Déplacements

Oeuvres de la collection du Frac Bretagne
Exposition
Arts plastiques
Frac Bretagne, Fonds régional d'art contemporain Rennes
Les déplacements opérés par les artistes du Frac Bretagne présentés pour cette seconde partie de l’année au Centre hospitalier de Cornouaille font autant appel au mouvement qu’au détournement. Autant à la mobilité et à l’élan qu’au rêve et au renouvellement. S’échelonnant de 1975 à 1982, ces œuvres témoignent des recherches picturales inhérentes à cette époque, qu’il s’agisse d’abstraction gestuelle ou de figuration envisagée d’un nouveau point de vue. Pour ces artistes les déplacements ne peuvent aucunement être une fuite mais plutôt une manière de recentrer l’essentiel de leurs préoccupations. Pour Jean Clareboudt, dont le voyage est constitutif de l’œuvre, il s’agit de prélever dans les territoires explorés, notes, dessins, objets trouvés, rebuts de chantiers qui vont lui permettre de « s’orienter dans la désorientation, s’ajuster à chaque instant ». Passage Kà-Bà Corde appartient à une série de toiles faisant référence au passage, au gué, à l’ancrage. Cette œuvre, tout comme les dessins présentés dans la coursive, montre combien la mise en œuvre des matériaux régit le mouvement des énergies. L’œuvre de Jean-Paul Huftier prend naissance lors de longues randonnées déterminantes pour son approche de la nature, principe moteur de son travail. Les laminaires est une mise en forme du mouvement aquatique des algues, de leurs ondulations dans un milieu où transparence et lumière sont ici traduites par un subtil jeu chromatique. Les préoccupations de François Bouillon ont également trait à la traversée, aux trouées. Ses douze dessins extraits d’une série intitulée Oh crépuscule !ont été réalisés à la brune « Quand noir et blanc se fondent et s’enchaînent. Quand corps et âmes se projettent dans l’espace et le temps. Quand tout s’inverse et s’alterne ». Constitués de formes simples, ils renvoient aux signes ou objets symboliques et primitifs et font appel à la magie des territoires obscurs. L’enjeu du travail, chez Samuel Buri, repose sur la possible identification de l’homme avec son milieu et sur la constante communication entre le peintre et la nature. Monet lierre et crépusculaire fait partie d’un projet commencé en 1975, quand l’artiste vivait alors à la campagne. Il s’agit du septième tableau réalisé à partir d’une photographie de la famille Monet, en 1886. C’est une variation stylistique de la manière impressionniste qui permet à Samuel Buri d’englober personnages et végétal en ne jouant que sur les volumes et la lumière. Gérard Schlosser refuse également le plein jour dans sa toile intitulée Celui de la pochette rouge. Toute l’importance est accordée aux herbes du premier plan à travers lesquelles on devine un passage récent d’homme ou d’animal. Mais rien ne l’indique formellement si ce n’est le titre énigmatique qui oblige le spectateur à scruter la toile à la recherche d’un autre indice. Le déplacement est ici une sélection rigoureuse du cadrage, traçant un cheminement vers la seule contemplation de la peinture. D’évidence, tous ces déplacements ne sont pas des voyages au long cours ; ils s’apparentent davantage au Voyage autour de ma chambre de Xavier de Maistre, opposant l’immobilité aux récits d’aventures et donnant toute latitude à l’imagination. Il s’agit bien de renversement et de détournement, notions familières et précieuses pour les patients, le personnel et les visiteurs d’un centre hospitalier.

Autres artistes présentés

François Bouillon, Samuel Buri, Jean Clareboudt, Jean-Paul Huftier, Gérard Schlosser

Partenaires

Le Frac Bretagne reçoit le soutien du Conseil régional de Bretagne, du ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Bretagne. Le Frac est membre des réseaux Platform, regroupement des Fonds régionaux d'art contemporain et ACB, art contemporain Bretagne.

Mécénat

Exposition organisée avec le soutien de Verlingue et Génération

Horaires

Exposition ouverte tous les jours de 10h à 19h30

Adresse

Frac Bretagne, Fonds régional d'art contemporain 19 avenue André Mussat 35 000 Rennes France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020