Marie DUCATE : Dans les nuages

Exposition
Arts plastiques
Galerie José Martinez - 69001 Lyon

[...] Cette jonction des choses sert aussi les sujets. C’est l’évidence avec ces images d’une copulation universelle joyeuse, qui touche les animaux, les végétaux, les humains. L’homme est dans les bras du taureau, joue avec le poisson... Les humains-papillons des dernières toiles ne sont-ils d’ailleurs les fruits de cette promiscuité générale ? L’accouplement est toujours traité dans un érotisme naïf, associé au jeu et au sommeil, jamais lascif ni réaliste. Le couple autour duquel tourne l’univers de Marie Ducaté est partout chez lui. L’innocence des choses du sexe - d’avant la faute, ce dont témoigne l’absolue nudité des humains - construit une coquille protectrice autour de chaque couple endormi. Claire Peillod Novembre 1996

Complément d'information

Texte de Marie de Brugerolle

... l’ornement n’est un crime que pour ceux qui ont besoin de limites ...



Installée à Marseille depuis 1986, Marie Ducaté développe un art aux facettes multiples. Faïences, céramiques, peintures et fresques mais aussi mobilier sont autant de mises en formes de la recherche d'harmonie qui semble guider l'artiste. Si la connivence entre les arts décoratifs et l'Art a toujours existé, Marie Ducaté a su l'ériger en "art de faire, manière de vivre".

La ligne sinueuse qui l'exemplifie, la frise, la feuille, appartiennent à un vocabulaire ornemental que Marie Ducaté a su s'approprier et transformer en un univers onirique qui n'est pas loin de Matisse. La profusion et la richesse des coloris, le luxe des encadrements et la beauté translucide des pâtes de verre font écho à une certaine joie de vivre qui dialogue avec celui qui "taillait dans la couleur". Cependant la création de Marie Ducaté s'enracine dans un goût de l'invention qui l'a fait collaborer par exemple aux ateliers du CIRVA à Marseille et développer à chaque fois des solutions techniques nouvelles. Cela est vrai pour les séries de vases en pâtes de verre gravé, mais aussi pour les sculptures en perles ou les meubles.

La sensualité et le dialogue amoureux qu'entretiennent les personnages de ses créations agissent comme des catalyseurs et provoquent des réactions en chaîne. À leur tour impulseurs de désir, les objets s'animent des pensées qu'ils provoquent. Les couples enlacés ou les groupes de personnages nus, parfois ailés, évoquent les graciles sculptures anacréontiques de la période néo-classique et nous invitent à des rêveries érotiques. Éros est notre guide pour parcourir la tendre carte que tisse Marie Ducaté. Ses dessins à la plume rehaussés de gouache et ses aquarelles délicates reprennent les motifs de conversation érotique de boudoir. Avec légèreté et souvent humour, les personnages de Marie Ducaté évoluent au sein d'une nature luxuriante, originelle et paradisiaque. Ces jardins des sens où hommes, végétaux et bêtes semblent unis dans un même élan joyeux ont les couleurs fauves d'un art issu d'une impulsion première. Les mouvements courbes, les volutes des nuages où jouent et reposent les corps nus semblent répéter à l'envie le geste sensuel et la caresse douce d'un battement d'ailes. "Le paysage n'a pas une fonction réaliste, mais une fonction d'unification des choses", nous dit Marie Ducaté. Et de fait la nature prend chez elle la bienveillante variété d'un jardin des délices. Fruits, fleurs, légumes, émergent en grappe aux rondeurs appétissantes. Le mélange des techniques dans une même oeuvre est un effet de cette envie de dialogue permanent entre les différents niveaux d'appréhension du monde. Ainsi un cadre de laiton ajouré souligne le pourtour d’une peinture à l’huile, la terre noire de certaines céramiques contraste avec la dorure rutilante qui la recouvre en partie. Variations sur le motif, exaspération des formes jusqu'à leur plénitude, les pièces de Marie Ducaté sont en tension et créent une harmonie qui n'est pas fade. Son travail sur l'objet rejoint les préoccupations constantes des artistes contemporains qui ne se contentent pas de leur pré-carré, mais imagine un univers en mouvement dont nous sommes les acteurs. Elle prouve que l'ornement n'est un crime que pour ceux qui ont besoin de limites et que l'art peut être somptueux sans être somptuaire. Ces oeuvres sont autant de boîtes de Pandore, d'objets malicieux qui invitent au plaisir de la contemplation, de la manipulation, d'une danse dont nous sommes les acteurs et les jouisseurs potentiels.

Le travail de Marie Ducaté s'inscrit donc pleinement dans la modernité de ceux qui savent franchir les frontières pour trouver du nouveau.



Mai 2002

Artistes

Horaires

ouvert du mercredi au samedi de 15h à 20h et sur rendez-vous

Adresse

Galerie José Martinez - 69001 28, rue Burdeau 69001 Lyon France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020