Re-former le monde visible

Exposition
Centre Tignous d'Art Contemporain Montreuil

"L’Alalie" : installation du duo Art Orienté Objet
- carte du monde au fusain, balai motorisé, 2014
(visuel © Paolo-Codeluppi)

Une exposition collective qui s’intéresse à la façon dont l’art interagit avec le monde qui nous entoure. À partir d'interventions artistiques, littéraires, performatives ou sonores, “Re-former le monde visible” propose une lecture de l’espace social et politique de la plus grande actualité.

-

"On raconte que pour réformer le monde visible, il faut que la situation s’y prête, qu’il ne soit pas trop tôt, et pas trop tard... enfin, bref, il faut savoir saisir le moment juste. Admettons que tu les (les lecteurs, dans le texte original) persuades que tous les moments sont justes pour commencer la réforme du monde visible". (NATHALIE QUINTANE, Descente des Médiums, P.O.L, 2014).

La troisième exposition de groupe présentée au 116 cet automne vient clore un cycle autour de la figure de l’Autre : engagée lors de l’exposition inaugurale « Singularités Partagées » en automne 2013, puis transposée dans l’espace urbain de nos villes avec la deuxième exposition « Territoires Communes » au printemps 2014, cette réflexion autour du partage et de la construction du commun est toujours d’actualité.

Conçue tel un appel à adopter une posture active, l’exposition "RE-FORMER LE MONDE VISIBLE" propose de concevoir autrement le réel et de mettre en acte ce changement de perception, qui advient par la pensée et se traduit par des façons d’agir.

À travers différentes pratiques contemporaines, cette exposition examine la façon dont l’art interagit avec le monde qui nous entoure : force est de constater que le geste artistique, en s’enlisant dans le quotidien, ne constitue plus aujourd’hui un univers parallèle, déconnecté de nous, mais qu’il peut, à travers des formes partageables et communicables, se rattacher à l’horizon sensible de tout un chacun. À partir de là, le potentiel de l’art contemporain à nourrir et à construire nos postures sociétales, politiques, éthiques et culturelles, est désormais évident.

Il s’agit ici de proposer une exposition engagée (par opposition à une exposition dont le sujet serait l’engagement politique et militant), qui cherche à rendre au spectateur sa liberté en tant qu’être critique au monde, capable d’agir.

Avec des propositions de : Art Orienté Objet (Montreuil),  Ibro Hasanovic (Kosovo), Seulgi Lee (Bagnolet), Paul Maheke (Paris), Jean-Philippe Renoult & DinahBird (Paris & Londres), Anna Witt, (Vienne, Autriche), Heidi Wood (Montreuil) et Violaine Lochu (artiste en résidence au 116, Montreuil).

-

Au programme également courant novembre, décembre et janvier : des rencontres, performances, lectures, le lancement du nouveau fanzine dédié à la performance Agent Double, le vernissage de l'exposition "Ping-Pong" (des étudiants de l'École des Beaux-Arts d'Avignon en dialogue avec des oeuvres de la collection du frac île-de-france), des ateliers...

Tarifs :

Entrée libre

Complément d'information

Et au 1er étage du 116, retrouvez "Jeux de mots" : un nouvel accrochage du fonds municipal de la Ville de Montreuil. Avec les oeuvres de : Corine Borgnet, Jérôme Btesh, Elsa Cha, Joël Ducorroy, Bernard Francillon, Lecroart et Daphné Gentit.

Commissaires d'exposition

Autres artistes présentés

Artiste en résidence : Violaine Lochu.

Partenaires

Espace Khiasma, Théâtre municipal Berthelot, La Maison Populaire...

Horaires

Ouvert du mercredi au samedi de 14h à 19h.

Adresse

Centre Tignous d'Art Contemporain 116 rue de Paris 93100 Montreuil France

Comment s'y rendre

M° ligne 9, arrêt : Robespierre
Dernière mise à jour le 2 mars 2020