirateurs. Elle alimente cette archive jusqu'à sa mort en 2014 avec l'idée d'en faire un livre intitulé : Women and Vacuum Cleaners. Sans prétendre réaliser ce livre qu'elle ne publiera jamais, Daisy publie un ouvrage rassemblant l'intégralité de cette archive, introduit par un court avant-propos et par le texte éponyme inédit de Pati Hill.

Éditions Impopulaires
The Gate, ouvrage anthologique de l’artiste Aldo Tambellini et Umbra Poets Workshop avec des textes du collectif Atelier Impopulaire
Conception graphique : Marco Caroti

Première publication des Éditions Impopulaires, The Gate vise à restituer la dimension artistique, politique et culturelle d’une expérience fondatrice encore peu connue en France comme aux États-Unis. Le projet fait suite à un travail de fond avec l’artiste et poète américain Aldo Tambellini (1930-2020), figure centrale des avant-gardes américaines des années 60 et de l’underground new-yorkais, co-fondateur du Gate Theatre et du Black Gate à Manhattan, deux lieux qui ont abrité une communauté réunissant au fil des années de nombreux artistes parmi lesquels Alvin Lucier, Jack Smith, Umbra, Charlotte Moorman, Judith Dunn, USCO Group, Robert Breer, Mario Montez ou encore Brian De Palma. Le livre, édité à partir de documents inédits, vise à rassembler et à mettre en lumière un certain nombre de témoignages artistiques et littéraires liés à cette scène, franchissant les frontières historiques et temporelles pour ramener au contemporain une constellation d’œuvres et de récits restés dans l’ombre.

Éditions GwinZegal
Soleil of Persian Square, monographie de l’artiste Hannah Darabi avec un entretien réalisé par Farzaneh Hemmasi
Conception graphique : Myriam Barchechat

Soleil of Persian Square est une recherche sur l’identité visuelle du style de vie de la diaspora iranienne, visant à donner un visage à Tehrangeles cette ville fictionnelle que l’artiste a connue à travers les images des clips de la musique populaire dans ses années d’adolescente. Elle tisse des liens entre des représentations photographiques contemporaines des quartiers iraniens de Los Angeles et d’Orange County, des portraits de ses habitants, des images issues de clips musicaux des années 80 et 90, ainsi que des paroles qui les accompagnent, et une archive de cette musique d’exil. Tehrangeles ne désigne en effet pas seulement un espace, mais aussi un mode de vie et une manière de penser sa culture − effet de la distance au pays d’origine −, qui sont sans cesse reproduits et même renforcés par les générations suivantes.

Éditions Incertain Sens
Forsythia, Lilac and Geranium, livre des artistes Raffaella della Olga, Camila Oliveira Fairclough et Elsa Werth avec un texte de Jérôme Dupeyrat
Conception graphique : Elsa Werth

Depuis près d’un an, le Cabinet du livre d’artiste est soumis aux restrictions imposées par la pandémie. Dans ce contexte, de nombreuses expositions ont été fermées ou annulées. Pour celle des trois artistes, prévue de longue date, il a été décidé de maintenir l'événement, en admettant d’exposer sans public. Dès lors, cette exposition, livrée à elle-même le temps de sa propre tenue, doit pouvoir trouver un autre mode d’existence, du storytelling aux imprimés qu’elle a et va générer. Ainsi, le carton d’invitation et le journal de l’exposition seront diffusés comme à l’accoutumée, les cartels et fiches de salle seront répartis dans l’espace d’exposition et reproduits en ligne, des photographies de l’accrochage seront réalisées et accessibles sur notre site internet et surtout, la conception, le transport, l’accrochage, le contenu, l’inauguration, la documentation et la médiation autour de cette exposition seront transposés et rendus par l’intermédiaire d’une publication d’artistes, conçue et réalisée collectivement par les trois plasticiennes par et pour l’occasion. Prolongeant l’exposition dans l’espace de la page, la publication fonctionnera à la fois comme un catalogue de leurs imprimés, précisément réunis au CLA, et un livre d’artiste hybride construisant un dialogue d’images. Ce livre-exposition est donc à considérer tant comme une pièce appartenant à cette dernière que comme l’unique manifestation concrète de cet événement fantôme.

