[re]exposer

Exposition
Arts plastiques
cdla Saint-Yriex-la-Perche
Lefevre Jean Claude [re]expose quatre travaux de ceux qu’il désigne par le mot «insert». Travaux primitivement inclus dans 4 Taxis n° 2 (1978), dans trois des affiches «Paris-Beaubourg. Vernissages / Programme des expositions» (janvier - février 1980, mars - avril 1980, mai - juin 1980), dans Agnus Dei Art n° 1 (octobre 1982) et Art présence, numéros 8 à 20 (janvier 1994 à décembre 1996). De cette manière, Lefevre Jean Claude donne suite.

Complément d'information

communiqué de presse

Lefevre Jean Claude

[re]exposer

18 novembre / 17 décembre 2004
galerie du CAUE de la Haute-Vienne
1, rue des Allois 87000 Limoges
du mardi au samedi de 14 h à 19 h sauf jours fériés, entrée libre

exposition produite par le Centre des livres d’artistes / Pays-paysage
en collaboration avec la galerie du CAUE de la Haute-Vienne


Prière d’insérer.

Lefevre Jean Claude [re]expose quatre travaux de ceux qu’il désigne par le mot «insert». Travaux primitivement inclus dans 4 Taxis n° 2 (1978), dans trois des affiches «Paris-Beaubourg. Vernissages / Programme des expositions» (janvier - février 1980, mars - avril 1980, mai - juin 1980), dans Agnus Dei Art n° 1 (octobre 1982) et Art présence, numéros 8 à 20 (janvier 1994 à décembre 1996).
De cette manière, Lefevre Jean Claude donne suite. Familièrement, je dirais qu’il réédite. Ce pourrait être une «édition revue et augmentée»(1), comme une réédition, une remise en circulation. (Chacun pourra vérifier - se rendre compte - comment, en un lieu donné et en un temps donné, ces travaux sont réexposés).

L’anglicisme «insert» que, très singulièrement, Lefevre Jean Claude utilise renvoie aux arts de l’image en mouvement. Le côté visuel induit par ce mot prime dans les travaux qu’il fait paraître dans les revues 4 Taxis et Agnus Dei Art. Dans cette dernière, l’insert est ainsi annoncé en page de sommaire (générique dirions nous s’agissant d’un film) : Lefevre Jean Claude utilise la couverture comme moyen d’intervention et la reproduit en noir et blanc autant de fois qu’il y a de lettres au nom de la revue [.] au montage il insère les feuilles de manière à obtenir une répartition différente d’un numéro à l’autre [.] le travail est à rapprocher de ceux réalisés pour 4 Taxis n° 2 août 1978 et Miroir de l’art Coutances septembre 1978. Des séquences de pages s’intercalent entre d’autes séquences de pages (et il est question de montage).
Par contre, les inserts des affiches «Paris-Beaubourg...» et de la revue Art présence tendent à être des insertions (les insertions dans les journaux sont prescrites tantôt comme mesures de réparation, tantôt comme mesures de publicité pour avertir les tiers). Que ce soit insert ou insertion, il s’agit de pièces rapportées. Ajouter, placer parmi.

Le travail pour la revue Art présence est titré «lefevre jean claude, à parution». Dans les treize numéros publiés de janvier 1994 à décembre 1996 paraît un calendrier dont la rédaction est confiée à l’artiste. Visuellement, c’est un banal calendrier de type «planning» qui occupe, selon les numéros, soit une double page, soit plusieurs pages réparties dans la revue.
Dans l’espace restreint des cases de ces plannings, Lefevre Jean Claude instille de courts textes : notes, notations ou annotations. Le calendrier prend alors la forme d’un agenda. Donnant à lire - faisant paraître - Lefevre Jean Claude prend rendez-vous avec le lecteur (les québécois disent agender).
C’est en enregistrant (copiant) ces quelques lignes sur le disque dur de mon ordinateur qu’une fenêtre s’affiche à l’écran, fenêtre dans laquelle s’inscrit le texte «il existe déjà un élément nommé ljc-texte à cet endroit souhaitez-vous le remplacer par celui que vous faites glisser?». Après avoir, d’un «clic», acquiescé, une autre fenêtre se présente où apparaissent alternativement, les deux mots (suivis du signe «:») «écriture» et «lecture».
Pour une part, le travail de Lefevre Jean Claude est fait d’un va-et-vient entre écriture et lecture. Mais dans ce travail - cette écriture - il ne remplace pas une information par une autre. Il superpose, et donnant à lire clairement l’en-dessous, il s’éloigne du palimpseste. Glissements. Ecrivant, Lefevre Jean Claude apostille. Il rectifie, biffe, corrige - pour plus de précision ? - pas sûr. Il écrit en marge, ou dans la marge et il s’est choisi une étroite marge d’écriture, à la lisière de ce qui relève de la «chose» publique et de la «chose» privée. L’écriture est retenue, belle. Elle peut être faite de vides, de manques, comme des creux que lui seul connait.
Dans ses écrits, par bribes, Lefevre Jean Claude rapporte, raconte et communique ce qu’il perçoit du monde. Le sien - son monde - et le monde de l’art. Du monde de l’art il prend la mesure, le toise. Il va «sur le motif». Il arpente. Scrupuleux, il ne se satisfait pas d’une cote mal taillée (parfois il taille des costards - toujours bien coupés).

Insérer, glisser entre. Loin d’être choses discrètes (2), voire secrètes, les inserts de Lefevre Jean Claude sont des fenêtres, (l’encart dans la presse n’est-il pas toujours cadré, cerné de filets. On parle aussi d’«encadré»), des découpes, des trous (pour insérer il faut trouver l’interstice), des percées, des ouvertures. 4 Taxis, Agnus Dei Art, Art présence, comme plus récemment Hors-d’oeuvre en 2002, sont des publications trouées par les interventions de Lefevre Jean Claude.

[re]exposer. Les inserts, au lieu d’être parmi vont être isolés (toute exposition isole.
A voir...).

dm, octobre 2004.

1 - Dans le vocabulaire informatique, éditer signifie afficher une information pour en permettre la correction.
2 - Il y a une part d’anonymat dans le travail de Lefevre Jean Claude. L’anonymat ne signifie aucunement effacement, mais présence autre.




A l’occasion de l’exposition «[re]exposer», parution de l’ouvrage

«
LJC, éditeur à compte d’auteur
par Jean-Charles Agboton-Jumeau

La pensée en transparence
L’insert en tant que lieu d’exposition du
travail de l’art au travail de Lefevre Jean Claude
par Marion Hohlfeldt
»

Textes de
Jean-Charles Agboton-Jumeau
Marion Hohlfeldt
Lefevre Jean Claude

Autres artistes présentés

Lefevre Jean Claude

Partenaires

partenaires institutionnels ministère de la Culture - DRAC Limousin Conseil régional du Limousin Ville de Saint-Yrieix-la-Perche Conseil général de la Haute-Vienne

Horaires

du mardi au samedi sauf jours fériésde 14 h à 19 h, entrée libre

Adresse

cdla 1 place Attane 87500 Saint-Yriex-la-Perche France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020