n/Edg

Exposition
Arts plastiques
Synesthésie ¬ MMAINTENANT Saint-Denis

Marc Fornes (THEVERYMANY), projet n/Edg pour Synesthésie, 2010. Copyright Marc Fornes.

Le projet expérimental n/Edg semble résulter d’une réaction en chaîne de formes suspendues, intrusives, qui prolifèrent dans l’espace d’exposition. Cette végétation métallique s’est développée dans une démarche abstraite, la recherche de forme ayant été effectuée en laboratoire, selon le principe de la chaînette renversée dé­veloppée par Antoni Gaudi à la Sagrada Familia à Barcelone. Ce principe architectural permet à un arc de tenir par son propre poids. Les surfaces de l’installation sont générées par des courbes dites « caténaires » qui permettent de dessiner des paysages suspendus à la tectonique inversée. Le modèle algorithmique, s’est converti en une version réelle et physique, un paysage artificiel unique qui investit et se confronte à un espace qui lui est spécifique.

Complément d'information

Cette installation, à la géométrie complexe, a d’abord été déve­loppée grâce au logiciel Rhinoceros*. n/Edg se compose d’environ deux mille petits modules en aluminium de différentes formes et au nombre variable de branches. Toutes ces pièces ont été découpées par une « imprimante » 3D, numérotées, puis assemblées manuellement sur la base d’une forme de bande.
Cette nouvelle production vient perturber et transformer la vision et l’expérience sensible du spectateur, à travers des jeux de courbes, de formes, d’accumulations, de rapports intérieur-extérieur, de couleurs et de lumière créant un effet cinétique troublant conférant à l’ensemble un caractère hybride et mutant.
n/Edg tente d’illustrer le passage du numérique à l’analogique et renverse ainsi notre rapport à la virtualité et à la réalité, offrant un espace fluide aux configurations et formes multiples et toujours renouvelées.

Marc Fornes, architecte Dplg** et fondateur de THEVERYMANY avec Skylar Tibbits et Mathew Staudt, studio de design et forum de recherches collaboratif, explore l’archi­tecture à travers le prisme de procédés codés et explicites. Expert des logiciels 3D Rhino et Rhinoscript (logiciels de modélisation et de simulation), Marc Fornes s’adonne à ce que l’on appelle l’architecture générative ou le design computationnel : système d’encodage et de rationalisation informatique permettant de générer des formes.

Aujourd’hui basé à New-York, Marc Fornes est également enseignant à la Columbia University de New-York, à University of Southern California de Los Angeles et anime régulièrement des workshops dans le monde entier.

Au vu de la transversalité de ses prototypes, qui semblent se situer à la frontière de l’architecture, des arts numériques et de la sculpture, Marc Fornes est de plus en plus sollicité par le monde de l’art contemporain. Il a contribué à l’exposition Une architecture des humeurs du Laboratoire à Paris autour du projet de l’agence R&Sie (n) de François Roche et Stéphanie Lavaud et participe actuellement à l’exposition «Contemplating the Void» au Musée Guggenheim de New-York.

Artistes

Partenaires

Synesthésie bénéficie du soutien du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, du Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Île-de-France), du Conseil Régional d’Île-de-France, de la Ville de Saint-Denis. Synesthésie est membre du réseau TRAM.

Horaires

du mardi au samedi de 14h à 18h et sur rdv

Adresse

Synesthésie ¬ MMAINTENANT 8, passage de Jouy 93200 Saint-Denis France
Dernière mise à jour le 2 mars 2020