Rémy Hysbergue - D'ici on pourrait croire que la vue est imprenable

Exposition
Arts plastiques
FRAC Poitou-Charentes Angoulême

Vue de l'exposition de Rémy Hysbergue au FRAC Poitou-Charentes Photo : Richard Porteau

À la faveur d’un accrochage jouant radicalement avec l’architecture, l’exposition présente pour la première fois au FRAC Poitou-Charentes, une centaine d'œuvres de Rémy Hysbergue - peintures et dessins de 1996 à 2009, pour la plupart encore jamais montrés. Outre, la mise en jeu de l’accrochage, l’artiste a été invité à réaliser une œuvre tridimensionnelle pour l’exposition, relevant de sa toute dernière série des Furtifs. Un catalogue monographique a été édité en collaboration avec le FRAC Auvergne et la galerie Jean Brolly.

Complément d'information

« Rémy Hysbergue est strictement peintre. C’est par l’expérimentation picturale qu’il se confronte aux spécificités de ce médium, c’est de l’intérieur de la discipline qu’il en explore les possibles, c’est depuis son quotidien de peintre qu’il évalue les acquis de l’histoire de la peinture, et enfin, c’est par sa peinture virtuose qu’il sonde notre culture visuelle contemporaine, nos accoutumances esthétiques, nos soumissions aux effets et signes visuels issus de la société de consommation et de communication de masse.

Ravissement, Bluff, Cordialement, Pour l’instant, Circonstanciels, Irrévérences, Pour voir, Étendues… chaque série, chaque peinture de Rémy Hysbergue se propose comme résolution convaincante d’une équation à plusieurs inconnues : synthèse historienne de la peinture / aboutissement temporaire de la démarche de l’artiste / pertinence de l’œuvre dans son contexte d’émergence. Son travail questionne autant l’abstraction picturale que le médium photographique quant aux appareillages formels qui conditionnent l’apparition potentielle d’une image. »
Alexandre Bohn, commissaire de l’exposition, directeur du FRAC Poitou-Charentes

« Rémy Hysbergue revendique le piratage, bien que le terme de flibusterie soit en réalité plus approprié par sa racine anglaise freebooster qui signifie « libre butineur ». Ses œuvres sont toujours la résultante d’un processus d’emprunts, d’hybridation, de sampling, de cut up, de scratching pictural et l’on peut ainsi trouver dans une même peinture une collision de références qui, a priori, ne peuvent fonctionner ensemble, provoquent des anachronismes, des monstruosités formelles et théoriques. Il utilise pour cela tous les outils qui sont à sa disposition et par outils, il faut entendre une somme totalement hétérogène d’ustensiles, de postures, d’attitudes, de références historiques : gestes empruntés à Gerhard Richter dans les sériesc Irrévérenes et Spectral, dripping pillé chez Jackson Pollock dans la série Pour l’instant, abstraction lyrique et calligraphie orientale dans la série Entre deux, aplats sinusoïdaux creusant la surface empruntés à Jason Martin dans plusieurs séries… »
Jean-Charles Vergne, directeur du FRAC Auvergne, extrait du texte Le Grand Mix in cat. Rémy Hysbergue, 2009

Artistes

Partenaires

En collaboration avec le FRAC Auvergne et avec le soutien de la galerie Jean Brolly, Paris et de l’artothèque du Limousin Exposition présentée dans le cadre de la manifestation nationale Collections d’automne,panorama des Fonds régionaux d’art contemporain, organisée par PLATFORM Le FRAC Poitou-Charentes reçoit le soutien du Ministère de la culture et de la communication / DRAC Poitou-Charentes de la Région Poitou-Charentes et de la Ville d'Angoulême Le FRAC Poitou-Charentes est membre de PLATFORM

Horaires

de 14h à 19h du mardi au samedi entrée libre

Adresse

FRAC Poitou-Charentes 63 boulevard Besson Bey 16000 Angoulême France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020