Pierre Mabille

Découpages en séquences
Exposition
Arts plastiques
Galerie Jean Fournier Paris 07

Pierre Mabille, Sans titre, 2017, acrylique sur toile, 180 x 320 cm, polyptyque, © J-F Rogeboz

     La galerie Jean Fournier a le plaisir de présenter la cinquième exposition personnelle de Pierre Mabille consacrée à un ensemble de peintures récentes.

     Depuis 1997, la démarche de Pierre Mabille s’est concentrée autour de la répétition d’une même forme. Cette forme lui est apparue pour la première fois lors de la lecture d’un poème de Fernando Pessoa, « Bureau de tabac » dans lequel l’enseigne est présentée comme un repère visuel à partir duquel s’organise le développement narratif.
Si l’artiste opère un tel protocole, la répétition d’une même forme, c’est avant tout pour créer les conditions d’une exploration la plus large possible du champ coloré. La forme étant ainsi définie et répétée avec une grande liberté de variations, le peintre peut se concentrer sur le travail de la couleur, devenue le sujet son œuvre.
Toute la tension de l’œuvre de Pierre Mabille réside dans un équilibre entre répétition et mise à jour des différences.

     Les tableaux actuels sont issus de réflexions amorcées au printemps 2016 avec une série de collages réalisés pour l’exposition collective Matisse Now, présentée à la galerie et largement développées à l’été 2017 lors d’une résidence à la Fondation Albers dans le Connecticut. Pierre Mabille s’est davantage concentré sur la question de la découpe et de la contre-forme ouvrant ainsi son système à de multiples possibilités optiques et colorées. Morcelée, découpée, sa forme originelle se joue des contrastes et ses compositions évoquent certains aspects du travail de Bridget Riley. Séquencée, la forme introduit le mouvement dans le continuum de la peinture et l’idée d’interchangeabilité entre les tableaux d’un même polyptyque.

     La vivacité des couleurs accentue le contraste entre les formes et les contre-formes. Si cette réflexion fond/forme a toujours régi le travail de Pierre Mabille, il prend ici une autre dimension avec la série des polyptyques où chaque tableau est vu comme partie d’un tout, comme une mise en abime de son propre système formel et conceptuel.
Dans « C’est cadeau », le livre publié à l’occasion de cette exposition, les dessins et les textes s’organisent dans un jeu de variation et de rythme en dialogue avec les peintures. 

     Le grand polyptyque sous la verrière, composé de douze tableaux, témoigne de son immense talent de coloriste faisant cohabiter les tons sourds aux teintes presque acides, et peut être compris tout à la fois comme un hommage à Matisse et à Albers.

 

> samedi 17 février, lecture par François Chattot de « C’est cadeau », un livre de poèmes et de dessins de Pierre Mabille aux éditions Unes.

> samedi 10 mars, Le Similiblic, émission télévisée en direct réalisée par Sylvie Ruaulx (ouvert au public, réservation souhaitée)

Adresse

Galerie Jean Fournier 22 rue du Bac 75007 Paris 07 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020