SECOND

Exposition
Arts plastiques
Maison du peuple de Vénissieux Vénissieux

"Chorée", 2014, photogramme.

 

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif";} Les installations vidéos de Camille Llobet offrent la vision familière de visages concentrés
sur une activité, ou des chuchotements étranges : mais le langage se révèle indéchiffrable,
et le contexte, trop peu défi ni pour aider à l’interprétation.
Les trois installations de l’exposition mettent en scène de légers dérèglements de la
transmission, organisés et mis en scène par l’artiste. Chaque oeuvre va frôler la perte de
sens du langage, et apporter des informations inusitées, habituellement négligées, du fait
du défi cit d’un canal de communication.

Lâché, pièce sonore diffusée à travers des plaques de plexiglass, donne à entendre les sons générés par des personnes s’exprimant en langage des signes. L’absence d’image annule la fonctionnalité de la langue des signes, pour donner naissance à une matière sonore inconnue où la bouche et la voix re-deviennent l’instrument exploratoire qu’elles sont originellement.
L’installation video Chorée a été tournée avec des danseuses en répétition. Camille Llobet a cadré seulement la bouche d’une danseuse, partie du corps échappant au contrôle pendant l’action. Les images fortement agrandies, suspendues, font exister le hors-champ du corps et de l’espace de répétition, nous donnant à reconstituer par nous-mêmes la dynamique
du mouvement.
Dans Prosodie 1 l’artiste a demandé à deux personnes de transcrire en direct les douze
premières minutes de la bande son de Il était une fois dans l’ouest. Le casque sur les oreilles, les deux personnes émettent des bruitages avec une conviction prêtant à sourire, conjuguée à une tension palpable, due à la rapidité imposée par l’exercice.
Les procédés que cette jeune artiste utilise s’inspirent du cinéma de Robert Bresson
tout autant que des recherches scientifi ques en matière cognitive. Ses oeuvres apportent
des questionnements sur la constitution du langage et, jouées par des personnes, portées par l’obstination que l’on peut donner à une action dérisoire, reprennent certains caractères de la performance artistique.

1 Prosodie : Étude de phénomènes (…) inséparables du discours, comme la mélodie, l’intensité, la durée, etc. (Trésor de la langue française – dictionnaire en ligne)

Tarifs :

Entrée libre

Commissaires d'exposition

Artistes

Partenaires

Cineparts ESAAA

Horaires

du mercredi au samedi de 14h30 à 18h

Accès mobilité réduite

Oui

Adresse

Maison du peuple de Vénissieux 12 rue Eugène Peloux 69631 Vénissieux France

Comment s'y rendre

Métro ligne D - Gare de Vénissieux + bus 93 - Langevin ou ligne C12 - Les Marronniers
Dernière mise à jour le 2 mars 2020