Miriam Cahn le travail sarajevo / sarajevoarbeit

Exposition
Arts plastiques
Galerie Jocelyn Wolff Paris 20

Miriam Cahn le travail sarajevo / sarajevoarbeit

Quand as-tu commencé à travailler sur Sarajevo? Et pour quelles raisons? Miriam Cahn: Dès le début de cette guerre je travaillais, comme j'avais toujours travaillé, en intégrant ce qui ce passait dans le monde. Mais j’avais aussi, depuis quelque temps, l'impression de devoir changer ma façon de travailler, j'avais l'impression d’une routine, de savoir trop bien comment mon travail fonctionnait - l'ennui du travail. C’était aussi la première "nouvelle" guerre après la "guerre froide" (=das gleichgewicht des schreckens = l'équilibre de la peur/terreur) et la première guerre en Europe après 1945, presque chez nous. Je regardais la télé et je voyais des gens comme nous, courir avec leur sac en plastique, de leurs supermarchés, comme MIGROS ou ALDI, par une rue qui ressemblait à la Kleinhüningerstrasse*. Ils courraient, parce que des snipers leur tiraient dessus. Cela m’a fait prendre conscience du caractère différent de toutes les autres images de guerres que j'avais déjà vues à la télé: même si celles-ci pouvaient êtres bien plus brutales, elles étaient plus lointaines, abstraites, images de la télé... Mon travail changeait: il devint complètement basique, simple, faits de petits dessins, avec des matériaux pauvres, comme si je recommençais à zéro, et que je ne croyais vraiment plus à rien. Comment faire, s’il y avait de nouveau des camps de concentration en Europe, pas chez les autres, mais ici, chez nous. Alors, je retournais à ma table, comme au début avec des crayons.

Autres artistes présentés

Miriam Cahn

Horaires

du mercredi - samedi 14 -19 H

Adresse

Galerie Jocelyn Wolff 78 rue Julien-Lacroix 75020 PARIS ou 43 rue de la Commune de Paris 93230 Romainville 75020 Paris 20 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020