PORTRAIT D’ARTISTES ET DE POÈTES

Bernard-Gabriel LAFABRIE, Vincent VERDEGUER, REDA, Michel LUNARDELLI, Pierre DELCOURT, Gilles DROUIN
Exposition
Arts plastiques
Galerie Akie Arichi Paris 11
VERNISSAGE LE MERCREDI 25 JUIN À 17H30

Galerie Akié Arichi est heureuse de présenter les oeuvres de six artistes.
Bernard-Gabriel Lafabrie est un artiste français, né en 1947 et mâitre de lithographie et aussi éditeur de livre de bibliophilie. Il présente ses dessins abstraits de portraits.
« Que peut faire un portraitiste pas très physionomiste ? Répéter le dessin jusqu’à reconnaître la forme évoquée et surmonter son amnésie. Je montrerai le portfolio intitulé : Portraits de Philippe Cormier tel qu’en 1967 .Cette exposition propose les portraits de poètes: Alain Marc, Jean Jacques Scherrer, d’artistes : Takesada Matsutani, Christian paraschiv, James Guitet, Véra Molnar, Jean Brault, Michel lascault, qui ont collaboré aux éditions de l’Imprimerie d’Alsace-Lozère, ou encore d’Akié Arichi qui les présente sur les murs de sa galerie .» Vincent Vedeguer est un artiste français, né en 1951, agrégé des arts plastiques et ancien enseignant d’art. Il emploie la photo et la peinture. « Rencontrer, échanger, partager, travailler avec un auteur est semblable à la rencontre d’un ‘’ étranger ’’ qui ne parle pas la même langue que nous. Jean-Louis Giovanonni est un écrivain/poète qui a créé sa propre langue, la sienne, unique ne permettant pas de tricherie pour le peintre , celui-ci partage et travaille à partir de cette langue. L’unique possibilité pour le peintre est d’avoir également créé sa propre langue plastique. La rencontre des deux doit inévitablement engendrer un choc, une faille , une fêlure, qui peuvent ouvrir sur un autre espace tout aussi singulier. » 


Michel Lunardelli est un photographe français, né en 1951.
« Michel Lunardelli aborde la photographie en autodidacte en 2000, et s’y consacre entièrement à partir de 2007. Son sujet principal est la personne qui crée, essentiellement dans le monde des arts plastiques. Il fréquente assidûment les ateliers, les vernissages, les expositions et les manifestations culturelles, en France, mais aussi Pékin, New York, Londres, Madrid, Luxembourg,… Devant son objectif défilent, toujours en Noir & Blanc, des personnalités saisies à la volée ou posant avec docilité, dévoilant ainsi un peu du caractère de chacun. Cette véritable chronique de la vie culturelle alimente depuis vingt ans de nombreux catalogues ou monographies d’artistes. Le livre Sans concurrence a été édité en 2016 pour son exposition avec le photo André Morain. »


Pierre Delcourt est un artiste français, né en 1956. « ses portraits présentés à la Galerie Akié Arichi retracent l’histoire d’une rencontre, dialogue singulier entre un auteur, une oeuvre et la vision qu’elle suscite en moi. Les peintures sont conçues dans un esprit d’immédiateté et d’associations libres et abstraites qui cherchent, en amont de la parole, à exprimer l’indicible de l’être.
L’encre et le papier m’ont paru propice à évoquer la sensibilité de poètes japonais ou d’Henri Michaud.. Pour Antonin Artaud par contre, j’ai travaillé sur toile ou papier préparé avec une matière picturale plus complexe. Pour les plus petits formats, j’ai également utilisé le calque polyester dont la texture très fine restitue
avec subtilité l’étendue de ces résonnances si proches et si lointaines ».


Gilles Drouin est un artiste français , né en 1973, faisant de peinture abstrait en géometrie. «Gilles Drouin, peintre abstrait construit, explore les possibilités du carré et de ses variations depuis maintenant plusieurs années. Les interactions entre forme, ligne et couleurs sont au coeur de son travail. Depuis 2018, son cheminement intellectuel l’a amené à se pencher sur la perspective, et plus précisément sur cette “zone grise” à la frontière entre le domaine de la planéité et celui de la perspective. Dans cette exposition , certains travaux présentés confrontent le géométrisme à des formes plus libres. Ce choix met en lumière la rigueur du carré, par opposition à la spontanéité des formes lyriques. »


Reda est un artiste français, né en 1999. « Étudiant à l’université Paris 1 de la Sorbonne, je me définis plus comme proche de l’art appliqué que de l’art plastique. Néanmoins, cet aspect de l’art alimente grandement mon besoin de créer. Après plusieurs années a réfléchir au côté de mes maîtres sur ce que serait ma pratique, nous nous sommes surtout arrêtés sur le terme «accessible» qui semble parfaitement retranscrire mon travail, il se doit d’être le plus clair et ludique possible pour donner cette porte d’entrée aux spectateurs curieux de faire un pas en avant dans le milieu de l’art. Je ne cherche pas à me trouver un style ou un medium en particulier, l’essence de mon travail réside dans l’exploration perpétuelle des supports. Ayant des affinités avec le 7e art, je cherche, aussi poussé par mes professeurs et maîtres de pratique, à nourrir cette pratique à travers d’autres médias. Après avoir expérimenté et exposé la vidéo à Paris et la photographie au Japon, j’ai choisi de travailler la sculpture-installation exclusivement pour cette exposition. »

Horaires

HORAIRES : 

du mardi au samedi de 14h à19h

Adresse

Galerie Akie Arichi 26 rue Keller 75011 Paris 11 France

Comment s'y rendre

LIGNE 1 - BASTILLE LIGNE 8 - LEDRU-ROLlIN BUS 46 - VOLTAIRE LÉON BLUM

Dernière mise à jour le 23 juin 2020