Michael Beutler, Knock knock

Bourse de résidence (Atelier Calder)
Projet soutenu par le Cnap
Exposition
Arts plastiques
Le Grand Café Saint-Nazaire

Michael Beutler, Elefant und Schwein im 3D-Wandteppichstall, 2010, installation, courtesy Galerie Barbel Grasslin, Francfort, DR

Exposition du 29 mars au 9 juin et du 25 juin au 1er septembre au Grand Café.
Réalisée en collaboration avec l’Atelier Calder (Saché), avec le soutien du CNAP

Intimement reliées aux lieux dans lesquels il intervient, les œuvres de Michael Beutler s’appuient tout autant sur les volumes que sur l’histoire des bâtiments investis dont il propose une lecture singulière. Amples et généreuses, ses installations concentrent de multiples préoccupations formelles.

Lors d’une première phase de travail, l’artiste mixe entre elles les formes de son « répertoire »,  issues de précédentes explorations, et les actualise selon les nouveaux contextes d’exposition. Les sculptures de Michael Beutler sont des architectures autonomes à l’intérieur d’autres architectures dont il s’empare. Il n’intervient pas sur l’espace existant, mais la démesure de sa propre intervention dans un lieu donné en bouleverse totalement la perception. Le résultat s’apparente alors à une interprétation de l'espace choisi, que l’œuvre vient révéler et habiter.

Pour y parvenir l'artiste remet en question les principes de construction habituels. Souvent utilisés à contre-emploi, les matériaux : feuilles de papier et carton, planches de bois, feuilles de métal, tiges de bambou, liens textiles, moteurs, teintures sont mis en œuvre selon des procédés empiriques relevant d’une forme de « logique » propre à l’ingéniosité de l’artiste. Ainsi, dans sa pratique, Michael Beutler  aime trouver des résolutions concrètes dans la mise en œuvre de chaînes de production expérimentales. Réalisées parfois à l’aide de machines archaïques qu’il conçoit lui-même et issues d’un travail collectif réorganisé à la manière d’une chaîne de fabrication manuelle, libre et inventive, ses constructions relèvent de moyens et d’énergies contradictoires : elles sont à la fois bricolées et très précises, réfléchies et spontanées, imposantes et fragiles, simples et techniques …

C’est à cet endroit d’indétermination entre forme finie et processus que sa sculpture advient, procurant ainsi le sentiment que l’espace de l’exposition et l’espace de l’atelier se confondent. A travers ces mises en tension, l’artiste joue avec la notion de fonctionnalité (de l’objet, de l’outil de production), de rémanence (des histoires, des sensations), en même temps qu’il interroge avec persistance les procédés de fabrication qui façonnent notre paysage quotidien. En créant ses propres conditions de construction architecturale, Michael Beutler s’attaque avec brio à l’atonie de la standardisation tant au niveau des formes que des procédés.

De cette pensée critique et analytique mise en pratique, il découle un certain nombre d’interrogations sur notre relation (psychique et fonctionnelle) à cet environnement, à la notion d’espace public et d’espace privé.

Pour Knock Knock[1], sa première exposition personnelle en France, Michael Beutler s’invite parmi les esprits du Grand Café pour entreprendre une exploration singulière des techniques et des espaces – une aventure dont les matériaux et les lieux ressortent transfigurés.

Commissaire d’exposition : Sophie Legrandjacques, directrice du Grand Café

Michael Beutler est né en 1976 à Oldenburg, il vit et travaille à Berlin.

Michael Beutler est diplômé de la Städelschule de Frankfurt et de Glasgow School of Art, ses œuvres ont été présentées à Portikus (Franckfort – 2007) et au musée Folkwang à Essen. Il a participé à la Biennale internationale d’art de Berlin en 2005, à la Biennale Internationale d’art de Moscou (2005) et a exposé à Secession (Vienne 2002). Une exposition personnelle lui a été consacrée au Bonniers Konsthall Museum à Stockholm en Suède (2008), il a participé en 2012 à l’exposition collective la vie des formes aux Abattoirs de Toulouse. Il a participé à de nombreux événements (Frieze à Londres, Art Basel, 2009…).

L’exposition est une collaboration Le Grand Café et l’Atelier Calder (Saché) qui a accueilli Michael Beutler en résidence de janvier à avril 2013. Michael Beutler a bénéficié d’une bourse de résidence du CNAP pour son séjour à l'Atelier Calder.
Elle s’inscrit également dans le cadre du Printemps de l’Architecture .


Informations pratiques

 LE GRAND CAFÉ, CENTRE D’ART CONTEMPORAIN
Place des Quatre z’Horloges, F-44600 Saint-Nazaire
tél. +33 (0)2 44 73 44 00 - F + 33 (0)2 44 73 44 01

grand_cafe@mairie-saintnazaire.fr

http://www.grandcafe-saintnazaire.fr

 

HEURES D’OUVERTURE DE L’EXPOSITION

Jusqu'au 9 juin, le centre d'art est ouvert tous les jours, sauf lundis de 14:00 à 19:00. Les mercredis de 11 :00 à 19 :00

Du 25 juin au 1er septembre, le Grand Café est ouvert du mardi au dimanche de 11:00 à 19:00.

Entrée libre.


[1] Le titre fait référence à une tradition toujours d’usage à Singapour, qui a particulièrement frappé Michael Beutler, lors de sa résidence en 2011. Avant d’entrer dans un espace, qu’il soit occupé ou vide, chaque visiteur se doit de signifier sa présence à l’esprit du lieu en frappant à la porte avant de franchir le seuil de chaque nouvelle salle, en signe de respect.-

Commissaires d'exposition

Artistes

Horaires

Ouvert tous les jours, sauf lundis de 14:00 à 19:00. Les mercredis de 11 :00 à 19 :00 Entrée libre.

Adresse

Le Grand Café Place des Quatre Z'horloges 44600 Saint-Nazaire France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020