Mobilisable : colloque

Conférence
Nouvelles technologies
École nationale supérieure des arts décoratifs Paris 05
L’École nationale supérieure des arts décoratifs – Ensad (Programme de recherche « Formes de la mobilité »), en coopération avec l’Université Paris 8 (laboratoire Esthétique des nouveaux médias) et l’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse, avec le concours de la Haute école d’art et de design - Genève (laboratoire Formes de l’interactivité) et de l’Université des arts de Tokyo (Graduate School of Film and New Media), organise une opération artistique, scientifique et culturelle, centrée sur le thème de la mobilité et intitulée Mobilisable. Le terme mobilisable est pris dans tout l’éventail de ses significations. Mobile désigne la possibilité de mouvement, la mise en mouvement, la cause du mouvement. Mobilisable est la faculté de ce qui peut être rendu mobile. L’opération vise à éclairer et à illustrer les mutations artistiques qu’impliquent les médias du déplacement et de la localisation, l’émergence du paysage technologique, les nouvelles formes de cartographie et de récit, les nouvelles modalités de la dialectique mobile-immobile, les nouveaux instruments de l’exercice de la mobilité. Le terme mobilisable qualifie alors des formes artistiques et des œuvres, mais aussi de possibles comportements des artistes et du public, de la collectivité engagée dans de tels processus artistiques, scientifiques et culturels. Avec l’affirmation du suffixe -able, porteur de potentialités, Mobilisable se réclame d’une forme de manifestation déjà conçue en 2004 avec Jouable (art, jeu et interactivité), associant approches théoriques et expérimentations artistiques, journées d’étude, workshops, expositions et publications. http://www.mobilisable.net Colloque (5 sessions) Les mercredis 19, 26 novembre, 3 décembre 2008 Mercredi 19 novembre, 16h-18h Mobilité, invention technologique et invention artistique Masaki Fujihata, artiste, professeur à l’Université des arts de Tokyo, Pierre-Damien Huyghe, professeur à l’Université Paris 1 - Panthéon - Sorbonne, « L’art comme découverte des inventions » Session préparée et modérée par Jean-Louis Boissier Mercredi 26 novembre, 16h-18h Cartographie relationnelle Boris Beaude, géographe, chercheur, « Espace de la carte, espace des individus » Bureau d’études, artistes, « Mapping the Laboratory Planet » Philippe Vasset, écrivain, « Jalons pour un imprécis de géographie » Session préparée et modérée par Gwenola Wagon Mercredi 26 novembre, 19h-21h Pervasive art Lalya Gaye, chercheuse et artiste, Göteborg, « Audio localisé: son, mobilité et espace urbain » Usman Haque, designer, artiste et chercheur, Londres, « Environnements sensibles » Nicolas Nova, chercheur, Lausanne, « Expériences ubiquitaires » Session préparée et modérée par Samuel Bianchini Mercredi 3 décembre, 16h-18h Paysages technologiques Pascal Amphoux, architecte, géographe, Lausanne, « La médiation paysagère » Thierry Davila, conservateur au Mamco, Genève, « bodies-cities » Esther Polak, artiste, Amsterdam, « Use of GPS for rural landscape depiction » Session préparée et modérée par Andrea Urlberger Mercredi 3 décembre, 19h-21h Mobilité et reconfiguration urbaine. L’Art des foules Frank Beau, chercheur, consultant, « Foule 2.0 : promesses et limites » Christian Tarpin, ingénieur civil des ponts et chaussées, « Innovations et mutations des mouvements de foule » Session préparée et modérée par Valérie Châtelet

Accès mobilité réduite

Oui

Adresse

École nationale supérieure des arts décoratifs 31, rue d'Ulm 75240 Paris 05 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020