Les résidences à l'Octroi

L’effluve des fleuves ; La Loire
Exposition
Arts plastiques
Mode d'emploi Tours
Chloé JEANNE

L’effluve des fleuves ; La Loire

Le projet artistique “L’effluve des fleuves” engage la perception visuelle et olfactive du spectateur en l’invitant à identifier via un dispositif artistique les odeurs qui composent la Loire. Ce projet de création entend prendre en compte l’ensemble des éléments constitutifs du fleuve à travers son environnement, son histoire, sa faune, sa flore et ses usagers.

Il s’agit de créer une identité olfactive au fleuve, qui a récemment obtenu des droits juridiques, comme on devrait l’accorder à tout un être vivant.

Le projet questionne les principes de flux, les flux liquides de l’eau du fleuve ceux qui sont visibles, mais aussi les flux invisibles, ceux des odeurs. Les odeurs sont comme les flux des rivière elles sont porteuses, elles sont essences, elles sont voyages.

Dans un premier temps, il y aura un phase d’observation, d’écoute et d’appréhension de la Loire, un temps de communions et de partage qui me sera donné lors de mon accueil en résidence artistique de recherche et de création au sein de l’association Mode d’Emploi dans les pavillons d’octrois de la ville de Tours.

Il se poursuivra par un temps d’écriture, nécessaire à l’évocation et à la traduction des odeurs. La transcription par les mots, le développement d’un vocabulaire adapté oeuvre à la construction d’une nouvelle sémantique du fleuve. Ce travaille donnera lieu par la suite à une édition de textes et de poèmes.

Je ferais ensuite appel au nez Veronika Rebeka CSATLOVSZKY-NAGY, avec qui j’ai l’habitude de travailler, qui pourra me guider et répondre à la contrainte technique avec le plus de justesse.

Les formules olfactives se feront au sein du laboratoire de parfumerie Cinquième situé à Paris. La création olfactive une fois élaborée subira un nouveau processus afin de la rendre miscible dans l’eau.

Le développement d’un travail olfactif, permet d’offrir une nouvelle appréhension et compréhension d’une oeuvre artistique et de son sujet, en faisant notamment appel à un sens que nous avons dans notre quotidien délaissé. Par la ré-appropriation du sens olfactif, le spectateur engage un nouveau rapport sensible avec l’objet artistique en invoquant ses bagages sensoriels et mémoriels personnels et intimes. En dessinant par le biais de la création plastique un portrait olfactive du fleuve, les spectateurs sont invités à engager une lecture personnelle et poétique de l’oeuvre en convoquant leurs souvenirs et affects pour construire une nouvelle narration. Il n’y a pas de vérité dans les odeurs. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise lecture.

dispositif. Ce dispositif se composera d’une installation en verre sur socle dans laquelle sera diluée la création olfactive active par dispositif d’agitateur magnétique. Ce dispositif permettra de générer des flux dans le liquide qui seront rendu visible par l’utilisation de mica qui possède la caractéristique de refléter toutes les sources de lumière. Il s'agira à ce moment de créer et de programmer des sortes de chorégraphies, de dialogue entre ces dispositifs. Pour le moment, le projet prend une forme d’un triptyque de trois socles et récipients programmés avec des rythmes différents, mais la recherche entamé durant la résidence aux octrois me permettra de déterminer plus à préciser les formes et compositions plastiques.

Artistes

Partenaires

Ministère de la culture Drac Centre Val de Loire, Région Centre Val de Loire, Conseil Départemental 37, Ville de Tours.

Tarifs

Gratuit

Accès mobilité réduite

Oui

Adresse

Mode d'emploi 1, place Choiseul 37100 Tours France

Comment s'y rendre

Tramway arrêt place Choiseul

Dernière mise à jour le 30 novembre 2021