SALMA CHEDDADI

Exposition
Film, vidéo
Espace croisé Roubaix

salma Cheddadi, Der See, 2014, vidéo
Production Espace Croisé

L’Espace Croisé organise la première exposition personnelle de Salma Cheddadi. Présentée en 2010 à l’Espace Croisé dans le programme

IDEAL # 12, Salma Cheddadi a depuis confirmé la singularité et l’acuité des climats qu’elle instaure de films en films.

L’Espace Croisé a produit son dernier film, Der See, réalisé en mars 2014. Au réveil, allongée sur son lit, Jana Jacob, son tout premier

modèle qui l’a accompagnée dès ses premiers films, raconte le souvenir troublant d’un rêve. Un lac plongé dans un calme suspect,

des corps gisants, et l’inquiétude d’avoir perdu une amie, celle à qui elle s’adresse, se matérialise.

Dans l’exposition, ce film est mis en relation avec ses travaux antérieurs.

Le point de départ de chaque projet est une rencontre. Ses modèles ne sont pas des acteurs : ils sont choisis pour leur attitude, leur gestuelle,

leur parole, qui constitueront les bases d’une fiction. Malgré son jeune âge, l’assurance et la maîtrise de Salma Cheddadi sont saisissantes.

Son objectif est de “rendre sensible ce qui compose un corps, ce qu’il raconte lorsque le modèle est libéré du jeu et de ses

intentions”. Pour ce faire, elle instaure une certaine proximité avec ses modèles et les dirige par des indications physiques: “penche la

tête, serre les dents, regarde la caméra, appuie ton pied sur le sol.”

Salma Cheddadi filme un modèle dans sa relation avec le lieu où celui-ci prend corps. Dans Mangousteens on Milk, 2007, Jana Jacob et

Salma Cheddadi voyagent à travers les forêts, les ports et les villes, de Chiang Mai à Singapour. A l’opposé de cette ambiance moite et

humide mais non moins sensuelle, Sweet Viking, 2012, est un double portrait de Jara Karlsdóttir et des paysages islandais. Il matérialise

les liens entre la chanteuse et son environnement immédiat. Au cours d’un road movie, alors que Jana était silencieuse et entrainait la

caméra dans un désir charnel, Jara raconte des histoires d’elfes et d’Huldufólks (êtres cachés), de prêtres luthériens et de cérémonies

païennes. En parlant de ses enfants, de leurs pères et du sien, elle formule les trois piliers de son identité : l’indépendance, la maternité

et la spiritualité.

Rompant avec le dialogue unique avec une femme, la vidéo Chasseurs Sachant Chasser, s’intéresse aux mécanismes de groupe des relations

adolescentes. Salma Cheddadi a suivi quelques mois des collégiens en Seine - Saint Denis. Elle a été frappée par la violence des

gestes et des mots, le recours systématique au conflit comme forme exclusive de dialogue. Selon la tradition d’une chasse à courre, les

adolescents incarnent la mise en scène de la meute et de la proie. Le film Parking, 2013, réalisé avec Florent Meng, expose le dilemme

de centaines de couples au Liban qui transgressent les interdits familiaux et religieux, et se rencontrent clandestinement. La scène se

déroule dans une marina en friche, au nord de Beyrouth, entre une autoroute et le front de mer. Deux jeunes libanais, de confessions

et de milieux sociaux différents incarnent un couple dans le cadre du film. Tels les représentants de situations inextricables, ils ont été

choisis parmi d’autres pour leur parole et la justesse de leur interaction.Ces cinq films constituent les piliers de l’exposition.

 

Salma Cheddadi est née en 1984, elle vit à Paris.

Commissaires d'exposition

Horaires

du mardi au samedi de14 h à 18 h Ouverture les dimanche18 et 25 mai, 8 juin et 6 juillet 2014

Adresse

Espace croisé 14 Place Faidherbe 59100 Roubaix France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020