Ritournelle

Carte blanche à Jessica Constable
Exposition
Arts plastiques
Le village, site d'expérimentation artistique Bazouges-la-Pérouse

De gauche à droite - Raymond Hains 11è division britannique, de l'ensemble: Flers Photographie couleur montée sur aluminium 80 x 120 cm 2003 - Ian Hamilton Finlay Scottish Zulu Affiche, sérigrap

« Ritournelle » Carte blanche à Jessica Constable Dans le cadre de la saison culturelle britannique, Le Village donne carte blanche à Jessica Constable, musicienne anglaise installée en France depuis 20 ans. Elle propose « Ritournelle », un projet artistique conçu autour du phénomène de la migration. L’installation sur un nouveau territoire affecte les identités culturelles et sociales des migrateurs. Cette altération possible de l’identité questionne sur les motivations de ces voyageurs prêts à quitter leurs pays d’origine pour un territoire étranger. Le projet « Ritournelle » s’est appuyé sur les expériences migratoires de britanniques installés à Bazouges et en France depuis quelques années. L’ensemble des expositions témoigne de ces moments clés de leurs vies et traite de l’altération identitaire. Au Rez-de-chaussée du Centre de Création, l’artiste a invité la scénographe Morgane Lépinay pour mettre en scène une exposition et une installation sonore issues de témoignages de britanniques qui résident sur le territoire. La musique et les voix des participants s’échappent discrètement de l’intérieur de trois maisons en forme de nichoir. Les souvenirs intimes liés au moment de la migration forment à l’intérieur de ces « cocons » une mise en abyme de territoires enchâssés. Au 1er étage, Jessica Constable a invité deux artistes anglais installés en France : la chorégraphe Michelle Brown et l’écrivain Benjamin Constable. La video de Michelle Brown est une chorégraphie réalisée autour d’une peinture de Richard Moult, artiste anglais et collaborateur de Jessica Constable. Installée chez elle, cette œuvre intitulée « In the heart of the wood and what i found there » l’accompagne quotidiennement lors de ses recherches artistiques. Le travail de Benjamin Constable, frère de la musicienne, est une installation constituée de photographies et de textes. Reliés par des lignes jaunes qui symbolisent le déplacement, ces éléments autobiographiques illustrent le quotidien de l’écrivain, une interaction entre son territoire personnel (son appartement parisien, ses origines anglaises…) et le monde extérieur. A la galerie Thébault, la céramiste Joan Webber, domicilié à Bazouges, propose un travail réalisé à partir du paysage bazougeais et des témoignages écrits des britanniques. Comme des fenêtres donnant sur des paysages réels ou imaginaires, les céramiques de Joan Webber illustrent par les empreintes de mots, les effets de matière et les couleurs, le croisement entre deux cultures sur un même territoire. La galerie Rapinel présente des œuvres de la collection du FRAC Bretagne choisies par les Britanniques impliqués dans le projet Ritournelle. Elles traitent de la notion de territoire comme expériences personnelles et intimes. Les artistes exposés sont : Raymond Hains, David Shrigley, François Poivret, Patrick Le Bescont, Ian Hamilton Finlay et Jean-Marie Krauth.

Autres artistes présentés

Jessica Constable
Morgane Lépinay
Ben Constable
Michelle Brown
Joan Webber
David Shrigley
François Poivret

Partenaires

FRAC Bretagne

Horaires

Les week-end de 14h30 à 18h00 ou sur rendez-vous.

Adresse

Le village, site d'expérimentation artistique 10, rue de l'Eglise 35560 Bazouges-la-Pérouse France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020