Éditions Norma
Nestor Perkal, monographie du designer avec un texte de Jeanne Quéheillard et Carole Daprey

De même que l’œuvre de Nestor Perkal, né en 1951 en Argentine, est multiple, et que ce créateur a su combiner de nombreuses places, du designer (édité notamment par le Cirva ou Oscar Maschera) à l’architecte d’intérieur, de la direction artistique (Craft, Limoge) à la scénographie d’exposition (MAD, Manufacture de Sèvres), du galeriste (galerie Perkal) à l’éditeur d’objets, l’ouvrage fait apparaître une multiplicité de réalisations qui, mises bout à bout, révèlent un parcours d’une grande cohérence.
Ce livre a pour objet de faire apparaître la singularité de ce créateur à travers ses projets, réalisés ou non, avec une grande variété de sources iconographiques, mêlant des images plus intimes voire biographiques, qui se rapportent à l’élaboration de son travail et au déroulement de son parcours.

Éditions Suture
Archives du Soleil, monographie de l’artiste Cheikh Ndiaye avec un texte d’Alain Badiou, Manthia Diawara, Alicia Knock, Jana Berankova, Frank Hermann Ekra et Vincent Jacques
Conception graphique : Kolektiv Studio (Lukas Kijonka)     

Publication de la première monographie des peintures de Cheikh Ndiaye (né à Dakar, en 1970), un des artistes majeurs de sa génération. Dans sa série de peintures sur les salles de cinéma en Afrique de l’Ouest et d’autres régions marquées par la présence de la diaspora noire, Ndiaye représente le lien entre cette étrange architecture et les modes de vie à l’entour : les vendeurs ambulants, les artisans, les kiosques, les tabacs.

JBE Books
Lettres sur un travail, écrits d'artiste de l’artiste André Cadere avec des textes de Bernard Marcelis
Conception graphique : Current Matters (Nicolas Leuba et Nicolas Bolay)

Entre le 19 mai et le 3 juillet 1978, les semaines qui précèdent sa mort, André Cadere écrit quarante-trois lettres qu’il donne à son ami et galeriste, Yvon Lambert. Il les lui remet, pliées en quatre, quand celui-ci vient le visiter à l’Hôpital Universitaire de Paris lorsqu’il quitte sa galerie, alors encore établie rue de l’Échaudé, dans le 6e arrondissement. Ces lettres - précieux témoignage de sa pensée, de sa pratique et de ses activités - sont publiées ici pour la première fois, dans leur intégralité, et constituent le troisième et dernier écrit de l’artiste. L’édition est constituée d’un étui qui rassemble l’ouvrage introduit par Bernard Marcelis - spécialiste de Cadere, auteur de son catalogue raisonné - suivi des 43 lettres commentées, annotées par Bernard Marcelis et illustrées. Les lettres originales reproduites en fac-similé sont glissées dans une enveloppe insérée dans l’étui.

JRP|Éditions
Marie Cool Fabio Balducci, monographie éponyme des artistes avec des textes de Pierre Bal-Blanc, Connie Butler, Laurence Schmidlin et Adam Szymczyk
Conception graphique : Nicolas Leuba

Publié dans une édition bilingue, cet ouvrage constitue la première monographie de référence consacrée à l'œuvre du duo d'artistes Marie Cool Fabio Balducci. Elle documente l'ensemble de leur travail depuis 1995 et réunit des contributions de trois auteurs internationaux reconnus (Pierre Bal-Blanc, Connie Butler, Adam Szymczyk). Éditée par Laurence Schmidlin, curatrice au Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne, la publication propose également un répertoire chronologique détaillé des actions des artistes ainsi qu'une série de pages "documentation/inspiration" confiées à Marie Cool Fabio Balducci et réparties au sein de l'ouvrage.

Le Point du Jour
Nos Prisons, livre conçu par un artiste par Maxence Rifflet
Conception graphique : David Poullard

Ce livre est issu de trois années d’une activité photographique menée par Maxence Rifflet dans sept prisons françaises en collaboration avec des détenu.e.s. Il s’agissait de partager une interrogation : comment photographier dans un espace de surveillance sans le redoubler ? Comment cadrer sans enfermer ?
Il a fallu s’écarter de l’idée de témoigner de l’enfermement, de représenter la prison en général, pour décrire des lieux spécifiques, avec des histoires et des fonctionnements singuliers: photographier des prisons, plutôt que la prison.

