RACHEL HARRISON / ATELIER CALDER

VISITE D'ATELIER / PRESENTATION DES PROJETS REALISES PENDANT LA RESIDENCE
Exposition
Arts plastiques
Atelier Calder Saché

 

Née à New York en 1966, Rachel Harrison vit actuellement à Brooklyn. Lauréate du Prix Calder 2011.

Rachel Harrison réalise des sculptures multiformes, composées d’éléments collectés, de photographies, que l’artiste assemble et détourne pour créer de nouveaux objets.

Rachel Harrison brouille les frontières entre abstraction et figuration, en associant la sculpture à d’autres médias, en naviguant entre l’espace réel et l’espace imaginaire. L’artiste maîtrise l’art du camouflage, de la mascarade, du faux-semblant. Elle semble aussi avoir un goût prononcé pour le jeu. 

Si au premier abord ses sculptures semblent totalement abstraites, très vite elles peuvent prendre un aspect humain, ou adopter des caractéristiques humaines, si certaines sont ridicules, d’autres peuvent être pathétiques ou burlesques. Peu d’entre elles sont sérieuses, car Rachel Harrison a beaucoup d’humour, parfois noir ou grinçant et un sens du grotesque.

La plupart de ses sculptures mélangent le « ready made » et le « fait main », perturbant la perception de l’ensemble de l’œuvre. Ainsi, sur une sculpture abstraite peut surgir un petit objet reconnaissable : une boîte d’allumettes, un billet de banque ou parfois au contraire il peut s’agir d’un élément plus imposant : un ski, une bicyclette, ou un détail identifiable tel un nez accrochez au sommet d’une sculpture rouge vif. Ces contradictions perturbent sans cesse la perception, que peut avoir le spectateur de l’œuvre.

Rachel Harrison interroge et dérange les codes traditionnels de la sculpture notamment en remettant totalement en cause le rôle du socle. Certaines sculptures sont directement posées au sol, d’autres sur des cartons d’emballage, sur des seaux en plastique, sur des boîtes en bois renfermant elles-mêmes d’autres objets, ou plus classiquement sur des socles blancs.

Là encore Rachel Harrison brouille les pistes, puisque face à toutes les possibilités d’interprétation on se rend compte que finalement elle utilise le socle également comme un élément perturbateur, totalement intégrés aux œuvres. Ce qui permet à l’artiste de travailler sur la confusion des codes et sur des associations de matières, de couleurs, de références culturelles totalement surprenantes.

Cette artiste hybride dont l’œuvre multiplie les références, à la photographie, aux objets trouvés, à des éléments sculpturaux, sollicite les connaissances intellectuelles du spectateur tout en provoquant chez lui une réaction viscérale. Le défi de l’œuvre d’Harrison étant de nous amener à reconsidérer la définition de la sculpture tout en la resituant en même temps au sein de l’Histoire de l’Art. 

 

Tarifs :

gratuit

Partenaires

L'Atelier Calder bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Centre), de la Région Centre, du Centre national des arts plastiques (Cnap) et de la Calder Foundation.

Horaires

14h - 18h

Adresse

Atelier Calder Place Alexander Calder 37190 Saché France

Comment s'y rendre

Accès mobilité réduite
Dernière mise à jour le 2 mars 2020