Bani Khoshnoudi, El Chinero, une colline fantôme

Projet soutenu par le Cnap
Exposition
Arts plastiques
Musée expérimental El Eco México
Installation en 16mm “El Chinero, un cerro fantasma” de Bani Khoshnoudi, 2022

Installation en 16mm “El Chinero, un cerro fantasma” de Bani Khoshnoudi, 2022

El Chinero est une colline à 140 km au sud de Mexicali, dans la région de la Basse- Californie au Mexique. Personne ne sait depuis quand le site porte ce nom mais beaucoup de personnes parlent d’un épisode tragique qui a eu lieu ici en 1916, ou peut-être qu’il s’agit d’une tragédie récurrente ? Quelques années après la Révolution mexicaine de 1910, la expulsion et la chasse aux Chinois et autres asiatiques installés au Mexique depuis plusieurs décennies provoqueront un exode important. Malgré le manque de documents et d’archives à ce sujet, on croit qu’une centaine de migrant-e-s chinois-e-s sont mort-e-s ici lorsqu’ils traversaient le désert. Mythe et identité, réalité et fiction, fantôme et mémoire. El Chinero est en quelque sorte un monument à ces morts au milieu de rien, sans en être un officiellement. Un lieu de tragédie sans vestiges ni traces, sans empreintes de ce qui s’est passé. Comment remplir ce vide de mémoire avec artefacts et images, fabriquer une archive où aucune n’existe ? En utilisant divers supports graphiques dont la photographie argentique, la pellicule 16mm, et le dessin, la cinéaste et  plasticienne Bani Khoshnoudi crée dans l’espace du Musée Expérimental El Eco un lieu de recherche et réflexion sur le paysage, le monument, les omis et invisibles de l’Histoire et notre mémoire collective en relation avec des disparitions liées à la modernité, et plus particulièrement la migration.

Pour ce projet l'artiste a bénéficié du soutien à un projet artistique en 2021.

Complément d'information

D’origine iranienne, Bani Khoshnoudi est née à Téhéran puis immigre aux États-Unis à l'âge de deux ans, pendant la Révolution iranienne de 1979. Elle fait des études d’architecture, de photographie et du cinéma à l’Université de Texas à Austin puis poursuit ses études dix ans après, en 2008, au sein du prestigieux programme d’art contemporain, le Independent Study Program du Whitney Museum of American Art. Ses films et installations on été exposés dans de nombreux festivals internationaux, ainsi qu’au Centre Pompidou, à la Fondation Cartier, ICA à Londres, à la Fondation Serralves à Porto et dans de nombreux galeries. Son film d’essai, THE SILENT MAJORITY SPEAKS figure entre les 10 films indispensables pour l’historienne du cinéma et  programmatrice, Nicole Brenez et fait partie de la publication “Soulèvements” suivant le projet du philosophe Georges Didi-Huberman au Musée Jeu de Paume.


***

Michel Blancsubé est commissaire indépendant basé à Mexico City. Il a été assistant curateur au Musée d’art Contemporain de Marseille (1996-2001), chef de registre (2001-2012) et commissaire (2006-2015) à la Fondation Jumex d’art contemporain au Mexique.

Commissaires d'exposition

Artistes

Adresse

Musée expérimental El Eco . James Sullivan 43, San Rafael, Cuauhtémoc 06470 México Mexique
Dernière mise à jour le 25 avril 2022