José Esteban Muñoz, Cruiser l'utopie

Projet soutenu par le Cnap
Parution
Théorie, critique d’art
Editions Brook Paris 18
Cruiser l'utopie, l'après et ailleurs de l'advenir queer de Jose Esteban Muñoz

Publié par les éditions Brook, l’ouvrage Cruiser l'utopie, l'après et ailleurs de l'advenir queer de José Esteban Muñoz sera présenté le 21 octobre 2021 à la librairie La Dispersion à Genève, le 29 octobre 2021 à l’espace Everyone is Expected à Pantin et le 5 novembre à la libraire rile* à Bruxelles.

«La queerness n’est pas encore là. La queerness est une idéalité. Autrement dit, nous ne sommes pas encore queer. Il se peut que nous n’atteignions jamais la queerness, mais nous la sentons comme la chaude lumière d’un horizon empreint de puissance. (...) Nous n’avons jamais été queer, pourtant la queerness existe pour nous comme une idéalité que nous pouvons distiller à partir du passé et utiliser pour imaginer un futur. (...) Malgré les représentations totalisantes de la réalité qu’impose l’ici et maintenant, nous devons nous efforcer de penser et sentir un après et ailleurs. »

Cruiser l’utopie décrit un mouvement, une avancée en forme de dérive entre théorie, approche philosophique, critique d’art et récit personnel. Les œuvres citées, racontées, se mêlent au récit familial ou individuel et aux considérations plus universitaires. Cette pratique de la théorie et de l’esthétique queer s’inscrit dans une interprétation nouvelle de l’espoir tel que perçu par le philosophe Ernst Bloch, articulée à la pensée radicale noire et à la recherche poétique d’auteur*ices comme Fred Moten et Eileen Myles.

Muñoz se penche sur la période des révoltes de Stonewall (1969) et analyse par exemple les œuvres de Frank O’Hara, Andy Warhol, Kevin Aviance, Samuel R. Delany, Fred Herko, LeRoi Jones/Amiri Baraka, Ray Johnson et Jill Johnston. À la théorie queer comme étude correspond une manière de chercher et d’écrire nouvelle, une forme d’hybridité entre la philosophie et les études culturelles. La critique est, comme par anticipation, contenue dans la pratique artistique et le quotidien contre-normatifs dont les récits, à la fois subjectifs et historiques, laissent deviner un advenir queer, lieu de transformations et de libération. Le texte, traduit par Alice Wambergue, est accompagné ici d’une préface d’Elisabeth Lebovici et d’un poème de Fred Moten.

Complément d'information

José Esteban Muñoz (1967–2013) est un chercheur et théoricien queer de l’art, auteur de The Sense of Brown (2020) et Disidentications: Queers of Color and the Performance of Politics (1999). Il a enseigné au département de Performance Studies à l’Université de New York, Tisch School of the Arts.

Traduit de l'anglais par Alice Wambergue avec une préface d'Élisabeth Lebovici et le poème "josé muñoz" de Fred Moten, traduit par Mawena Yehouessi et Rosanna Puyol

Graphisme In the Shade of a Tree - Sophie Demay et Maël Fournier-Comte
Caractères inclusifs par Roxanne Maillet et Victoire Bondoux

Ouvrage réalisé avec le soutien à l’édition du Centre national des arts plastiques et le soutien de la Terra Foundation for American Art, International Publication Program de CAA.

Adresse

Editions Brook 4 rue du Pôle Nord 75018 Paris 18 France
Dernière mise à jour le 23 juillet 2021