Ritournelle

Exposition
Arts plastiques
Frac Bretagne, Fonds régional d'art contemporain Rennes
La galerie Rapinel présente des oeuvres de la collection du Frac Bretagne. Celles-ci, choisies par les Britanniques impliqués dans le projet Ritournelle, traitent plus particulièrement de la notion de territoire.

Complément d'information

Dans le cadre de la saison culturelle de Bazouges La Pérouse, le Frac Bretagne présente des travaux traitant plus particulièrement de la notion de territoire. Les artistes présents se sont appropriés des lieux ou des objets pour construire une œuvre personnelle, évoquant des déplacements de toutes natures, qu’ils traduisent mouvements géographiques ou interprétation d’un lieu.

La nature, un jardin, un paysage, sont les préoccupations de Ian Hamilton Finlay. Il propose des réponses en tenant compte de l’histoire de notre civilisation et en faisant allusion à des époques qui ont contribué à structurer la relation de l’homme à la nature, qu’il s’agisse d’anciens voiliers ou de représentations abstraites de drapeaux et paysages.

On sait que Raymond Hains a gardé un profond attachement pour sa ville natale de Saint-Brieuc et pour la Bretagne. Ce goût lié à celui, non moins fort, pour les analogies verbales, les calembours, les associations sont souvent à l’origine de ses œuvres qui rebondissent selon une logique ironique et cocasse.

Jean-Marie Krauth, qui regroupe l’ensemble de ses expositions sous le terme générique « Lieux », cherche à provoquer un nouveau mode de vision et à créer les conditions d’une expérience où chaque objet, mot, signe ou matériau a de l’importance pour l’imaginaire du spectateur. Avec Au-delà du territoire des géants, il invite à transformer la lecture de l’œuvre en une approche poétique des légendes de l’enfance.

L’idée directrice de Patrick Le Bescont est de rendre compte des paysages qui l’entourent avec une extrême économie de moyens, suivant en cela la pensée chinoise. Les deux photographies extraites d’une série intitulée L’espace et le rêve sont caractérisées par une brume omniprésente, un léger tremblement qui traduit l’émotion devant l’espace et la grandeur d’un site.

François Poivret est devenu le photographe attitré de grands artistes de notre époque : César, Olivier Debré, François Bouillon, Antonio Saura, Brice Marden, Jacques Villeglé. Avec ce dernier, il a développé une collaboration étroite qui, depuis 1985, englobe le travail à l’atelier et le reportage sur les lieux d’arrachage, donnant ainsi une image urbaine bien particulière.

David Shrigley développe un style graphique mêlant le langage burlesque ou vulgaire des graffiti à l’absurdité des caprices du sort, décrivant sous forme d’anecdotes l’ironie de situations insensées. Il reconsidère la banalité du quotidien sous forme de séquences narratives ou de fragments, sortes de messages dénonçant la routine, l’ennui, la culture marchande dans les villes de province ou les faubourgs sinistres. Son humour repose sur une vision de l’humanité issue des allégories religieuses et des notions de morale.

Pour tous ces artistes, la notion de territoire est une étendue dotée d’une personnalité propre qu’ils savent sonder selon les enjeux d’une œuvre toujours pertinente.

Autres artistes présentés

Ian Hamilton Finlay; Raymond Hains; Jean-Marie Krauth; Patrick Le Bescont; François Poivret; David Shrigley

Partenaires

Le Frac Bretagne reçoit le soutien du Conseil Régional de Bretagne, du ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Bretagne.

Horaires

Exposition ouverte tous les week end de 14h30 à 18h

Adresse

Frac Bretagne, Fonds régional d'art contemporain 19 avenue André Mussat 35 000 Rennes France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020