Magnani
Les Alphabets, monographie du graphiste Étienne Robial

Tout au long de 400 pages abondamment illustrées par des photos et des croquis issues d’archives (personnelles, Cnap, CNBDI), Étienne Robial revient sur 50 ans de travail appartenant au patrimoine visuel contemporain. Le concepteur de l’identité visuelle télévisée la plus marquante du XXe siècle (Canal+) soumet à la postérité l’ensemble complet de tous ses travaux, toutes ses recherches personnelles et contributions célèbres ou méconnues à partir des alphabets qu’il a conçu tout au long de sa carrière. La relation clé qu’entretient Étienne Robial avec les alphabets, sa science, son art et son érudition de la lettre et l’image pétrissent les pages de ce livre et sont à partager avec tous les amateurs d’art, de design, de lettres, et d’histoire ; qu’ils soient profanes ou professionnels.

Mousse Publishing
Bernhard Rüdiger. La maison de l'humaniste, monographie de l’artiste Bernhard Rüdiger avec des textes de François Aubart, Henri-Alexis Baatsch, Giovanni Careri, Doris von Drathen, Gilles Drouault, Paola Nicolin, Bernardo Mercuri et Pietro Montani

L’ouvrage monographique de Bernhard Rüdiger sarticule autour de la sélection dune soixantaine dexpositions de lartiste réalisées entre 1986 et 2021. Historiquement liée au mouvement italien de la fin des années 1980, la carrière de Bernhard Rüdiger s’est ensuite développée essentiellement en France et en Allemagne. Dans un souci de cohérence globale de l’ouvrage et d’accessibilité́ de son contenu, langlais et le français ont été choisis comme langues principales du livre — à lexception de textes que nous qualifierons de textes dauteurs publiés aussi dans leur langue originale, en allemand et italien. Programmée pour juin 2021, l’exposition rétrospective de l’artiste au centre d’art Les Tanneries ouvrira la monographie. Confrontant un large spectre d’œuvres récentes et plus anciennes, elle sera accompagnée d’un texte inédit du critique François Aubart explorant la notion d’auteur, concept central de l’ouvrage. Le texte et les images de cette première l’installation sont pensés comme des prismes permettant de décomposer et d’appréhender l’œuvre de l’artiste. Le lecteur pourra remonter le temps, en suivant le fil des expositions, jusqu’au début de la carrière de l’artiste à Milan en 1986.

Poursuite
Atlas des Régions Naturelles Volume 1, ouvrage monographique d’Éric Tabuchi et Nelly Monnier

L'Atlas des Régions Naturelles Vol. 1 sera le premier tome d’un projet éditorial ayant pour objet la réalisation d’une version imprimée du site www.archive-arn.fr qui en est la matrice. Ce projet dont l’ambition est de représenter le territoire français au travers de 25 000 photographies décrivant aussi bien les paysages que l’architecture des micros régions qui le composent, est un projet au long cours (commencé il y a quatre ans, nous espérons le terminer en 2026), son édition devrait s’étaler sur une période d’au moins dix années.

Spector Books
Hans-Walter Müller et l'architecture vivante, monographie de l’artiste Hans-Walter Müller avec des entretiens réalisés par Robert Stürzl
Conception graphique : Hannes Drissner

Hans-Walter Müller et l'architecture vivante est le premier catalogue monographique consacré à Hans-Walter Müller, artiste, architecte et ingénieur, né à Worms en 1935. Il résulte d'une série de conversations menées entre 2015 et 2020 par le théoricien de l'architecture Robert Stürzl. Il permet de mieux comprendre l'intégralité de l'oeuvre de Hans-Walter Müller notamment à travers les témoignages de l'architecte lui-même. Les conversations sont accompagnées d'une sélection de textes importants. Notamment un texte de Frank Popper, paru en 1966 dans IMAGE et traduit ici pour la première fois en français ainsi que le Manifeste écrit en 2008 conjointement par Hans-Walther Müller et Alain Charre, resté jusqu'alors inédit. La publication est enrichie par un abécédaire – outil indispensable afin d'appréhender les intentions de l'architecte, et contient une bibliographie complète ainsi qu'un index des expositions, des projections, des scénographies et des structures gonflables réalisées entre 1961 et 2021. Enfin une conversation entre Hans-Walter Müller, Anne Lacaton, Jean-Philippe Vassal (Lacaton & Vassal) et Félix Chameroy (Dynamorphe) montre toute l'actualité des idées de Hans-Walter Müller et donne un aperçu important sur  l'enseignement de l'architecture en France des années 1960 jusqu'à aujourd'hui. La publication est illustrée de nombreuses images inédites parvenant des archives privées de Hans-Walter Müller.

