Réalisation et la conservation

A ce stade du processus, l'artiste signe un contrat dit « de suivi de réalisation ». Son montant est fixé par le CNAP chargé de veiller, dans cette phase de construction, au respect de sa proposition initiale.

La conservation de l’œuvre commandée est essentielle, dans le respect de la législation sur le droit des artistes et de la propriété intellectuelle. Il revient à son propriétaire, l’État pour une commande entièrement financée par le Centre national des arts plastiques, d’y veiller dès le début du processus.

Les recommandations nécessaires à l’entretien et la restauration de la commande font l’objet d’une annexe à la convention de prêt ou de dépôt pour les œuvres inscrites sur les inventaires du fonds national d’art contemporain.

Enfin il est aussi important de mettre en place un travail de sensibilisation et de valorisation de la commande publique auprès des publics, avec la publication d’une brochure par exemple. Cette présentation permet d’en assurer sa compréhension et sa pérennisation.

Dernière mise à jour le 30 juin 2011