Parralel Call

Exposition
Arts plastiques
Lechassis Paris 14

Nicolas Tubery, The Ride, 2016, Curateur Romain Semeteys. Photo Salim Santa Lucia

Sous l’escalier d’honneur, à proximité de la collection « Transport », les barres, rotules et maillons de métal de Nicolas Tubéry structurent la vidéo en plan fixe de The Ride. Pour cette installation sur mesure, l’artiste cherche à articuler et dynamiser l’image en mouvement, dans un rapport physique avec le spectateur. Autrefois outil fonctionnel, et désormais remplacé par la mécanique, le cheval est ici un témoin fort de changement.

Dans la collection « Mécanique », les Launching Site de Selma Lepart laissent entrevoir de petites lamelles de verres gravés qui reprennent l’esthétique de certaines bases militaires. Des tirages photographiques de ces épreuves, réalisés au microscope, répondent à d’infimes et subtils changements d’état de la matière. Réalisé en collaboration avec Benoit Charlot, chercheur en microélectronique, le dispositif fait appel à des techniques pointues de nanogravure.

C’est en pénétrant la salle « Énergie » que l’on retrouve cette notion de changement d’état cher à Charlotte Charbonnel. Son Petit Colosse a en effet la particularité de figer la limaille de fer par magnétisme, transformant ainsi le matériau dans une sorte de cristallisation. Comme un instantané et une preuve tangible des forces attractives et répulsives de la nature, l’artiste saisit dans le temps un phénomène fascinant.

En écho aux vitrines de la collection « Instruments scientifiques » et dans la salle « Communication », les mécanismes et composants savants de Lyes Hammadouchequestionnent notre rapport à la temporalité, que l’artiste matérialise à travers différents travaux d’expérimentations. Ses instruments savants révèlent pourtant leurs propres dysfonctionnements et mettent à mal un certain idéal de perfection.

À travers son installation Google Dark Matter en plein coeur de la salle « Matériaux », Mathieu Merlet-Briand interroge les représentations matérielles du digital avec ses tirages constitués d’impressions superposées d’images provenant du célèbre moteur de recherche. Comme un hommage à l’artiste Richard long, il conçoit une pièce in situ, non pas avec des matériaux naturels, mais ici intangibles. L’artiste marche et se balade dans les méandres du web.

Enfin, pour poursuivre ce dialogue et sur une proposition de Marianne Derrien, la nef de la chapelle est investie par RIVE, une grande peinture d’Adrien Couvrat, faite de multiples vibrations ondulatoires à la manière d’une orbite ou d’une ellipse au coeur du système solaire. En écho au pendule de Foucault, cette oeuvre met à l’épreuve la géométrie et la mécanique spatiale de notre univers.

Commissaires d'exposition

Adresse

Lechassis 74 avenue Denfert Rochereau 75014 Paris 14 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020