Marion VERBOOM

Peptapon
Exposition
Arts plastiques
Le Carré - scène nationale Centre d'art contemporain d'intérêt national Château-Gontier
Marion Verboom

Marion Verboom, "Madone 1" Cristal et céramique 22L x 20,5l x 35h, 2021

 

 

 

PEPTAPON

 

Adepte des assemblages, Marion Verboom cherche à faire dialoguer des réalités matérielles et conceptuelles a priori éloignées. Son œuvre témoigne d’un immense appétit pour la découverte de nouveaux artefacts, et l’établissement d’analogies singulières entre différentes temporalités et civilisations : dans ce vivier de sources cosmopolites, elle puise puis tronque et hybride. De plus en plus, l’artiste relie cette recherche sur les formes, élaborées principalement par le moulage, à une attention accrue portée à leur substance, intimement reliée à la question de la couleur et de la lumière.

 

À l’occasion de son exposition à la chapelle du Genêteil, Marion Verboom s’est imprégnée de l’atmosphère particulière de cette architecture déconsacrée, construite au XIIe siècle à l'emplacement d'un sanctuaire modeste érigé dans un champ de genêts : le motif de l’arc en plein cintre, qui caractérise les ouvertures du bâtiment, entre en résonance avec les socles des sculptures de l’artiste, traités comme des objets mixtes, entre mobilier et microarchitecture. Marion Verboom revisite par ailleurs un motif universel familier des lieux de culte : la femme assise en majesté, qui allie hiératisme et fertilité. Plus particulièrement, elle replonge dans l’histoire complexe et mystérieuse des Vierges médiévales de l’Atelier d’Auvergne,  sculptures d’assemblage aux drapés géométrisés dont le corps presque cubique vient contrecarrer la sensualité maternelle et organique. À cette référence, l’artiste agrège d’autres souvenirs de vierges rigides, rencontrées dans les coroplasties grecques ou étrusques, moulages de femmes nourrissant un enfant, assises sur un siège somptueux, ou vierges préhistoriques un peu dodues, avec les pieds suspendus dans le vide, comme en lévitation.

 

Marquée par ces effets de syncrétisme, l’exposition se caractérise également par l’exploration d’un nouveau matériau, idéal pour la mise en adéquation entre forme et couleur : la pâte de verre, qui diffracte à merveille la lumière et transcende la palette chromatique. De cette matière exigeante, Marion Verboom tire de nouvelles forces.

Petits bijoux d’imbrication, ses dernières sculptures exacerbent l’imaginaire combinatoire. Plus que jamais, l’artiste module, clipse et encastre : comme si, en harmonisant des références, des formes et des textures dissonantes, en libérant la couleur pure, elle affranchissait ses sculptures du discontinu et de la dispersion, et les projetait hors du temps.

 

Le titre de l’exposition, Peptapon, corrobore l’hypothèse de nouvelles pistes artistiques à libération prolongée. Que suggère ce mot mystérieux ? L’allitération de la consonne p, raffermie par le son heurté du t, propulse trois scansions brèves et explosives, aux effets inconnus.  Comme l’ensemble de l’œuvre de Marion Verboom, il reste ouvert aux interprétations multiples, à la croisée d’univers hétérogènes singulièrement conciliés.

Eva Prouteau

Née en 1983, Marion Verboom vit et travaille à Paris.

Artistes

Horaires

mercredi au dimanche 14h > 19h

Tarifs

Entrée libre

Accès mobilité réduite

Oui

Adresse

Le Carré - scène nationale Centre d'art contemporain d'intérêt national 4bis rue Horeau 53203 Château-Gontier France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 26 mai 2021