Déhanche, musique Loin hop 2015
© Patrice Carré

Biographie

Né en 1957
Vit et travaille à Marseille.
Representé par la Galeria e/static, Turin, Italie

La pratique et recherche artistique qui mʼanime est ouverte, curieuse, voir malicieuse.
« Creuser » un médium unique ou un langage unique ne mʼintéresse pas.
Mon travail se nourrie pour une grande part du monde domestique.
Tout le développement depuis des années sʼancre à la base par la réalisation dʼimages faites à partir de mondes miniatures que je reconstituais, pour les photographier.
Suis vite passé dʼune dimension miniature pour entreprendre des constructions issues elles mêmes de maquettes. Pour réaliser des sculptures et des installations.
Depuis les années 80 jʼutilise le son, la musique comme une matière à part entière, pour lesquels je conçois des systèmes variés de diffusion, je conçois aussi des dispositifs de diffusion acoustique de type mobilier.
Il mʼarrive pour des projets de faire des musiques seul, ou en collaboration avec dʼautres.
En tant que non-musicien… Moi-même.
Je regarde avec amusement, délectation, et fatigue des yeux, pour leur gravité, les grandes figures de lʼart du XX siècle, et nʼhésite pas à jouer avec.
Le contexte dans lequel je présente des pièces peut avoir une certaine importance, il influence ou oriente les projets. Il peut les déterminer.
Jʼai réalisé ces dernières années plusieurs commandes publiques importantes souvent pour des espaces intérieurs.
Pour tenter de résumer mon travail, cela consiste à faire des allers-retours entre le savant et le populaire sur des situations, des objets, des sites, des oeuvres, des images, des écrits, parfois des anecdotes à lʼintérieur desquels je puise allègrement pour en déplacer les signes et les fonctions. En essayant dʼy apporter le plus de précision possible.
En terme de mise en oeuvre, le meilleur moment cʼest lorsque le projet commence. Quʼil soit pour des productions à lʼatelier, ou pour répondre à des projets, des situations.


The artistic sense that drives my work is one of openness and curiosity, often to the point of mischievousness.To dig and explore a unique medium or a single language does not interest me.
For the best part, my work feeds off the domestic realm.
For years, everything stemmed out of the reconstruction of miniature worlds at a scale that could be photographed.
As this process went on, it proceeded to generate its own, ever growing, momentum: from miniatures to models, models to sculptures, sculptures to installations.
Since the 80s, I have been using sound and music as creative entities for which I design bespoke amplification, diffusion and broadcasting devices, sometimes as furniture. For this work, I occasionally compose, sometimes with others, original music from a non-musician.
I watch and observe with amusement, delight, and a certain weariness of the eye for their seriousness, the great figures of art of the twentieth century, and never hesitate to playfully engage their work.
The physical and geographical context within which I exhibit occasionally comes into play and influences or directs my work so as to become its determining factor.
In recent years, I have undertaken several large public commissions, often for inside spaces.
My work is best summarised as a constant back and forth between erudite and popular knowledge on situations, objects, sites, works, images, writings, sometimes anecdotes within which I draw cheerfully to move the signs and functions. All the while trying to be as precise as possible.
In terms of implementation, the best moment is at the onset of the project; be it in the workshop, or in response to external projects or situations.

Site internet et réseaux sociaux

Source

Centre national des arts plastiques

Dernière mise à jour le 2 mars 2020