PERGOLA

Exposition
Arts plastiques
Palais de Tokyo Paris 16

Serge Spitzer, "Re/Search: Bread and Butter with the ever present Question of How to define the difference between a Baguette and a Croissant", 1995-2010 Vue partielle de l'installation au Palais de Tokyo, Paris (19 février-16 m

1916 : Le Corbusier construit à La Chaux-de-Fonds (Suisse), une « Villa Turque », la Villa Schwob, flanquée d’une pergola. Quelques années plus tard, il en publie les photos dans L’Esprit Nouveau. Sur le sol, devant la villa, une trace blanche indique une retouche. La pergola a disparu. Moins d'un siècle après, le journaliste irakien Muntazer Al-Zaïdi lance ses chaussures à la tête de George W. Bush. ESPRITS FRAPPEURS PERGOLA s’élève sur le fond d’une modernité hantée par tout ce qu’elle a supprimé. Valentin Carron - lui-même auteur d’une Pergola (2001) - crée dans la grande verrière du Palais de Tokyo un univers qui évoque le mauvais rêve d’un gardien de musée. Dans l’espace, des sculptures rappellent l’art moderne, mais du plafond pendent de sombres lanternes de taverne suisse. Les cimaises, recouvertes de crépi grisâtre, empruntent autant au vocabulaire de la banlieue pavillonnaire que de l’espace concentrationnaire. COUP DE PIED RETOURNÉ Survivance, soulèvement, révolte : les victimes effacées de la modernité prennent la parole, à l’image de la chaussure géante créée par Laith Al-Amiri, hommage, en forme de monument, à la chaussure lancée par un journaliste irakien au visage de George W. Bush. Des formes oubliées s’incarnent et se matérialisent dans l’espace public, revendiquant d’être traitées à égalité avec les autres. Chez Raphaël Zarka, des formes de la Renaissance reviennent voisiner avec des rampes de skateboard ou des brise-vague. Chez Serge Spitzer, des pneumatiques fous défient toute communication. La politique des spectres dessine un communisme des substances, dont Charlotte Posenenske est également emblématique. CHARLOTTE POSENENSKE PERGOLA est l’occasion de découvrir la première rétrospective en France d’une immense artiste allemande contemporaine des minimalistes américains. Un parcours unique la mène d’une pratique moderniste de la peinture abstraite à une tridimensionnalité militante. Ses dernières installations sont composées de tuyaux d'acier galvanisé dont les modules sont à la libre disposition du commissaire. Usage de matériaux élémentaires, prix des œuvres équivalent au coût de production, la démarche est clairement politique. « J’ai du mal à me résigner à l’idée que l’art ne saurait contribuer à résoudre des problèmes sociaux pressants » dit Posenenske, qui installe aussi ses œuvres dans l’espace public à l’occasion de performances destinées à subvertir la monumentalité autant qu’à célébrer les forces productives muettes. Poursuivant son raisonnement jusqu’à son extrême limite, elle cesse ses activités d’artiste pour se consacrer à la sociologie en 1968.

Complément d'information

LES JEUDIS DE PERGOLA

JEU DE LA THEORIE
Inventé par Patrice Maniglier, le Jeu de la Théorie rassemble
une quinzaine de philosophes qui s’affrontent en équipes autour
d’un thème.
04 MARS 19:30

MUD ORCHESTRA
Raphaël Zarka invite MUD Orchestra (Mathieu K. Abonnenc, Jason
Glasser, Charlie Jeffery et Dan Robinson).
11 MARS 19:30

ESPACE PUBLIC
Quand art et architecture s’intéressent à l’espace public : géométrie
et phénoménalité. Table-ronde avec les philosophes, Elie During,
Bastien Gallet, Chris Younès + guests.
18 MARS 19:30

FACE B
Face b, revue d’architecture invite Felix Burricher (architecte et
fondateur de Pin up, New York), Charles Jenks (architecte, historien et critique à Londres - sous réserve), et Cédric Libert (architecte à l’agence Anorak en Belgique) à l’occasion de la parution de son troisième numéro.
25 MARS 19:30

LECTURES
Lecture par Nathalie Richard du dernier opus de Céline Minard,
Olimpia (Denoël), suivie d’une discussion avec l’auteure et lecture
par Donatienne Michel-Dansac d’extraits du livre de Guy Lelong,
Le Stade (Petits Matins).
01 AVRIL 19:30

RHYS CHATHAM
Figure importante de la scène underground new-yorkaise dans
les années 1980, le trompettiste Rhys Chatham interprète des
morceaux de son dernier album en avant-première avec Jean-
Marc Montera (guitare) et Kevin Shea (batterie).
08 AVRIL 19:30 / Sur réservation, jeudis@palaisdetokyo.com

AUTOUR DE CHARLOTTE POSENENSKE
Rencontre avec Paul Maenz, collectionneur berlinois et Renate
Wiehager, historienne de l’art et directrice de la Daimler Collection (Berlin) autour de Charlotte Posenenske.
15 AVRIL 19:30

DAVID WAMPACH
David Wampach, chorégraphe, présente deux spectacles : Batterie et Battement. Avec Aniol Busquets, Clémence Galliard, Valéria Giuga, David Wampach et Nicolas Fenouillat (batterie).
22 AVRIL 19:30

MEMBRES FANTÔMES
Plongée dans le cortex cérébral. Angela Sirigu (CNRS, Centre
de Neuroscience Cognitive) décrit le phénomène des membres
fantômes.
06 MAI 19:30

TARIF DES JEUDIS : entrée sur présentation du billet de l’exposition ou Tokyopass dans la limite des places disponibles. Gratuit - de 18ans.
AUDITORIUM.

Autres artistes présentés

VALENTIN CARRON / CHARLOTTE POSENENSKE /
RAPHAËL ZARKA /
LAITH AL-AMIRI / SERGE SPITZER /

Partenaires

LE PALAIS DE TOKYO BENEFICIE DU SOUTIEN DE: Ministère de la Culture et de la Communication/Electrolux/Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent/Philips/Climespace/Habitat/Le Méridien Etoile/Curty's/XVIII Bordeaux/Le Gourmet Shop/American Apparel PARTENAIRES MEDIAS ET EXPOSITION: CBS Outdoor/Paris Première/Le Journal des Arts/Télérama/Artistik Rézo/Aerocom/Prohelvetia

Horaires

De midi à minuit, tous les jours sauf le lundi

Adresse

Palais de Tokyo 13 avenue du président Wilson 75116 Paris 16 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020