Sergei Tchoban

Une ville dessinée
Exposition
Design graphique
la galerie d'architecture Paris 04

Sergei Tchoban, Old New Above, fusain sur papier, 2019

L’exposition « Une ville dessinée » de l’architecte et artiste germano-russe Sergei Tchoban reflète les forts contrastes créés par l’interaction entre l’architecture historique et l’architecture moderne, si visibles dans les villes d’aujourd’hui. Elle souligne l’attachement de l’artiste aux dessins architecturaux qui combinent structures de la ville européenne et éléments futuristes comme on le voit dans ses Caprices architecturaux et les compositions de ses Couches urbaines. Considérées en interaction et en corrélation avec le tissu urbain déjà en place, ses différentes expressions architecturales prennent en compte le contexte et les conditions physiques et historiques de chaque site.

Sergei Tchoban visualise sur le papier ses idées en rapport avec le construit. Le dessin est une composante essentielle de ses outils de communication et lui permet de traduire ses idées et ses visions sur la relation entre l’architecture contemporaine et historique, ainsi qu’entre les bâtiments emblématiques et l’architecture environnante existante. Avec ses dessins, Sergei Tchoban aborde souvent la possibilité d’existence d’une architecture contemporaine dans des contextes urbains historiques, et le rôle important joué par ces nouvelles couches dans la création du patrimoine du futur.

Les « Couches urbaines » et l’« Harmonie contrastée de la ville » sont les principaux thèmes abordés par l’exposition. Les œuvres de Sergei Tchoban montrent des visions de l’architecture d’une nouvelle ère sous forme de tunnels et passages transparents et brisés qui remplissent les espaces au-dessus et entre les monuments historiques. Et même si ce n’est pas la seule forme d’expression de l’architecture moderne, le contraste qui s’établit entre celle-ci et les bâtiments historiques est sa caractéristique inaliénable et la plus importante.

La prise en compte de ces thèmes se reflète également dans ses projets architecturaux, qui rendent à la ville une nouvelle qualité picturale avec des façades subtiles, mais expressives et vivantes, une variété de surfaces, d’ornements, une large gamme de couleurs et un accent sur les détails haptiques. Grâce à cette architecture et à sa planification urbaine, Sergei Tchoban vise à créer des compositions spatiales, des objets mis en scène dans la ville, où bâtiments et espaces présentent une relation clairement définie les uns par rapport aux autres. Il fait ainsi émerger des contextes urbains diversifiés et redonne aux habitants une expérience spatiale qui avait subi une rupture avec le modernisme classique.

Mais pour Sergei Tchoban, ce concept ne se limite pas seulement au domaine classique de l’architecture. Ces thèmes se retrouvent également dans ses expositions et ses scénographies.

L’harmonie des contrastes est basée sur ce que les politiciens de la Renaissance appelaient « l’équilibre des pouvoirs ». Ce concept peut être appliqué à l’architecture, à l’équilibre dynamique du paysage urbain : il se concrétise par 30 % de bâtiments emblématiques positionnés dans 70 % d’environnement urbain existant, c’est-à-dire des bâtiments peu spectaculaires, mais bien détaillés qui constituent un environnement durable pour ces réalisations remarquables. Il s’agit d’une proportion pour les ensembles urbains, d’une coexistence de différents types de bâtiments, dans laquelle aucune tendance ne prend finalement le dessus.

Depuis que des bâtiments expressifs et sculpturaux – manifestes architecturaux et œuvres majeures – ont pu émerger dans l’environnement européen, un sentiment d’« harmonie contrastée » nous accompagne. Beaucoup d’objets qui étaient inimaginables auparavant sont maintenant reconnus par leur existence même. Sergei Tchoban n’est pas forcément enclin à critiquer les nouvelles formes architecturales qui se démarquent clairement de l’environnement historique existant ; il aimerait bien mieux comprendre quelles impulsions et quels processus ont conduit à leur création, et quelles couches architecturales se développent ainsi.
 

 tchobanvoss.detchoban-foundation.de

Complément d'information

conférence de Sergei Tchoban //
le jeudi 26 mars 2020 à 19h //
au Pavillon de l’Arsenal
21, boulevard Morland 75004 Paris //
rsvp : mail@galerie-architecture.fr

Horaires

du mardi au samedi 11h-19h

Adresse

la galerie d'architecture 11 rue des blancs manteaux 75004 Paris 04 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 13 février 2020