LUMIERE ET ARCHITECTURE DE JEFS GEYS

Par Sylvie Boulanger et Francis Mary
Exposition
Arts plastiques
cneai = Pantin

L’exposition « Lumière et architecture » de Jef Geys correspond comme souvent dans la démarche de l’artiste à un travail antérieur - l’exposition « Licht en architectuur » au centre d’art contemporain De Warande en Belgique en 2013 - réactualisé dans un contexte nouveau.

L’exposition présente un ensemble de dix peintures qui renvoient par leurs motifs figuratifs (moulin, bateau, maison, arbre, ciel, etc…) aux archétypes des peintures décoratives visibles dans les salons des « gens ordinaires ».
La particularité de ces « peintures modèles » réside également dans leur mode de production industrielle. Elles sont reproduites à des dizaines d’exemplaires par un processus de travail à la chaîne par l’entreprise Martin Douven (titre de l’exposition de Jef Geys au musée d’Anvers en 2011).
Ces dix peintures « sans qualités » (montrées pour la première fois au Musée d'art moderne de la ville de Paris) ont ensuite été transportées et photographiées dans dix grands musées internationaux (dont un bunker reconverti en musée) toujours suivant le même dispositif d’accrochage. Le choix des musées répondait à un critère commun: les salles où étaient photographiées les peintures bénéficiaient d’une lumière naturelle.
Pourquoi ce choix de la lumière naturelle ? Pour répondre malicieusement à l’invitation de De Warande dont l’extension des salles d’exposition a été réalisée dans des sous-sols uniquement éclairés par des lumières artificielles.
Comme à son habitude, Jef Geys entrecroise plusieurs interrogations: celle du goût ordinaire versus le goût de l’élite, les critères qui définissent l’originalité d’une peinture, sa qualité, les lieux d’exposition qui parfois peuvent masquer plus qu’ils ne révèlent…

Francis Mary, Avril 2014.

Jef Geys est un artiste flamand, né en 1934 à Bourg Leopold (Province de Limbourg). Il a représenté la Belgique à la Biennale de Venise en 2009. Dès les années 1950 il travaille chez lui, à Balen (Province d’Anvers), à son œuvre dont le fil rouge est un échange entre ce qui lui est personnel et l’universel. Il tient un inventaire de son œuvre, dans lequel il puise pour créer de nouveaux récits, à la fois sociaux et autobiographiques. Kempens, le nom de la région campinoise où il vit depuis toujours est aussi par extension KEMPENS Informatieblad, le nom du journal dans lequel il a commencé à travailler et qu'il s'est attribué depuis comme support artistique de ses propres commentaires et recherches sur son travail. Ce fut d’abord un journal local généraliste à la fin des années 1960 distribué à Balen et dans la région campinoise dans lequel l’artiste mêlait aux faits divers des éléments de sa propre activité artistique (poème, graphisme...) avant de se l’attribuer comme support de médiation pour ses propres expositions. Dans les journaux KEMPENS Informatieblad, comme dans les autres œuvres de Jef Geys, la dimension privée d’un événement personnel est camouflée dans un ordre collectif. Jef Geys multiplie les expériences : travailler avec les comités de quartier, participer à l’activité d’un cabaret, exposer la pornographie, diriger un parti, participer aux grèves de Balen, travailler sur le langage populaire, mélanger les notions d’art mineur et d'art majeur... Autant d’expériences qui visent aussi à inscrire dans une puissance du quotidien ce que l’institution, le sens commun et le pouvoir ont tendance à marginaliser.
Blog de Jef Geys

Sylvie Boulanger dirige le Cneai depuis 1997. Elle a été commissaire d’une centaine d’expositions, a publié plus de soixante-dix ouvrages (livres d’artistes, revues, catalogues) et produit quelques documentaires. Elle est chercheur associée de plusieurs laboratoires de recherche, contribue à des revues scientifiques comme la revue Multitudes et donne des conférences dans des écoles d’art et universités. Elle a fondé l’agence de production APC (Art Public Contemporain) qu’elle a dirigé pendant dix ans après avoir été directrice adjointe « exposition et communication » à la délégation aux arts plastiques du ministère de la Culture.

Francis Mary est éditeur et commissaire d’exposition indépendant. De 1999 à 2003 : éditions smallnoise en collaboration avec François Curlet, André Magnin et Caroline Vermeulen. À partir de 2004: éditions keymouse ; commissariat d’expositions récent : Jef Geys, KOME (Œuvres d’art en plusieurs exemplaires) - co-commissaire Virginie Devillez, Musées Royaux des beaux-arts de Belgique, KOME, mai/juillet 2012, Jef Geys, KOME, co-commissaire Sylvie Boulanger, Cneai, Chatou, sept 2012/janvier 2013; Florence Doléac, Just what is it that makes today’s homes so different, so appealing – galerie Aliceday, Bruxelles, avril/mai 2012. Ouverture vitrine-galerie keymouse/JAP à partir de juillet 2012 dédiée à la présentation des nouvelles éditions et de micro-expositions dont "various small sculptures" (17 avril-15 mai 2013).

Commissaires d'exposition

Adresse

cneai = 1 rue de l'Ancien Canal 93500 Pantin France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020