From Paper To Clay

exposition Plateforme
Exposition
Arts plastiques
Galerie Catherine Issert Saint-Paul

Dans le cadre des expositions Plateforme, la galerie Catherine Issert présente des œuvres récentes de Daphné Corregan.

Née à Pittsburgh en 1954, Daphné Corregan vit et travaille dans le sud de la France. Elle est une figure importante de l’art de la céramique tant pour sa connaissance technique que par sa mixité des cultures.

Daphné Corregan puise son inspiration dans un large champ référentiel où s’entrecroisent les arts plastiques, premiers, populaires, décoratifs et appliqués. Ayant longtemps pratiqué la cuisson en raku dans la lignée des céramistes américains Paul Soldner ou Jim Romberg, elle s’intéresse depuis ses voyages en Afrique ou en Chine à des techniques ancestrales comme celle du colombin, qui lui permet d’obtenir des surfaces sensuelles et modelées.

Si elle s’appuie sur le lexique technique de la céramique comme le façonnage au colombin, la cuisson, l’enfumage ou l’engobage, son œuvre dépasse largement les prérequis de ce médium. Sa pratique prend naissance dans le dessin : déclinées sous forme de séries, ses sculptures retranscrivent la spontanéité et le dynamisme de ses croquis préparatoires.

Daphné Corregan outrepasse également le champ circonscrit de la céramique dans son acceptation artisanale, utilitaire et décorative : elle explore les problématiques inhérentes au modelage (contenu - contenant, intérieur - extérieur, fragilité, tension, équilibre) par le prisme de recherches processuelles et expérimentales, qui mènent l’objet vers une oscillation entre fonction et figure, une ambiguïté entre domestique et symbolique.

La démarche artistique de Daphné Corregan nous renverrait ici à l’étymologie du terme latin figura, qui désigne à la fois l’objet façonné et la métaphore (1) ; qui symbolise le « point de contact problématique du sensible et de l’intelligible, du visible et de l’invisible, du corporel et du spirituel. (2) »

Car ses œuvres aux formes anthropomorphiques et aux ornements délicats expriment, par leur présence familière et intime, cette « alliance de spiritualité et de sens du réel (3) » propre à la figure. Par leur biais, Daphné Corregan métaphorise une mémoire esthétique incarnée, sensible et universelle.

----


(1) « Figura, de la même famille que fingere [façonner], figulus [potier], fictor [sculpteur, modeleur] et effigies [image, portrait, statue], signifie à l’origine "objet façonné". » Eric Auerbach, Figura, Editions Macula, 2003

(2) Agnès Guiderdoni, « La figure réinventée au début de la période moderne », revue Persée, 2013

(3) Eric Auerbach, op. cit.

Horaires

du mardi au samedi de 10h à 13h et de 15h à 19h

Adresse

Galerie Catherine Issert 2 route des Serres 06570 Saint-Paul France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020