PETER SORIANO

Exposition
Arts plastiques
Galerie Jean Fournier Paris 07
Peter SORIANO est né en 1959 à Manille (Philippines). Il vit et travaille à New York. La galerie Jean Fournier est heureuse de présenter une exposition des œuvres récentes de Peter Soriano. Cette exposition montrera dix sculptures récentes ainsi qu’un ensemble d’œuvres sur papier. Les dernières sculptures de Peter Soriano intitulées « Other Side » participent d’un travail plus minimal qu’auparavant. Fixées au mur, elles sont réalisées à partir de matériaux composés de tubes et d’éléments en aluminium, de câbles en acier et de peinture à la bombe. La dynamique et l’équilibre de ces sculptures sont créés par les tensions et la confrontation des câbles, fixés à une extrémité sur un tube d’aluminium et de l’autre sur le mur, révélant alors des points de contact ou de liaison accentués par un geste réalisé avec une peinture à la bombe. L’artiste énonce « si j’utilise la bombe aérosol, c’est, entre autres, parce qu’elle augmente d’une certaine façon […] l’individualité. Mes signes graphiques sont aussi succincts, spontanés et limpides que les banals repères peints dans les rues par les ouvriers du gaz et de l’électricité ». En effet, il utilise ces marques avec la même économie, la même urgence et la même clarté que les marquages aux sols (cercles, croix, zigzag, ou flèches) dont se servent les ouvriers dans les rues de New York pour indiquer des espaces souterrains. Ces signes ont, pour lui, le même statut qu’un langage universel : « C’est une manière de marquer, de définir et de tenter d’assembler, de relier quelque chose qui lutte toujours pour se dissiper ». Les signes graphiques sont clairement lisibles au départ mais Peter Soriano aime jouer de cette apparente intelligibilité. Ces signes peuvent parfois être réunis entre eux pour élaborer un lexique graphique plus développé, mais le plus souvent ils se brouillent, s’emmêlent jusqu’à perdre toute clarté de sens. Chaque sculpture est indissociable d’une feuille d’instructions stipulant tous les détails nécessaires à leur installation que Peter Soriano souhaite autonome à sa présence pour ainsi affirmer ce qu’il nomme la possibilité d’une « spontanéité guidée ». « Les flèches, points et biffures peints à la bombe procèdent à une sorte de dévoilement matériel de la genèse de l’œuvre. C’est, évidemment, un procédé moderniste bien connu, depuis les brouillons et les textes truffés d’annotations de Francis Ponge, jusqu’aux innombrables peintures gestuelles. Il ne se contente pas d’introduire des traces de ses opérations dans l’œuvre achevée : c’est le mode opératoire qui constitue l’œuvre, son sujet, son contenu, son identité. L’œuvre nous révèle comment elle a été fabriquée, et elle n’est rien d’autre que la révélation de sa fabrication. » … « Ces derniers temps, nombres d’artistes ont adopté une démarche hybride qui doit autant à la peinture qu’à la sculpture. Ce qui distingue les recherches de Peter Soriano sur le point de rencontre entre les deux disciplines, c’est la dimension radicalement provisoire. Ses installations raturées, hardiment éphémères et réalisées avec des matériaux courants semblent être les esquisses tridimensionnelles d’une œuvre possible, comme si l’artiste ne voulait pas que son imagination (ou celle des spectateurs) soit bridée par la présence d’un chef d’œuvre achevé ». ∗ ∗ Raphael Rubinstein, extrait du texte paru dans le catalogue de l’exposition. Parallèlement à ces sculptures seront exposées également des œuvres sur papier intitulées « Spray drawing » pour lesquelles l’artiste utilise le même vocabulaire de signes que celui présent dans ses sculptures. A l’occasion de l’exposition à la galerie un catalogue est publié avec un texte de Raphael Rubinstein, éditions Galerie Jean Fournier. Traduit de l’anglais par Jeanne Bouniort. Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter Florence Simoni au 01 42 97 44 00.

Complément d'information

Peter SORIANO
Né en 1959 À Manille, Philippines
Vit et travaille à New York



Expositions personnelles

2008 « Other Side..(...IDOL, AJAC, IONA, EMEU...).. », galerie Jean Fournier, Paris
2007 « New sculpture and drawing », Lennon Weinberg Gallery, New York
« Running Fix », Frac Auvergne, Clermont-Ferrand
2006 «Oeuvres récentes réalisées à l’atelier Calder », galerie Jean Fournier, Paris
2005 « Kittyfat / Saché workday drawings », Ecole Régionale des Beaux-Arts, Caen
2004 Œuvres récentes, Atelier Calder, Saché
2002 Lennon Weinberg Gallery, New York
« Peter Soriano, sculptures », ENAD, Limoges
Espace d’art contemporain Camille Lambert, Juvisy-sur-Orge
« Juste pour voir – dessin(s) », ENAD, Limoges
2001 Galerie Bernard Jordan, Paris
2000 Musée des Beaux-Arts de Tourcoing, avec Philippe Richard
1999 Lennon Weinberg Gallery, New York
Interface, Marseille
Galerie Renate Schröder, Köln, Allemagne
Le 19, Centre régional d’art contemporain, Montbéliard
Villa Steinbach, Musée des Beaux-Arts, Mulhouse
Ancien collège des Jésuites, École des Beaux-Arts, Reims
1998 MK Expositieruimte, Rotterdam, Pays-Bas
Maison d’art contemporain Chaillioux, Fresnes
Galerie Bernard Jordan, Paris
1997 Schmidt Contemporary Art, Saint-Louis, Missouri
1996 Lennon Weinberg Gallery, New York
Galerie Jean Fournier, Paris
1994 Lennon Weinberg Gallery, New York


