Santiago Mohar Volkow, lauréat du Prix du Cnap au FIDMarseille 2021

Palmarès de la 32e édition du festival
Annonce
FIDMarseille Marseille
Santiago Mohar Volkow, Lumbre, 40', Mexique, 2021

Santiago Mohar Volkow, Lumbre, 40', Mexique, 2021. Visuel tiré du film.

Santiago Mohar Volkow est le lauréat du prix du Cnap de la 32ème édition du FIDMarseille pour le film Lumbre.

Le jury composé de Jacqui Davies, Muriel Enjalran et Djamel Kerkar a également remis une mention spéciale au film Article 15 réalisé par Marie Reinert.

Le prix doté par le Cnap a été créé en 2015 en partenariat avec le FIDMarseille, et est attribué à un réalisateur français ou étranger. Ce prix est décerné à une œuvre au sein de la sélection officielle du FIDMarseille, et vise à récompenser la dimension expérimentale de sa conception, sa réflexivité et ses capacités à questionner le monde et sa représentation.

Synopsis de Lumbre de Santiago Mohar Volkow | 40' | Mexique | 2021

Un, deux, trois – soleil ! Tandis que des hommes brûlent du foin dans un champ, des enfants se tiennent droits dans le paysage. Le fracas d’une balle retentit. Le visage d’une femme apparaît dans le bleu du ciel. Un enfant se retrouve à terre. Voici la scène d’exposition de Lumbre, tragédie à partir de laquelle une polyphonie va se dérouler, en quatre mouvements. Sur le modèle de la fugue musicale, l’élément initial – la mort accidentelle – contient en puissance la structure de l’œuvre qui va se déployer en s’amplifiant, à l’image des cercles concentriques qui annoncent chacun des fragments. En fin typographe, Santiago Mohar Volkow crée le décor minutieux de son film dès l’ouverture. Puis, c’est sans s’encombrer de mots, dans un montage elliptique qu’il trouve la mélodie de cet essai sur le deuil, dans un jeu de miroirs et de fragments.

De ce drame à peine esquissé naissent des rencontres : celle d’un homme et d’une jeune femme aux funérailles de l’enfant ; de la musique – celle du film que l’on voit composée dans l’intimité d’un studio ; des images. Portraitiste, Santiago Mohar Volkow fixe en 35mm une sublime collection de visages endeuillés, parmi lesquels cette jeune femme au carré brun qui, entre deux regards lancés vers celui qui deviendra son amant, offre à la caméra un regard d’une rare beauté. Au beau milieu de cette variation, viennent s’immiscer des images d’archives de familles posant devant des cadavres d’enfants, suivie d’une séquence documentaire au crématorium qui vient trouer la fiction et ramener la mort à ses rituels connus. Le feu, leitmotiv du film, resurgit par vagues – au détour d’une scène d’amour, par le crépitement d’une cigarette – et se fait image de la transition. Des phares viennent percer l’obscurité de la nuit, un cortège de vélos donne son mouvement final à la fugue. Lumbre : ou la possibilité de la vie depuis la mort.

Extrait du catalogue FidMarseille 2021, texte de Louise Martin-Papasian.

Palmarès 2021

Adresse

FIDMarseille

FIDMarseille
14 allée Léon Gambetta
13001 Marseille
France

Dernière mise à jour le 26 juillet 2021