Lita Cerqueira

Online Exhibition
Exposition
Photographie
Marché Dauphine (galerie 95) Saint-Ouen
Photographie noir et blanc, Bahia, 1976

Les photographies de Lita Cerqueira sont le résultat d’une extrême sensibilité et d’un regard d’une grande acuité, forgé dans l’angoisse d’un peuple réprimé, mais fier et patient qui s’insère dans la dimension magique d’une civilisation en plein essor, dans cette quatrième dimension qui est celle de nations inspirées comme l’est le Brésil.

Je connais parfaitement cette confluence entre le désir d’un artiste tropical et l’imprévisibilité de nos Dieux opiniâtres. Tout comme lita, je suis un artiste, noir et natif de l’Etat de la Bahia et je sais que ses photos représentent un miracle issu d’un regard attentif et dépouillé très proche de celui des Dieux en transe.

Gilberto Gil

La vie résiste, la nature s’obstine, la beauté persiste.

Oui, dans l’art afro-brésilien s’est enraciné un sentiment issu de sa propre histoire, de ses traditions, de ses rêves et de sa ténacité.
C’est cette ténacité qui a permis aux noirs brésiliens de résister, de survivre aux atrocités sociales auxquelles ils ont été exposés, et auxquelles ils le sont encore, aux malentendus de leur histoire, leur religion et leurs traditions au Brésil.
C’est fort de cette persistance qu’ils ont conquis un espace, en acceptant leur propre existence et en la transformant en une réalité positive.

Lita Cerqueira est obstinée et audacieuse.

Grâce à cette obstination elle a construit une œuvre qui retrace l’Histoire afro-brésilienne contemporaine et, sans en être vraiment consciente, sa persistance, l’a menée vers un art qui lui a donné la chance de changer sa vie.

Le « Quilombo » de la lutte armée est arrivé à son terme, il a été remplacé par celui de la lutte intellectuelle, à laquelle Lita Cerqueira participe encore activement, et qui a donné naissance au cinéma brésilien, à la samba, à la danse et à la création de la culture brésilienne.
Le regard de Lita Cerqueira balaye la terre, démystifie la vie, embellit tout ce qui est au-delà de ce que nous percevons au premier regard.

C’est pour moi un grand honneur de pouvoir présenter l’Art de Lita Cerqueira, dans ma galerie parisienne, d’offrir un peu de cet héritage et de partager, avec tous, ces émotions et ces sentiments que Lita sait si bien nous transmettre.

Ricardo Fernandes

Paris, 2012

Complément d'information

Personnage totalement immergé dans sa propre création, Lita Cerqueira est passée à pas feutrés par le Cinema Novo ; elle s’est distinguée au cours de toutes les soirées et les nuits tropicalistes qu’elle a traversées à Arembepe (et nous seuls savons ce qu’Arembepe a représenté dans nos vies) ; elle a été actrice à 17 ans, à une époque où aucune actrice ne le devenait pour apparaître à la télévision. Tout cela a été enregistré : tous ces brins de folie qu’avec le temps  nous avons adaptés au monde parabolique.

Elle nous réserve aussi de nombreux souvenirs pour le futur. Par exemple : elle a la manie de photographier des figures (anonymes ou non) ; des villes historiques ; son peuple noir « servi par les Dieux en transe » comme l’écrit Gilberto Gil, et elle les conserve sur des cartes postales qu’elle dissémine dans les kiosques à journaux des villes brésiliennes. Ainsi, ces photographies populaires, comme elle dit, retournent vers les mains dont elles ne sont jamais sorties, symbologie elle aussi perpétuée par les photographes africains qui vivent au Mali ou à Bamako.

Diógenes Moura, Commissaire Général de Photographie de la Pinacothèque de Sao Paulo – Brésil, RNovembre 2009

Commissaires d'exposition

Horaires

24h sur 24h sur www.ricardofernandes.biz

Tarifs

Visitation libre

Adresse

Marché Dauphine (galerie 95) 132 – 140 rue des Rosiers 93400 Saint-Ouen France

Comment s'y rendre

www.ricardofernandes.biz

Dernière mise à jour le 25 janvier 2021