À Pantin, la nouvelle infrastructure permettra au Centre national des arts plastiques de réunir ses équipes sur un même site et de proposer un lieu ouvert aux professionnels de l’art, français et étrangers, interlocuteurs privilégiés de l’institution. Le Cnap sera un établissement tout autant laboratoire, espace de débats et de rencontres que centre de documentation et de recherche. La livraison du bâtiment réhabilité, sur la proposition de Bruther et Data architectes, est prévue pour 2023.

Dès 2018, le Cnap s'est inscrit dans le territoire dynamique qu’est Pantin et a ouvert exceptionnellement les portes de sa « nouvelle adresse ». C'est à cette occasion que le Cnap et le CN D ont collaboré pour la première fois. En 2019, ils ont renouvelé leur partenariat pour proposer « Trois fois rien », manifestation d’exposition et de performances. Le Cnap a également initié de nouvelles collaborations avec les acteurs locaux (CNEAI...) et tisse des liens avec les habitants, notamment avec l’envoi postal mensuel de textes inédits d’artistes dans le cadre d'une commande publique.

Le futur changement de site du Cnap est l’occasion de réaliser un chantier de collections, qui a débuté à la fin de l’année 2019. Celui-ci permet aux œuvres d’être systématiquement passées en revue, photographiées, documentées, voire restaurées avant leur transfert vers les nouvelles réserves du Cnap. Le nombre de biens à traiter dans les réserves de La Défense s’élève à 37 000 items, ce qui représente a minima 29 000 numéros d’inventaire. La durée du chantier des collections est estimée à 3 ans.

Dernière mise à jour le 7 février 2020