Parcours Contemporain

Passe-moi le Sel
Exposition
Arts plastiques
Maison Jean Chevolleau Fontenay-le-Comte

Marc Bretillot, Mondes.
Série de dessins sur le thème du fromage.
Détail de Langres, stylo bille sur Velin d'Arches

 <La 15e édition du Parcours Contemporain veut rendre hommage aux mangeurs que nous sommes dans une exposition résolument interdisciplinaire : plasticiens, designers, documentaristes, et même un géographe viennent s’emparer des questions liées à l’alimentation>

Triviale et essentielle : l’alimentation nous relie à la terre et nous relie aux autres. Comment ne pas s’étonner devant la magie decette opération qui transforme en nous, fruits, légumes, viandes, poissons et barres chocolatées en sang, lymphe, chair, en énergie, en intelligence ?


Manger c’est d’abord penser. Faire entrer en soi un aliment c’est reconnaître un objet étranger comme sain et nécessaire à sa vie, mais c’est aussi le reconnaître comme conforme à ses croyances, à ses valeurs, à son identité.  Malgré ces déterminismes, il existe dans l’acte alimentaire un espace de création, de liberté où le plaisir et la convivialité sont essentiels.

Qu’est-ce qu’un aliment ? Avant tout, c’est un objet que l’on considère comme mangeable. Aurélie Mathigot nous montre les limites de cette appréciation. Ses oeuvres au crochet prennent le contre-pied de cette idée reçue qui veut que ce qui est beau est forcément bon et, dans le cas précis de la nourriture, comestible.

Envisageant avec poésie la relation entre la santé et l’aliment, Magali Babin change l’eau en vin et transforme le vin en remède. Déplaçant les frontières des questions de santé de l’homme à la ville, elle intervient en médecin recalcifiant un mur, soignant les blessures citadines avec des pastillages sucrés.

L’alimentation comme entrée d’une représentation sociétale Florentine Guédon invente des outils qui racontent une histoire aigre-douce de relations humaines dans l’agriculture.

Les films de Pauline Horovitz décrivent avec un humour grinçant l’impact de la culture familiale sur ses habitudes alimentaires et explique les choix idéologiques du mangeur, végétarisme, bio, etc.

Entre documentaire et fiction, les recherches de Karine Bonneval sur l’exotisme et l’acclimatation des végétaux montrent les décalages et l’hypocrisie de notre culture alimentaire.

Michel Le Brun-Franzaroli suggère dans ses peintures que la peur de manquer est passée du coté des politiques agricoles.

Marc Bretillot apporte à l’exposition son éclairage de designer. Il s’intéresse à la mise en forme plastique des produits alimentaires mais aussi aux modes de convivialité, aux gestes qui accompagne l’acte de manger, etc. Pour le Parcours Contemporain, il propose de réfléchir sur le fromage grâce à quatre propositions plastiques.

Complétant les propositions des artistes, Gilles Fumey géographe et chercheur à la Sorbonne apporte un commentaire scientifique pour situer les œuvres dans le contexte des sciences sociales.

 

Juliette Cortes

Responsable de la programmation



 

Tarifs :

Gratuit

Commissaires d'exposition

Horaires

Mardi - samedi 14h - 18h Visite accompagnée à 16h

Adresse

Maison Jean Chevolleau 4 rue des Halles 85200 Fontenay-le-Comte France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020