Lucie Watts, vue de l'exposition «Lucy Strike», galerie de l'ESADHaR, Le Havre, 2017
Photo : @ Lucy Watts

Biographie

Lucie Watts - Née en 1988, vit et travaille en Isère

« La matière première de  Lucy Watts est l'information, qu'elle collecte sur un mode malicieux et critique. Elle épingle les produits invraisemblables créés par la société de consommation, les statistiques en tous genres, l'invasion des messages marketing, dont nous ne percevons plus l'insistance ni l'incongruité par habituation (1). Son travail consiste à les reproduire dans un autre cadre, à l'aide de techniques lentes, comme le dessin ou l'estampe : sérigraphie, lithographie, des supports qui sont aussi capables de mobilité et accusent une faible valeur marchande.

La force du propos vient certainement de ce que Lucy Watts n'invente rien : tous les sujets relevés ont existé. La simplicité du travail plastique accompagne et amplifie la brièveté des messages. Le dessin est clair et laisse poindre l'approximation manuelle ; les couleurs en aplats se tiennent à l'intérieur du contour. Ce style légèrement comics, appliqué  à des camemberts statistiques ou des produits publicitaires a de quoi entamer leur crédibilité. La visée de l'artiste est claire. Il ne s'agit pas seulement de montrer les stratégies à l'œuvre dans le monde du message, ou la crédulité des consommateurs que nous sommes, ce qui reviendrait à affaiblir l'art en l'entraînant sur le terrain de la morale. C'est plutôt notre "instinct statistique" (2) qui est révélé, cette fonction acquise qui entraîne vers une « rationalité déraisonnable » justifiant tout.

Le dérèglement est un autre mécanisme de prédilection pour cette jeune artiste d'origine anglaise, sensible au nonsense. Rompue aux techniques de l'estampe (la lithographie notamment), elle utilise les ressources de cette technique pour emmêler les propositions et approcher du territoire de l'absurde : des schémas statistiques répondant à un code couleurs changent de couleur selon les épreuves, annihilant leur lecture ; une affiche publicitaire pour animaux est tirée en différentes couleurs, présentées côte à côte. Ce dérèglement de la mécanique informative, habité par l'humour, produit l'effet salutaire d'exposer, au-delà des dessins, l'omniprésence de fausses vérités, justifiées par des schémas tout aussi fallacieux, ou l'absurdité d'une créativité investie dans la consommation. De nous rendre, donc, pour un temps, ou pour longtemps, notre humour et notre acuité critique. »

1. En psychologie, l'habituation constitue une forme d'apprentissage, qui consiste en la diminution graduelle de l'intensité ou de la fréquence d'une réponse lorsque le stimulus est présenté de manière répétée  (Wikipedia)
2. "Notre instinct statistique découpant en couches la substance réelle et virtuelle des qualités humaines, des destins, des accidents et passions, taux de chômage, taux sanguin..." Hubert Lucot, Christ sauvé ? - Tarabuste éd., 2010

Texte de Françoise Lonardoni, pour l'exposition Sketch in, sketch out, Espace arts plastiques Madeleine-Lambert, Vénissieux, 2015

____

Lucie Watts - Born in 1988, lives and works in Isère, France

"Lucy Watts’s raw material is information, which she collects in somewhat of a mischievous and critical way. She lambasts the unlikely products that consumer society creates, as well as all manners of statistics and the ubiquity of marketing messages, the insistence and incongruity of which we have become accustomed to through habituation. (1) Her work consists in reproducing these elements in a different framework and using slower techniques such as drawing or etching in order to do so: screen printings, lithography, and mediums that are also easily portable and have little market value.

The strength of Lucy Watts’s approach is probably due to the fact that she invents nothing: all the subjects that she picks out are pre-existing subjects. The simplicity of her visual work matches and amplifies the shortness of the messages. Her designs are clear-cut and let approximations in the crafting show through; colours and flat tints are contained within the outlines. The comic-book style that she applies to statistic pie charts or advertisements suffices to put a dent in their credibility. The artist’s aim is clear. It does not only consist in highlighting the strategies at play in the world of advertising messages or our credulity as consumers, which would in effect weaken art by making it all about morals. Rather, what she chooses to reveal is our “statistical instinct” (2) – an acquired function that pulls us towards an “unreasonable rationality” that will in turn justify anything.

Disruption is another of the young British artist’s favoured mechanisms, in that it fits in well with her taste for nonsense. As an experienced engraver (especially in lithography), she uses the resources of her speciality to mix up propositions and verge on the absurd: statistical diagrams based on colour-coding are made to change colours from one print to the next, rendering them impossible to read; an advertisement for animals is printed in a range of colours and shown side by side. This playful disruption of informative mechanisms has the salutary effect of exposing, beyond the drawings themselves, the omnipresence of false truths, which in turn are justified by equally fallacious systems – hence the absurdity of devoting a creative effort to consumer society. For a while, or perhaps for a long time, her work helps us regain our sense of humour and critical acuteness."

Text by Françoise Lonardoni, 2015, for the exhibition Sketch in, sketch out, Espace arts plastiques Madeleine-Lambert, Vénissieux
Translated by Lucy Pons, 2019

1. In psychology, habituation is a form of learning in which an innate response to a stimulus gradually decreases after repeated or prolonged presentations of that stimulus. (Wikipedia)
2. “Our statistical instinct cuts layers out of the real and virtual substance of human qualities – destinies, accidents and passions, unemployment rates, blood rates…” Hubert Lucot, Christ sauvé?,  Tarabuste editions, 2010.


Site internet et réseaux sociaux

Site internet : http://www.lucywatts.com
Source

Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes - Partenariat Centre national des arts plastiques / Réseau documents d'artistes.

Dernière mise à jour le 2 mars 2020