Parution du 26e numéro de la revue Graphisme en France Écrire le design graphique

Annonce
Parution
26e numéro de la revue Graphisme en France « Écrire le design graphique »
26e numéro de la revue Graphisme en France « Écrire le design graphique »
26e numéro de la revue Graphisme en France « Écrire le design graphique »
26e numéro de la revue Graphisme en France « Écrire le design graphique »
26e numéro de la revue Graphisme en France « Écrire le design graphique »

Graphisme en France est éditée depuis 26 ans par le Centre national des arts plastiques. Elle s'adresse aux designers graphiques, aux commanditaires et aux étudiants. Chaque année une thématique spécifique est développée, typographie, signalétique, exposition du design graphique, logos et identités visuelles, etc.

Cette vingt-sixième édition aborde la question de l’écriture et du design graphique. Cette notion est ici envisagée dans un sens large. L’écriture est au cœur du travail des graphistes. Elle est la matière qu’ils composent, qu’ils façonnent et qu’ils articulent avec les images. L’écriture est aussi un moyen d’expression, d’affirmation et de construction de la pensée des graphistes, c’est aussi un outil permettant de structurer et de définir ce domaine et son histoire, et, enfin, l’écriture est pensée comme référence et comme source d’inspiration, contribuant à forger et à nourrir la création.

C’est à ces questions que Léonore Conte, designer, enseignante et doctorante, Ellen Lupton, designer, auteure, commissaire d’exposition et enseignante américaine, Richard Niessen, designer et auteur néerlandais, Nolwenn Maudet, designer, enseignante et chercheuse, et Vivien Philizot, designer et maître de conférence à l’Université de Strasbourg, ont accepté de répondre afin d’alimenter notre réflexion.

Le design graphique du numéro

Chaque édition de Graphisme en France est imaginée par un jeune graphiste récemment diplômé qui conçoit un objet éditorial inédit en fonction du sujet en choisissant un format, des papiers, une reliure et des caractères typographiques spécifiques.

Cette année c’est à Théo Miller qu’a été confié le design graphique du numéro. Diplômé en image imprimée et design typographique à l’École Estienne en 2016, il a prolongé sa formation au Celsa – Paris Sorbonne afin d’approfondir les liens entre écriture et outils de dessin de lettre.

Sa proposition structure les différentes contributions avec une attention particulière pour les images, reproduites de manière à les rendre lisible et à brouiller la frontière entre les textes et les documents textuels. L’ensemble est composé avec les caractères typographiques Ductil de Marion Sendral, Grandmaster de Lucas Descroix, Grtsk de Ilya Naumoff et Benjamin Blaess et Minotaur de Jean-Baptiste Levée, ces choix manifestent la volonté de représenter une certaine pluralité typographique, en écho à la diversité des écritures présentes dans ce numéro. De la même manière, les couvertures qui sont au nombre de quatre, donnent à lire une sorte de « sommaire visuel » des différents articles de la revue.

Ainsi assemblés sur une page, ces textes-images aux auteurs multiples donnent forme à une polyphonie énonciative accentuée par un travail de montage, de découpe et de collage.

Un numéro particulier

Cette année encore le calendrier des événements de l’année est inclus dans Graphisme en France. Nous avons souhaité conserver ce calendrier même si de nombreuses initiatives ont dû être reportées ou annulées. Il confirme, malgré la situation, la créativité et l’engagement des lieux de diffusion, des écoles et des universités de produire des expositions, événements, conférences et colloques qui contribuent à la reconnaissance de ce domaine.

Cette vingt-sixième édition de Graphisme en France a été achevée dans les conditions inédites d’une crise sanitaire sans précédent qui a retardé sa parution. Nombreux sont les graphistes qui ont été touchés de plein fouet par l’arrêt immédiat de l’activité économique et culturelle dans notre pays. Des aides ont été mises en place pour accompagner ce ralentissement soudain de l’activité. Le Cnap demeure, plus que jamais, aux côtés des professionnels, graphistes, commanditaires, diffuseurs, pour accompagner et valoriser les différents aspects de ces métiers.

Complément d'information

Graphisme en France est publié chaque année à 10 000 exemplaires, disponibles gratuitement dans tout le réseau culturel français (Directions régionales des affaires culturelles, Fonds régionaux d’art contemporains, Centres d’arts, écoles d’art et design, etc.). La revue est téléchargeable en ligne, tout comme les vingt-cinq numéros précédents, sur l’application de la librairie numérique Art Book Magazine et en version pdf sur le site de Graphisme en France.

Dernière mise à jour le 20 octobre 2020