Olivier Nottellet

Exposition
Arts plastiques
La Galerie Noisy-le-Sec

Olivier Nottellet, Angles, 2004, projet de peinture murale © Olivier Nottellet

L’exposition d’Olivier Nottellet inaugure une nouvelle saison artistique à La Galerie marquée par la question de la représentation, tout en s’inscrivant dans une programmation plus largement centrée sur notre rapport au réel. Conçues dans un dispositif imaginé spécifiquement pour le lieu, les oeuvres présentées s’inscrivent dans la lignée d’importantes expositions personnelles (Centre d’arts plastiques de Saint-Fons, galerie Martine et Thibault de la Châtre, Centre Régional d’Art Contemporain de Sète...) qui ont contribué depuis 2005 à mieux faire connaître le travail d’Olivier Nottellet en France.

Complément d'information

Complément d'information

L’exposition d’Olivier Nottellet inaugure une nouvelle saison artistique à La Galerie marquée par la question de la représentation, tout en s’inscrivant dans une programmation plus largement centrée sur notre rapport au réel.



Conçues dans un dispositif imaginé spécifiquement pour le lieu, les oeuvres présentées s’inscrivent dans la lignée d’importantes expositions personnelles (Centre d’arts plastiques de Saint-Fons, galerie Martine et Thibault de la Châtre, Centre Régional d’Art Contemporain de Sète...) qui ont contribué depuis 2005 à mieux faire connaître le travail d’Olivier Nottellet en France.



L’oeuvre d’Olivier Nottellet est fondée sur une pratique obsessionnelle du dessin en noir et blanc, l’artiste se décrivant lui-même comme une véritable « machine à dessiner ». Tandis que ses dessins, réalisés à profusion sur des carnets, semblent provenir d’un processus libre et spontané, ses expositions sont des constructions savamment élaborées, dans lesquelles seulement quelques dessins subsistent, transposés à l’échelle du mur et agencés tel un story-board, sans histoire prédéterminée. Les motifs et les formes ainsi créés, souvent fragmentaires, amorcent de multiples récits évoluant au fil de notre déambulation dans l’exposition. Pour le spectateur de cette narration quasi cinématographique, la signification surgit par réminiscence, à partir des permutations entre les différents plans, de la confusion entre le fond et la forme, entre les vides et les pleins.



Pour La Galerie, l’artiste propose une installation inédite répondant à la configuration architecturale du centre d’art et à sa position dans la ville - une maison au milieu des tours. Associés à des peintures murales, rouleaux, feuilles de papier et chaises de bureau, comme autant d’éléments empruntés à l’univers du dessinateur, opèrent un balancement entre figuratif et abstrait, entre réalité et illusion, métamorphosant le lieu. À l’image de ces pieds métalliques sortant des murs, du couvercle tronqué d’un piano ou du miroir reflétant partiellement l’exposition, les oeuvres agissent comme des indices de réalité.



Dans l’exposition, le spectateur est dirigé au travers d’une succession d’espaces, tour à tour fermés ou ouverts. Au centre, l’artiste a conçu une salle quasi inaccessible, une boîte « en moins » où toute l’activité se concentre et à partir de laquelle rayonnent des espaces presque vides, prolongés à l’infini par des perspectives réelles ou imaginaires - fenêtre donnant sur l’extérieur, mise en abîme créée par une peinture murale ou projection d’un vortex de dessins s’enroulant sur eux-mêmes (Les égouts du paradis, 2005).



Ainsi, contraint par l’espace, le spectateur est progressivement amené à expérimenter cette instabilité du regard, « une immersion dans un jeu de construction où tous les éléments participent d'une énigme sans résolution mais avec des extensions, des dilatations, des impasses et des rebonds » (Olivier Nottellet).



Olivier Nottellet est né en 1963 à Alger. Il vit et travaille à Toulouse.



Il est diplômé de l’École des Beaux-Arts de Metz.

Son travail a été présenté dans des expositions personnelles en France (Crazy paper, FIAC, galerie Martine et Thibault de la Châtre, 2004) ainsi que dans de nombreuses expositions collectives, principalement en France, mais aussi à l’étranger (Manifesta 4, Francfort / Main, 2002 ; Anywhere out of the world, Parker’s Box gallery, New York, 2001).

En 2006, il a eu plusieurs expositions personnelles dont Le Ring des Rouleaux au Centre d’arts plastiques de Saint-Fons, Black out à la galerie Martine et Thibault de la Châtre et Faites peur au Centre régional d’art contemporain de Sète. Du 14 octobre au 22 décembre 2006, il présentera une exposition personnelle à la Maison des arts Georges Pompidou de Cajarc.

L’exposition à La Galerie est sa première exposition personnelle dans une institution

d’Île-de-France.



Olivier Nottellet est représenté par la galerie Martine et Thibault de La Châtre.

http://www.lachatregalerie.com

Partenaires

La Galerie, Centre d’art contemporain, est financée par la Ville de Noisy-le-Sec, la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication, le Conseil général de la Seine-Saint-Denis et le Conseil régional d’Île-de-France. La Galerie est membre du réseau Tram

Mécénat

En partenariat avec Paris-art

Horaires

Du mardi au vendredi de 14 h à 18 h et samedi de 14 h à 19 h

Adresse

La Galerie 1 rue Jean Jaurès 93130 Noisy-le-Sec France
Dernière mise à jour le 2 mars 2020