Locarno Film Festival 2022

Projections de films soutenus par le Cnap
Projection/Diffusion audio
Spectre Productions, Il fait nuit en Amérique d’Ana Vaz

Spectre Productions, Il fait nuit en Amérique d’Ana Vaz

Du 3 au 13 août 2022 aura lieu la 75e édition du Locarno Film Festival. Deux films soutenus par le Cnap, au titre du dispositif Image/mouvement seront projetés durant le festival :

- Il fait nuit en Amérique d’Ana Vaz fait sa première dans la section Concorso Cineasti del presente. 

Le film produit par Spectre productions a reçu le soutien à la post-production du Cnap en 2022.

Un jeune tamanoir retrouvé mort sur le bord d’une route, un boa constrictor qui se promène au milieu de la ville, un petit hibou secouru à la radio, un cabiai qui nage dans le miroir d’eau du palais présidentiel. Les animaux envahissent-ils la ville, ou est-ce nous qui occupons leur habitat ? 
A Brasilia, centre du pouvoir politique au Brésil, plus de 450 espèces d’animaux en voie d’extinction sont retrouvées tous les mois dans la ville, fuyant la violence de l’agrobusiness. Il fait nuit en Amérique est un film tourné dans le zoo de Brasília où se retrouvent des centaines d’espèces secourues. Gardiens de zoo, police environnementale, biologistes et vétérinaires se confrontent à la difficulté de préserver la vie face aux catastrophes en cours. 
La nuit coloniale ne semble plus vouloir finir dans cette Amérique devenue ténèbres, mais les forces naturelles finiront par reprendre le dessus et annoncer la renaissance.
 

Spectre Productions, Il fait nuit en Amérique d’Ana Vaz

Spectre Productions, Il fait nuit en Amérique d’Ana Vaz

House on Fire, Où se trouve cette cette rue ? ou Sans avant ni après de João Pedro Rodrigues & João Rui Guerra da Mata

House on Fire, Où se trouve cette cette rue ? ou Sans avant ni après de João Pedro Rodrigues & João Rui Guerra da Mata

Le film produit par House on Fire a été soutenu au développement par le Cnap en 2020.

De la fenêtre de notre salon, on peut voir un des décors de Les Vertes années (Paulo Rocha, 1963). 
Ce fut notre point de départ : guidés par le regard de Rocha, nous avons de nouveau regardé les lieux de ce film, qui sont naturellement devenus différents.
Les strates géologiques, urbanistiques et sociales successives de la ville de Lisbonne, assiégée par la pandémie de Covid-19 qui a interrompu le tournage à plusieurs reprises, se dessinent devant notre caméra, dans une sorte d'improvisation de jazz contemporain à partir d'une partition écrite en 1963.
 

Dernière mise à jour le 1 août 2022