Scratching on Things I Could Disavow : A History of Modern and Contemporary Art in the Arab World - Walid Raad

Festival d'Automne
Manifestation/Festival
Scratching on Things I Could Disavow : A History of Modern and Contemporary Art in the Arab World - Walid Raad Paris

Vue de l'œuvre Scratching on Things I Could Disavow : A History of Modern and Contemporary Art in the Arab World - Walid Raad

La fabrique de l'histoire

Depuis plusieurs années, Walid Raad mène une réflexion sur la façon dont l’histoire se fabrique. Dans son projet Atlas Group (1989-2004), cette question était posée sous la forme de documents trouvés ou fictifs concernant les années de la guerre civile libanaise. Cette recherche, constituée sous l’apparente neutralité et rigueur d’un système d’archives, analyse les effets politiques, sociaux, esthétiques et psychologiques de la guerre au Liban.
Reconstruction, représentation, fiction deviennent des modes opératoires pour transformer des informations en une narration où il reste difficile d’approcher une vérité. La dimension fictionnelle et subjective permet d’inclure des données occultées de l’histoire politique et sociale du Liban essentielles pour tenter d’éclairer le présent.

L'art contemporain pensé, produit, diffusé et consommé

Walid Raad a par la suite initié une recherche sur l’histoire de l’Art Moderne et Contemporain arabe. Il explore l’émergence récente d’infrastructures pour les arts visuels au Moyen-Orient et dans le Golf qui prennent la forme de biennales, foires, galeries, musées ou festivals. Il développe, entre autres, une réflexion sur la façon dont l’art contemporain va être pensé, produit, diffusé et consommé dans les pays du Golf et plus généralement dans le monde arabe.
L’art fait partie de stratégies politiques et d’enjeux économiques qui se matérialisent par l’avènement d’un nouveau tourisme culturel dans cette partie du monde. Les nouveaux développements du projet pour le Festival d’Automne prennent la forme d’un espace discursif avec des présentations d’œuvres, conférences et performances. Il est particulièrement centré sur « The Artist Pension Trust », fonds d’investissement créé à Dubaï qui s’est donné pour but de constituer une collection dont les produits de la capitalisation doivent revenir aux artistes participants. Un intérêt particulier est porté au projet de Saadiyat Island à Abu Dhabi, qui va regrouper le Guggenheim Museum de Frank Gerry, le Louvre de Jean Nouvel et le théâtre de Zaha Hadid, mais aussi l’implantation d’universités comme la Sorbonne et de foires d’art contemporain. Le recours à des textes de l’artiste et théoricien Jalal Toufic permet enfin de penser comment les conflits peuvent profondément affecter la culture d’un pays.

Adresse

104
5, rue Curial -
75019 Paris
France

Dernière mise à jour le 31 janvier 2020