Expositions collectives (sélection)

2008 Salon du dessin contemporain, galerie Jean Fournier, Paris
« + de Réalité », École nationale supérieure des Beaux-Arts, Nantes
2007 L’art dans les Chapelles, Bretagne
« La couleur toujours recommencée. Hommage à Jean Fournier, marchand à Paris », Musée Fabre, Montpellier
2006 « La Force de l’Art », commissariat Eric de Chassey, Grand-Palais, Paris
« Synthetic Aesthetic », Roger Smith Lab Gallery, New York
« Jean Fournier : un choix d’œuvres sur papier », Le Ring, Artothèque de Nantes
2005 « Non compatibles, une peinture sans qualités », Villa Tamaris Centre d’art
« Gallery artistes », Lennon Weinberg gallery, New York
« Works on Paper-2005 », Schmidt Contemporary Art, Saint-Louis, Missouri
« Tri Repetae », Frac Auvergne, Ecole des Beaux-Arts de Saint-Etienne
2004 « Posé sur le papier, dessiné sur le mur, carnet et une sculpture », galerie Bernard Jordan, Paris
« Toys in the Attic », Lennon Weinberg Gallery, New York
« Le syndrome de Babylone », Villa du Parc, Annemasse
« Il y a autant de raisons que de façons de dessiner », Nouveau théâtre d’Angers
2003 « Corporal Identity – Body Language », Museum fur Angewandte Kunst ; Klingspor Museum Frankfurt and Museum of Art and Design, New York
« Quator Plastique », École régionale des Beaux-Arts, Valence
2002 « Archipelago », Museum of Contemporary Art, Denver
« Point, ligne », galerie Les Filles du Calvaire, Brussel, commissaire : Eric de Chassey
« Drawn from a collection », Colby College of Art, Maine
« Made in Brooklyn », Whythe Studio, Brooklyn
« New York, New York », New York, Lennon Weinberg Gallery, New York
2001 Fiac 2001, Galerie Bernard Jordan et Eric Seydoux éditions, Paris
« MIR2 », Smack Mellon, Brooklyn, New York
« Figstract Explosionism », Bridgewater, Lutsberg & Blumefeld, New York
2000 « Simple Statements », University of Rhode Island, Rhode Island
« Almost something », Catherine Moore fine art, New York
« Made in mars », Glassbox, Paris
1999 Galerie Agnès B, Paris
Ecole régionale des Beaux-Arts, Rouen
Centre d’art Marnay, Marnay-sur-Seine
« Luscious », Elizabeth Harris Gallery, New York
Galerie Rothamel, Berlin Art fair Berlin, Allemagne
« Photographs by painters, photographers, sculptors », Lennon Weinberg Gallery, New York
1998 « 22/21 » Emily Lowe Gallery, Hofstra, New York
« L’Abstraction et ses territoires », Centre d’art contemporain, Le 19, Montbéliard
« Southern exposure », Ambrosio gallery, Miami, Floride
« Wanas 1998 », Knisligne, Suède
« Rencontres #11 », La vigie, Nîmes
« Pop abstraction », Museum of American Art, Philadelphie
« Anne et les garçons », Galerie Athanor, Marseille
« Utz », Lennon Weinberg Gallery, New York, commissaire : S. Theodore
Galerie Renate Schröder, Art Cologne 98, Köln, Allemagne
1997 « Sculpture », James Graham & Sons, New York
« What are you think you are doing, Dave ? », Williamsburg Art and Historical Center, Brooklyn, New York, commissaire : Bruce Pearson
« Couleurs, couleurs », galerie Bernard Jordan, Paris
« La collection », Fondation Cartier, Paris
« Art on paper annual exhibition », Weatherspoon Art Gallery, University of North Carolina, Greensboro, North Carolina
1996 « Un œil américain », Galerie Le Carré, Lille
« The Enduring Presence, New York Abstraction », University of Tennessee, Knoxville
« The Thing », Devon Golden Fine Art, New York
« Buttered Side up », Hallwalls, Buffalo, New York and Koffler Center for the arts, Ontario, Canada
« Hothouse », The Work Space, New York
Salon des Tree, New York
1995 Lennon Weinberg gallery, New York
« Chess and Checkers at the apartment store », Exit Art / the first world, New York
« Maux Faux », Ronald Feldman Fine arts, New York
1994 « It’s how you play the game », Exit Art, New York (selected by Robert Storr)
1993 « Faux », Ronald Feldman Fine Arts, New York
« (a6) », Galerie Le Carré, Lille
« Dix aventures à vivre », galerie Jean Fournier, Paris
« Fantastic Wanderings », Connecticut college, New London, Connecticut
« Works on paper by gallery artists », Lennon Weinberg gallery, New York
« Outside Possibilities ’93 », Rushmore festival, Woodbury, New York, commissaire : Bill Arning
« Sculpture : Joseph Zito, Peter Soriano, Robin Hill », Lennon Weinberg Gallery, New York
1992 « Recent acquisitions : Rosemarie Trockel, Tony Smith, Peter Soriano », Fogg Art Museum, Cambridge, Massachussetts
1991 « Burning in Hell », Franklin Furnace, New York, commissaire : Nancy Spero
Elaine Benson Gallery, Bridgehampton, New York
1987 « American Academy of Arts and Letters, Awards exhibition, New York

Adresse

Galerie Jean Fournier 22 rue du Bac 75007 Paris 07 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020