Talitha
Voyage permanent. Netainissement linguistique, ouvrage anthologique de l’artiste Abdelkader Lagtaa sous la direction de Léa Morin, Przemysław Strożek et Sara Laganoui
Conception graphique : Untitled Duo (Yvon Langué et Soukaina Aboulaoula)

Abdelkader Lagtaa est considéré comme l'un des réalisateurs les plus importants du cinéma marocain aujourd'hui. En 1967-1971, il a étudié le cinéma à Łódź et a séjourné en Pologne jusqu'en 1975. En 1972, il a commencé son aventure avec l'art conceptuel, d'abord comme traducteur de la correspondance et des textes d'Ewa Partum à la galerie Adres à Łódź puis a commencé à travailler avec le Bureau de poésie de Varsovie d'Andrzej Partum. Les archives du Bureau de la Poésie conservent des photographies uniques, des manifestes et des oeuvres poétiques de Lagtaa réalisées dans l'esprit de la poésie concrète, écrites en polonais et en français. Elles n’ont jamais été publiées auparavant. Trois oeuvres sont également conservées dans les archives de la Galerie du Musée d’art Moderne à Varsovie. La publication Voyage Permanent. Netainissement Linguistique / Nieustająca podróż. Czyszczenie języka est un projet de livre polonais-franco-marocain entièrement consacré aux oeuvres artistiques et conceptuelles d'Abdelkader Lagtaa. Aucun livre consacré à l'artiste n'a été publié à ce jour. Le travail de Lagtaa, pionnier du cinéma marocain, s'inscrit parfaitement dans le contexte des recherches actuelles sur les solidarités et circulations transnationales dans les années 1960, notamment entre les pays dits alors du « Tiers Monde », l’Europe communiste et la France post mai 1968.

Zeug
Velvetyne Type Foundry, 10 ans de typographies libres, ouvrage monographique du collectif avec un entretien réalisé par Sandra Chamaret
Conception graphique : Dreams Office (Lucas Le Bihan)

Velvetyne Type Foundry (VTF), est un collectif français créé en 2010 par Frank Adebiaye, consacré à la création et à la distribution de polices de caractères libres sur une plateforme dédiée. Ses multiples activités comprennent également l’organisation de workshops, rencontres et conférences ; tous mus par l’énergie du partage et de la transmission. Véritable point névralgique d’une communauté libriste internationale, il défend une création collective, orientée par des principes politiques, des choix économiques et des prises de risques esthétiques. Aujourd’hui, Velvetyne distribue 50 familles typographiques couvrant jusqu’à 3 systèmes d’écritures, et réalisées par plus d’une cinquantaine d’auteurs et d’autrices à travers plus de 12 pays. Cette monographie célèbre les dix ans du collectif (2010—2020) à travers un entretien polyphonique qui décrit les processus de la création collective, son fonctionnement particulier dans le paysage des fonderies typographiques, l’engagement de l’open source, les mutations technologiques et leurs conséquences esthétiques… En dialogue, une série d’articles analyse les caractères les plus emblématiques de la fonderie.

 

Édition numérique

Switch (on Paper)
Art & Activisme, un dossier spécial avec des textes de Niilofur Farrukh, Karen von Veh, Shiyan Li, Beral Madra, Anna Colin, Kim Levin et Max Cegielski
Conception graphique : Faustine Najman

Depuis bientôt 3 ans, Switch (on Paper) a publié de nombreux textes – chroniques, essais, investigations – qui témoignent d’œuvres, d’actions ou d’événements où l’art rencontre une forme d’activisme. Aujourd’hui, il nous semble opportun de produire une réflexion plus globale sur la nature même de l’activisme en art.
Pour le définir sommairement, on pourrait dire qu’il regroupe des actions artistiques liées à des réflexions sociales et politiques et renoue en principe avec des pratiques contestataires, en résistance à toutes les pensées et les dogmes hégémoniques. De nombreuses manifestations internationales – la biennale de Berlin de 2012, la biennale de Venise de 2017, la Manifesta 12 de Palerme en 2018, ou bien la biennale de Kochi-Muziris, « Possibilities for a non-alienated life » de 2018-19 pour ne citer ici que les plus récentes – s’y réfèrent et abordent, entre autres, les thématiques de l’écologie, de l’altermondialisme, du féminisme, de la consommation responsable, de l’aliénation sociale et économique ou de l’immigration.

Dernière mise à jour le 17 juin 2021