Paysans designers, un art du vivant

Exposition
Design
Musée des Arts décoratifs et du Design Bordeaux
Cultures maraîchères, Malabo (île de Bioko), Guinée équatoriale, 2016 © Jan Ziegler

 

 

Un des principaux rôles du design aujourd’hui est d’inventer de nouvelles réciprocités. Si la modernité a forgé l’idée que l’homme pouvait maîtriser son environnement, s’approprier la nature, on sait aujourd’hui qu’il n’en est rien. Les crises actuelles nous le confirment, il est temps de changer de paradigme.

Le design a contribué à l’invention de la vie moderne en produisant des objets à l’échelle industrielle mais il a aujourd’hui un nouveau rôle à jouer. Plus que jamais, le designer s’attache à répondre aux problèmes posés en repensant l’organisation sociale de notre quotidien. Des questions urgentes se posent à nous : comment se nourrir, s’éduquer, se soigner ?

Les Anglo-Saxons emploient le mot design avec précision : Fashion design (design de la mode), interior design (design d’aménagement intérieur), sport design (design de la pratique sportive). Cette exposition porte sur le farming design, le design de l’agriculture.

L’industrialisation du XXe siècle a profondément transformé nos sols pour nourrir mieux et plus, deux notions qui sont aujourd’hui réinterrogées de toutes parts. L’alimentation est devenue un domaine terriblement complexe ; du sol à l’assiette, de multiples processus sont à l’œuvre pour nourrir une population croissante.

Les paysans font face à de nombreux défis. Ceux que l’on appelle parmi eux les « paysans-chercheurs » expérimentent de nouvelles pratiques. À la manière d’un designer, ils inventent de nouveaux processus pour produire en prenant en compte la particularité du contexte et des outils, qu’ils n’hésitent pas à réinventer pour les adapter aux spécificités locales.

Au cœur des préoccupations, la terre, la topographie, l’écoulement des pluies, l’ensoleillement, les vents, les cycles biologiques de la faune et de la flore sont autant d’éléments que le « paysan designer » observe pour aménager ses terres et favoriser des liens vertueux pour le sol et ses cultures.

Paysans designers, un art du vivant a ainsi pour enjeu de présenter une nouvelle génération de paysans qui cherchent à nous nourrir tout en régénérant les sols plutôt qu’en les exploitant.

L’exposition met ainsi le sol au cœur de nos attentions, pour révéler de nouvelles connaissances sur son rôle, son fonctionnement, l’écosystème qu’il abrite. Elle met en évidence les échelles de culture et de production, propose des regards sur de nouvelles pratiques paysannes, réinterroge la dimension du temps. Elle puise, chez nous mais aussi sur d’autres continents, les sources d’une culture nouvelle, qui place l’homme au cœur d’alliances inédites avec la nature, et le replace à égalité, comme un des maillons du vivant aux côtés des êtres animés, plantes et animaux. Une remise en perspective du monde auquel on appartient.

Il ne s’agit pas ici de nourrir les cris d’alarme, mais d’exposer des aventures, des projets, des scénarios qui donnent envie. L’enjeu est d’imaginer et de révéler les pistes d’un monde désirable, et possible.

Un important volet hors les murs est proposé pendant toute la durée de l'exposition, la visite se poursuit dans les fermes et les vignobles associés à l’exposition. Dès le mois d'avril, une dizaine de jardins thématiques sont également créés dans les différents quartiers de Bordeaux, parrainés par des paysans, des designers et des personnalités du monde de l'écologie.

Complément d'information

Cette exposition est présente au coeur de la Saison culturelle Ressources (10 juin – 10 août).
L' édition 2021 met à l’honneur les forces vives locales, à travers des créations et des initiatives artistiques qui proposent à chacune et chacun de re-vivre la ville autrement, et collectivement. Passerelle entre les deux rives, elle se veut un projet culturel solidaire et écoresponsable, qui nous invite à porter attention à tout ce qui constitue aujourd’hui les véritables ressources de la ville, et à tout ce qui nous entoure.

Commissaires d'exposition

Autres artistes présentés

Cette exposition s’est construite avec le précieux soutien d'un comité scientifique :

François Bauchet, designer.

Gilles Boeuf, biologiste, président du conseil scientifique de l’Agence française pour la biodiversité.

Saskia Caracciolo, éditorialiste pour Regain Magazine.

Marc Dufumier, ingénieur agronome, docteur en géographie, professeur honoraire et directeur de la chaire d’agriculture comparée et de développement agricole à AgroParisTech

Dominique Marchais, scénariste et réalisateur de Le temps des grâces (2009), La ligne de partage des eaux (2014), Nul homme n’est une île (2018).

Félix Noblia, éleveur et paysan-chercheur (Ferme Larrous à Bergouey-Viellenave) et vice-président de l’association Fermes d’Avenir.

Madina Querre, docteur en anthropologie et présidente du Biotope Festival à Saint-Emilion (33).

Émilie Rousselou, co-créatrice avec Franck Lépinay de la Ferme Spiruline arc-en-ciel et directrice de l’Université Domaine du Possible.

Partenaires

Le musée remercie chaleureusement

Château Haut-Bailly,
mécène d'honneur


Château Cheval Blanc pour sa généreuse collaboration hors les murs, chaque week-end, pendant la durée de
l'exposition, de septembre 2021 à janvier 2022

Château Lafite Rothschild, mécène du catalogue de l'exposition

La Fondation Didier et Martine Primat et son Fonds Abrité Odonata

Farrow & Ball, fidèle partenaire du musée

Texaa

Magasins Truffaut

Vincent Pozzer, ferme de Crozefond à Saint-Aubin (Lot-et-Garonne)


Actes Sud, Association AlVelAl, Association Kokopelli, Biotope Festival du Grand Saint-Emilionnais, Commonland,
Domaine du Possible, Gares & Connexions, DRAC Nouvelle-Aquitaine, INA, Jon Harlouchet, ferme Idiartea à
Bussunarits (Pyrénées-Atlantiques), L’Atelier Paysan, Le four à Mi, Le Jardin Botanique de Bordeaux, Le jardin du
Noviciat, Les Incroyables Comestibles, Les Possibilistes, Musée d’Aquitaine, Pépinières Le Lann, Puratos, Réseau
INPact Nouvelle-Aquitaine, Réseau Semences Paysannes, Terre & Humanisme


Le musée souhaite également remercier pour leur fidèle soutien
Les Amis et le Cercle du madd-bordeaux
Château Nairac
Hôtel Cardinal
InterContinental Bordeaux – Le Grand Hôtel
Les Crus Bourgeois du Médoc
La société de négoce DIVA
Librairie Mollat - Station Ausone

Horaires

Horaires
11h - 18h
Fermé les mardis et les jours fériés (ouvert le 14 juillet et le 15 août)

Tarifs

Plein tarif
- 5.00€
Tarif réduit
- 3.00€

Adresse

Musée des Arts décoratifs et du Design 39 rue Bouffard 33000 Bordeaux France

Comment s'y rendre

https://madd-bordeaux.fr/venir-visiter/informations-pratiques

Dernière mise à jour le 26 mai 2021