Mobilisable: exposition

Exposition
Nouvelles technologies
École nationale supérieure des arts décoratifs Paris 05
L’École nationale supérieure des arts décoratifs – Ensad (Programme de recherche « Formes de la mobilité »), en coopération avec l’Université Paris 8 (laboratoire Esthétique des nouveaux médias) et l’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse, avec le concours de la Haute école d’art et de design - Genève (laboratoire Formes de l’interactivité) et de l’Université des arts de Tokyo (Graduate School of Film and New Media), organise une opération artistique, scientifique et culturelle, centrée sur le thème de la mobilité et intitulée Mobilisable. Le terme mobilisable est pris dans tout l’éventail de ses significations. Mobile désigne la possibilité de mouvement, la mise en mouvement, la cause du mouvement. Mobilisable est la faculté de ce qui peut être rendu mobile. L’opération vise à éclairer et à illustrer les mutations artistiques qu’impliquent les médias du déplacement et de la localisation, l’émergence du paysage technologique, les nouvelles formes de cartographie et de récit, les nouvelles modalités de la dialectique mobile-immobile, les nouveaux instruments de l’exercice de la mobilité. Le terme mobilisable qualifie alors des formes artistiques et des œuvres, mais aussi de possibles comportements des artistes et du public, de la collectivité engagée dans de tels processus artistiques, scientifiques et culturels. Avec l’affirmation du suffixe -able, porteur de potentialités, Mobilisable se réclame d’une forme de manifestation déjà conçue en 2004 avec Jouable (art, jeu et interactivité), associant approches théoriques et expérimentations artistiques, journées d’étude, workshops, expositions et publications. http://www.mobilisable.net L’Ensad présente dans sa galerie d’exposition trois installations de Masaki Fujihata, artiste des nouveaux médias, professeur à l’Université des arts de Tokyo. Ces installations illustrent trois registres de la mobilité et du mobilisable : Orchisoid — une orchidée rendue mobile par la robotique —; L’Invention de Morel — une mobilisation immobile pour une traversée de l’espace-temps —; Landing Home in Geneva — une cartographie mobilisable pour un dialogue localisé dans un contexte et dans des circonstances. Orchisoid, installation robotique, 2001 et après : avec le chercheur en biologie Yuji Dogane, Masaki Fujihata s’est mis en tête de révéler le désir des plantes de se mobiliser, de leur apprendre à marcher avec un simulateur de mouvements (Botanical Ambulation Training, 2007). Morels Panorama, instalation vidéo interactive, 2003 : ce projet minimaliste et synthétique, référé à L’Invention de Morel, roman de Bioy Casares, multiplie de façon troublante les niveaux d’énonciation, de représentation et de lecture. Ici, toute présence est d’emblée mise en miroir, mise à distance, révélant comment une certaine forme d’immobilité trouve sa mobilité dans les nappes temporelles qui la cernent. Landing Home in Geneva, installation vidéo numérique, 2005 : en croisant l’enregistrement d’un trajet par GPS et l’image vidéo-panoramique, qui exclut toute position « cachée » derrière la caméra, cette installation prolonge la série des Field Works de Masaki Fujihata en l’inscrivant cette fois dans l’espace relationnel des langues, celui des traducteurs et interprètes rencontrés à Genève. Cette pièce a été produite dans le contexte du programme de recherche « Formes de l’interactivité » de la Haute école d’art et de design - Genève.

Complément d'information

Informations pratiques :
Exposition Masaki Fujihata
19 novembre - 6 décembre 2008
Ouverture exceptionnelle le lundi 8 décembre 2008
Galerie d’exposition de l’Ensad
Du mardi au samedi de 12h à 19h. Entrée libre.

Accès mobilité réduite

Oui

Adresse

École nationale supérieure des arts décoratifs 31, rue d'Ulm 75240 Paris 05 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020