NINA CHILDRESS

La fille verte
Exposition
Arts plastiques
ÉSAD Grenoble – Valence -site Valence Valence

« Pour Nina Childress peindre est « une chose qui va de soi ». C’est aussi une affaire de famille qui lui permet, enfant, de s’exercer la main et le regard au contact d’un double héritage, antagoniste, celui de l’abstraction et du portrait réaliste. Au vu de l’impressionnant corpus de peintures réalisé depuis qu’elle est artiste, il apparaît évident qu’entre ces deux influences elle n’a pas souhaité prendre parti. Dans son œuvre, les ruptures de style semblent se faire de manière programmatique. Des grisailles séduisantes et virtuoses côtoient des monochromes fluo stridents ; des aplats, cernés ou non de noir, font place à des rendus hyperréalistes, eux-mêmes précédés d’effets de flous qu’elle désigne par les néologismes Flounet ou Blurriness. » (Sophie Costses, à propos de l’exposition « Détail et Destin » au Mamco de Genève, juin 2009) À l’École régionale des beaux-arts de Valence, Nina Childress présente des tableaux très récents mêlés à des œuvres plus anciennes, de styles hétéroclites, qui ont été choisies pour leur concordance avec le travail en cours. Cet accrochage « recto verso » souligne de façon humoristique les obsessions de l’artiste ; il introduit son nouveau sujet : la fille verte. Parfois floue, portant un enfant virtuel monstrueux, aux prises avec de gros oiseaux ou encore des pizzas géantes, cette figure féminine, protégée par son armure de fer, est invisible dans le décor. On connaît ses cheveux mais pas son visage car elle a un sac en plastique sur la tête. Évoquant Bernard Buffet qui, il y dix ans, s’est suicidé ainsi, Nina Childress tord le cou à l’idée d’une peinture bienséante et de bon goût.

Complément d'information

Conférence de Nina Childress le mardi 5 janvier 2010 à 14h, amphithéâtre de l’Erba – ouverte au public

QUE PEINDRE ?

Que dois-je peindre, comment dois-je peindre ?
Le « quoi » est le plus délicat car c’est l’essentiel. Comparativement, le « comment » est plus facile. Commencer par le « comment » est naïf mais légitime.
Gerhard Richter, notes 1986

Mon père me disait alors que pour devenir artiste, il fallait trouver mon propre style. Ça a été le plus difficile.
Trouver mon propre style, cela me bloquait.
Jusqu’au moment où j’ai réalisé que le fait
de ne pas avoir de style en était un.
Martin Kippenberger,
conversation avec Daniel Baumann 1996



En présentant l’évolution de sa peinture et en regard de son exposition à l’École régionale des beaux-arts de Valence, Nina Childress, artiste et enseignante à l’Ensa de Nancy, s’interrogera sur la manière dont s’engage le processus créateur et sur la façon dont s’enchaînent chez elle les périodes et les styles. Un travail qui se construit et se déconstruit en recyclant les mythes et poncifs de la peinture.

Artistes

Horaires

Exposition ouverte au public du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.

Adresse

ÉSAD Grenoble – Valence -site Valence Place des beaux-arts 26000 Valence France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020