Pierre Buraglio

BLOK ZOO HOK
Exposition
Arts plastiques
Galerie Jean Fournier Paris 07

Mon Bunker II, 2008, peinture encre sur calque 74 x 96 cm

La galerie Jean Fournier est heureuse de présenter une exposition personnelle de Pierre Buraglio réunissant une trentaine d’œuvres, réalisées entre 2008 et 2009. C’est en 1966 qu’a lieu à la galerie l’exposition intitulée « Pour une exposition en forme de triptyque » où Pierre Buraglio expose pour la première fois, aux côtés de Daniel Buren, Jean-Michel Meurice, Michel Parmentier, Simon Hantaï, Jean Paul Riopelle et Antoni Tàpies. Sa première exposition personnelle à la galerie aura lieu ensuite en 1977, puis suivront plus d’une dizaine d’expositions personnelles jusqu’en 1997 date à laquelle l’artiste rejoint la galerie Marwan Hoss. En 2008, à la fermeture de la Galerie M. Hoss, l’artiste décide d’exposer à nouveau à la galerie Fournier. Pierre Buraglio est l’un des artistes les plus créatifs de sa génération. Dans l’apparente économie de son travail et des matériaux qu’il emploie, il révèle la beauté de ce qui nous entoure et semble y capter l’essentiel. L’origine des principes qui organisent l’œuvre de l’artiste sont depuis toujours le réemploi, la collecte, l’assemblage, le camouflage et le caviardage notamment. De l’impossibilité de partir d’une toile blanche, Pierre Buraglio réalise des peintures constituées d’éléments hétéroclites qu’il crée ou récupère, parfois détourne, et réunie. La genèse de la construction plastique du travail de l’artiste est liée à la nécessité de la déconstruction du tableau de chevalet. La toile et le châssis sont mis à mal, il réinvente la peinture sans châssis ni pinceaux et cherche dans chaque œuvre la structure essentielle sur laquelle tout repose. Pour l’artiste, « la peinture s’édifie sur ses ruines » et c’est justement de ruines, d’édifices et autres constructions dont il s’agit dans ses derniers travaux ici réunis et exposés sous le titre : BLOK ZOO HOC. BLOK, comme Blokoss. Pierre Buraglio peint, depuis plusieurs années, les blockhaus des plages de Normandie, découverts lorsqu’il était enfant. Ces constructions, témoins du traumatisme historique de la seconde guerre mondiale, furent pour la plupart laissées en état et leur destruction resta inachevée. Ces édifices, aujourd’hui devenus ruines, semblent s’exhiber et attendre sur les plages leur lente mais inévitable décomposition par la mer. ZOO : dans son œuvre Serafino B, Pierre Buraglio fait référence au Grand Rocher du zoo de Vincennes, construit entre 1932 et 1934. Ce faux rocher, sous un décor très réaliste, abrite en réalité dans sa structure un château d’eau et ses deux immenses réservoirs y sont dissimulés : c’est un camouflage. HOC, comme la toile de Seurat Le Bec du Hoc (1885), rocher triangulaire sur la falaise de Grandcamp qui a servi de base à de nombreuses variations dans l’oeuvre de Pierre Buraglio. La galerie présentera également un ensemble de dessins intitulés Rafistolages. Il s’agit de dessins travaillés au fusain sur des papiers découpés et assemblés, inspirés de la maison de l’artiste ou de son voisinage, maisons de villes, collées les unes aux autres, que l’artiste perçoit comme des boites posées. Si le bleu est la couleur la plus présente dans l’œuvre de Pierre Buraglio, dans ses nouveaux travaux c’est le gris qui domine : le gris du crayon, de la ville, des papiers, le gris du métal, le gris des bateaux de guerre et le gris du béton bien sûr. Couleur qui se prête parfaitement aux matériaux pauvres et brutes, aux matériaux de constructions que l’on retrouve dans les Blokhoss ou les maisons et au caractère minéral de ses paysages (carrières, falaises). Les œuvres de Pierre Buraglio sont présentes dans les collections publiques et privées en France et à l’étranger. Une importante monographie a été publiée chez Flammarion (coédition avec le C.N.A.P) en 2001. En 2007 est publié l’ouvrage Pierre Buraglio - Ecrits entre 1962 et 2007 (éditions ENSBA). Le musée Fabre de Montpellier vient de lui consacrer une exposition monographique du 10 octobre 2009 au 3 janvier 2010. A l’occasion de l’exposition, publication d’un catalogue, texte de Karim Ghaddab, éditions Lienart. * Karim Ghaddab, catalogue de l’exposition aux éditions Lienart et Galerie Jean Fournier.

Artistes

Horaires

10h à 12h30 et de 14h à 19h

Adresse

Galerie Jean Fournier 22 rue du Bac 75007 Paris 07 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020