Randa Maroufi

L'autre comme hôte
Exposition
Centre d'art contemporain Chanot Clamart
Les plieurs, 2021 Co-produit par le CACC – Clamart ©Randa Maroufi

Les plieurs, 2021. Co-produit par le CACC – Clamart ©Randa Maroufi

Sur son serment de douanier, le père de Randa Maroufi déclare s’engager à « considérer comme hôte dans mon pays le voyageur étranger. » Cette pensée nous a inspiré le choix du titre de
l’exposition : L’autre comme hôte.

Pour sa proposition au Centre d’art contemporain Chanot Randa Maroufi rassemble des productions existantes et nouvelles, investiguant des espaces ou des situations transitoires à travers
la frontière, l’hospitalité, ou l’identité comme autant de facettes que ces images peuvent revêtir.

La caméra de Randa Maroufi se pose sur des personnes ou faits de société généralement soustraits au regard. Ses projets s’incarnent par des vidéos, photographies, installations, performances et naissent de la rencontre avec des personnes, des lieux, ou encore des images que l’artiste collecte.

Cherchant à déplacer les points de vue, l’artiste joue sur les interprétations possibles de moments précis et en propose une approche décontextualisée. Le positionnement de la caméra, la place donnée aux corps, la composition et les choix chromatiques octroient une grande picturalité aux images de l’artiste et génèrent une vidéo aux statuts pluriels.

Entre documents et cinéma, les vidéos de Randa Maroufi rendent visibles des situations et créent une fiction à partir de faits concrets. Réincarnant la société établie à la frontière Marocco-espagnole de Ceuta qui vit de l’économie parallèle, l’artiste compose avec les vêtements, les étoffes et inscrit ses images dans l’exercice du pli et du drapé qui jalonne l’histoire de l’art.

Les œuvres de Maroufi naissent également d’un temps long de repérage, d’analyse du réel et témoignent d’une grande proximité établie avec les personnes rencontrées qui pour
la plupart incarnent leur propre rôle au sein des vidéos. Ses scénarios reflètent l’humanisme qu’elle injecte dans la globalité de sa démarche.

En 2021, le CACC accompagne l’artiste au cours d’une résidence de création, pour la production d’une nouvelle œuvre. Dans cette vidéo co-produite avec le CACC Randa Maroufi
met en scène deux hommes, qui tentent, dans un mouvement délicat et fragile de plier un tissu bleu. La résistance dont fait preuve ce drapeau, dévoile la difficulté d’un geste à priori
simple. Une chorégraphie tendre et parfois drôle se met en œuvre, luttant contre la matière des plis, des creux et de ce tissu tendu, faisant le portrait de ce rituel du pliage, comme pour
revisiter un geste officiel.

Complément d'information

Autour de l'exposition

Samedi 18 septembre
14h-20h au CACC : Vernissage de l’exposition L’autre comme hôte en présence de l’artiste Randa Maroufi


Samedi 2 octobre,
16h-minuit au CACC : « Marathon vidéo » programmé par Randa Maroufi et l’équipe du CACC pour Nuit Blanche.
Pour la 20e édition de Nuit Blanche le Centre d’art contemporain Chanot imagine un « Marathon Vidéo » : une programmation proposée par Randa Maroufi qui se concentre sur les représentations du sport à travers la création artistique.
Au sein d’une scénographie immersive et chaleureuse Randa Maroufi invite de jeunes artistes internationaux à partager leurs regards sur le sport. En dialogue avec ces vidéos récentes, des films historiques, ainsi qu’une sélection jeune public aborderont l’action sportive par via différents prismes : l’effort, les supporters, l’esthétique et l’humour. Ce programme proposera un panorama des différentes disciplines sportives telles que le foot, la danse, le fitness, la musculation, la natation, le vélo.
Nuit blanche est une initiative de la Ville de Paris, coorganisée avec la Métropole du Grand Paris.


Vendredi 8 octobre
18h30 au CACC : « L’hospitalité des images », Discussion avec Marie-José Mondzain.
L’exposition L’autre comme hôte de Randa Maroufi propose un regard vidéo sur la frontière, le passage, le voyage. Au coeur de l’exposition, la philosophe des images Marie-José Mondzain propose une discussion sur « l’hospitalité des images » dans l’oeuvre de l’artiste. Les oeuvres de Maroufi naissent d’un temps long de repérage, d’analyse du réel et témoignent d’une grande proximité établie avec les personnes rencontrées qui pour la plupart incarnent leur propre rôle au sein des vidéos. Ses scénarios reflètent l’humanisme qu’elle injecte dans la globalité de sa démarche.


Samedi 6 novembre
16h à la Médiathèque la Buanderie, Clamart : « Envie d’ailleurs : le déplacement dans l’histoire de l’art », Conférence de Madeleine Mathé.
L’ailleurs, le voyage ou le déplacement constituent un motif d’inspiration pour les artistes. Que ce déplacement soit d’agrément, d’inspiration ou subi, cette conférence reviendra sur différentes figures artistiques qui depuis le Moyen-âge jusqu’à aujourd’hui intègrent l’ailleurs dans leur mode opératoire ou bien dans leurs représentations.


Samedi 20 novembre
6h au CACC : « Gestes de cinéma », Discussion et projections avec Djouhra Abouda, Randa Maroufi modérée par Léa Morin.
Projection du film Ali au pays des merveilles de Djouhra Abouda et Alain Bonnamy (France, 1976, 16mm, 59 min) « Toutes les images ont été filmées comme des coups de poing » pour ce film expérimental sur la condition des travailleuses et travailleurs immigrés en France au milieu des années 1970. Tourné en 16mm, le film allie une puissance formelle et esthétique inventive avec un propos militant. Loin de toute contemplation ou représentation de la misère, c’est un geste frontal, fulgurant et musical.

Commissaires d'exposition

Artistes

Partenaires

Le Centre d’art contemporain Chanot est un équipement de la ville de Clamart. Le CACC est membre de TRAM, réseau art contemporain Paris/Île-de-France et bénéficie du concours financier du Département des Hauts-de-Seine et de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France.

L’exposition bénéficie de prêts des collections du Frac Champagne-Ardenne et du Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Le « Marathon vidéo » est proposé dans le cadre de Nuit Blanche, une initiative de la Ville de Paris, coorganisée avec la Métropole du Grand Paris.

Horaires

Horaire d'ouverture pendant les périodes d'exposition
Les mercredis, vendredis, samedis et dimanches : de 14h à 18h
Entrée libre, ou sur rdv

Tarifs

Entrée libre

Adresse

Centre d'art contemporain Chanot 33 rue Brissard 92140 Clamart France

Comment s'y rendre

Ligne transilien N : Gare de Clamart (7 minutes de marche)
Bus 189 : Arrêt Hébert (10 minutes de marche)
Bus 394 : Arrêt Gare de Clamart (10 minutes de marche)
Bus 169 : E. Duploye (4 minutes de marche)
RER C : Issy (15 minutes de marche)
Clamibus : Centre d’Art Contemporain Chanot
10 min du périphérique par les portes de Versailles, Vanves et Brancion

 

Dernière mise à jour le 15 septembre 2021